Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 02:48

L’anonymat sur Internet est en débat. Certains crient bien entendu aux lois liberticides, mais les contentieux sur Internet, suite à des ventes frauduleuses, ont bien obligé le législateur à intervenir : ce fut la Loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004. Bref, nos hébergeurs doivent savoir qui ils accueillent, comme tout hôtelier qui se respecte.

Nous savons que, pour tout nouvel espace de liberté, s’y engouffrent les activistes de tout bord, et pas seulement les braves militants de la vie associative (parmi lesquels nous nous classons !). Comment surveiller les appels à la haine sociale, à la xénophobie, au racisme, à l’homophobie, les encouragements à l’exhibitionnisme sexuel, à la pornographie, à la pédérastie, les avances masquées des sectes, le matraquage des marchands mercantiles prêts à vendre tout ce qui peut se vendre, les exhortations à la violence " action directe ", etc. ?

Alors que les journalistes se doivent de respecter une éthique professionnelle et que les directions de journaux sont tenues comme responsables, les bloggeurs seraient ils de gentils lutins jouant au contre pouvoir avec les institutions de tout ordre ?

J’ai relevé plusieurs faits récents qui m’ont choqués lors de la récente campagne électorale française :

- Le fait de filmer à leur insu des personnalités lors de débats privés : Mme Ségolène Royal avec un groupe d’enseignants (à propos des 35 heures à faire sur place au sein des établissements scolaires) et Alain Duhamel, journaliste connu, avec des étudiants en Sciences po de Tours (leur parlant de sa préférence pour François Bayrou) –ce qui lui valut sa mise à l’écart durant toute la campagne (beau mouchardage par caméra interposée). Certains disaient craindre d’être filmés dans leur vie privée par les caméras que les pouvoirs publics mettent dans certains endroits pour lutter contre la délinquance ; voilà que le danger vient plutôt de bloggeurs qui cherchent à faire mousser leur petit média !

- La haine sociale et politique déversée jusqu’à satiété et en monologue par certains blogs qui confondent l’engagement et le fanatisme. voir notre message précédent sur le Diable victime de nos élections présidentielles.

- Le désir exprimé sans pudeur par certains bloggeurs " professionnels "de déroger à la règle qui consiste à attendre la fin des votes avant de proclamer les résultats (voir notre message " Blogs et grands " p’tits cons " " du 18 avril 2007).

Il apparaît que, aux anarchistes philosophes et aux bobo laxistes qui n’aiment pas l’Etat " et son appareil répressif ", se sont ajoutés des activistes de tout poil qui, eux, ne veulent pas du tout d’Etat afin de pouvoir mener leurs affaires à leur guise.

Je tiens à dire ici que la liberté de penser, si chère aux unitariens, n’a rien à voir avec cette hostilité viscérale ou intéressée vis-à-vis de toute institution dès lors que nous vivons au sein d’une démocratie. Si nous ne sommes pas contents de certaines d’entre elles, nous pouvons le dire - sans violence - lors des élections, dans les médias … et bien entendu sur nos blogs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents