Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 03:53

Dans toute société humaine, il existe des conservateurs, plutôt prudents de nature, des progressistes, plutôt impatients, et des modérés qui veulent faire la part des choses, qui aiment concilier et proposer des synthèses. Il y a même des radicaux qui peuvent avoir des idées fixes, voir "extrêmes". 

Au sein d’une démocratie, cela ne fait pas de problème (si l’on est tolérant) et nous devons nous accepter dès lors que les uns et les autres respectent les règles légales.

Mais voilà que certains prônent l’action directe : les islamistes djihadistes, les commandos anti-IVG, Raël et ses clônes, les satanistes, etc.  - du côté de certains acteurs religieux -, les troskystes-voyous (qui mènent la danse au lendemain des élections), la cause animale (à la mode en Grande-Bretagne), les anti-ceci et cela, les piquets syndicaux de grève, les régionalistes à la recherche d’un monopole local pour mieux corser leurs affaires, la démocratie dite "de la rue ", etc. – du côté du politique.

Bien d’autres encore, qui pourraient faire irruption en profitant de la brèche ainsi ouverte (les "casseurs" presque professionnels - çà on le sait déjà - mais aussi les mafias et trafiquants de tous ordres, les groupes de pression riches et manipulateurs au service d'intérêts étrangers, etc...)

Ce contournement de l’Etat et de ses institutions devraient nous rappeler de bien mauvais souvenirs qui marquèrent notre XXème siècle. Au début de ce siècle, il y eut l’Action française et les Maurassiens, puis ce furent les fascismes, l’antisémitisme, le communisme mode soviétique ; bref autant de causes qui mobilisèrent un grand nombre de militants, les lançant dans la subversion de l’Etat et la prise du pouvoir par la force.

Ne nous trompons donc pas de combat. Au lieu de se quereller entre conservateurs et progressistes au sein des Eglises et dans la vie politique, ne devrait-on pas être plus vigilants vis-à-vis de la montée des intolérances, des fanatismes et de tous ceux qui se refusent au jeu démocratique ? La démocratie, çà se défend ! Avis aux laxistes qui jouent aux autruches * et aux démagogues de tout poil qui veulent tirer les marrons du feu lors des violences.

* Les autruches ont la réputation (usurpée) de mettre la tête dans le sable.

Les chrétiens unitariens, qui sont des radicaux aux yeux de bien d’autres chrétiens puisque nous récusons le dogme de la Trinité, ne mènent pas pour autant une guerre de religion. Nous acceptons parfaitement la diversité théologique qui règne au sein du christianisme. Elle ne devrait nous gêner en aucune façon puisque nous avons été historiquement les premiers à prôner la liberté de penser et l’individuation des itinéraires religieux et spirituels. Nos propres convictions ne nous empêchent nullement de fréquenter les autres chrétiens, de prier avec eux, de partager le pain et le vin au nom de Jésus.

Une assemblée chrétienne ne peut qu’être démocratique, avec acceptation des uns et des autres dans leur diversité de penser et d’agir. Elle constitue un lieu par excellence de l'apprentissage de la tolérance et du respect des autres, de l'expression en public, de la gestion de biens communs ... à moins qu’elle ne soit confisquée par un clerc qui monopolise la parole de sa communauté !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les dérives sectaires
commenter cet article

commentaires

Articles Récents