Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 06:09

 

L--on-Laclau.jpg

Le père Léon Laclau (à droite) avec son supérieur hiérarchique qui l’a sanctionné

  Vu sur le site de Michel " Vivre, faire vivre ! " (message du 3 mai 07, à la suite des messages des 27 et 29 avril qui portent sur le même sujet) cette photo du prêtre qui vient d’être déchargé de la paroisse Saint-Martin d’Asson, en compagnie de son supérieur provincial de la congrégation de Bétharram, Benat Oyhénart, qui, lui, vient de le sanctionner ainsi pour concubinage (depuis 22 ans) notoire (depuis 2005).

J’admire ce visage calme, apparemment sans colère, du père Léon. La présence également calme des paroissiens, venus avec leurs enfants, en famille, devant leur banderole déployée : " Rendez-nous notre prêtre. Qu’a-t-il fait de mal sinon de nous ramener vers Dieu ? ".

Et s’il y avait un mode chrétien de manifester, sans haine, non violente, mais avec fermeté ? A l’opposé de la lutte des classes prônée entre autres par les troskystes (pour faire contraste avec les faits relatés dans notre message L’étoile rouge et l’anti-sémitisme du 11 mai 2007 ). Jésus ne nous a-t-il pas dit d'aimer nos ennemis ? A nous d'y penser lorsque nous sommes en conflit (c'est d'ailleurs dans ces situations que se révèle réellement la morale des gens).

Cette photo a fait le tour du monde, relayée par maint site. Alors que les opinions publiques, y compris une très grande majorité de catholiques, acceptent que les prêtres qui le souhaitent puissent avoir une vie privée et se marier, la hiérarchie catholique, en haut lieu, choisit d’aller à rebrousse poil dans un combat de rectification qui ne peut être que suicidaire. 

A l’heure de la communication immédiate et mondialisée, cette Eglise, en déroute dans nos pays occidentaux, aurait-elle volontairement choisi son destin ? son Heure ? A sa tête, un Benoît XVI bien connu, avant même son élection comme pape, pour ses positions on ne peut plus réactionnaires.

A partir du mot clef " Léon Laclau ", le moteur de recherche Google saisit en deuxième position notre message du 30 avril 2007 " Le Père Léon Laclau fait de la résistance avec ses paroissiens ! ". C’est dire que, désormais, même des sites bien modestes sont non seulement des lieux d’expression, mais aussi de communication puisqu’ils sont entendus (plus ou moins intensément, mais entendus quand même) dans la sphère publique. Durant toute la période électorale que nous venons de connaître, les bloggeurs s’en sont d'ailleurs donnés à cœur joie ! 

Grande Dame plutôt hautaine et dédaigneuse des remous qu’elle provoque, en misant sur l’oubli du temps et sa diplomatie discrète, la hiérarchie catholique romaine devrait plutôt faire attention, par les temps qui courent, à l’opinion " qui bouge ". Nous sommes en effet bel et bien entrés dans une " culture Internet ", du titre d’une des rubriques de notre blog. Qu’on se le dise !  

Or, cette culture Internet révèlera la fragilité de certaines institutions qui reposent trop sur l’encadrement des personnes et ne leur laisse pas suffisamment de liberté de penser et d’expression. Il existe ainsi des géants aux pieds d’argile que ce soit en politique ou en religion ...

Le site de Michel " Vivre, faire vivre ! " fait partie de la même communauté de blogs que nous (Religions en toute liberté). Pour information, cliquer ci-dessous. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents