Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 10:27

Un texte intitulé "Des prêtres non célibataires" a été joint à l'entretien d'Yves Grelet par Dominique Delaroa. Vous le trouverez sur le site de Radio France Inter avec la référence donnée dans l'article précédent. 

NDLR nous avons pris la liberté d'intituler le message présent en pointant du doigt la lâcheté des hiérarques (sinon leur hypocrisie pour ceux qui sont eux-mêmes concubins ou ont eu des liaisons passagères).


Un prêtre des Pyrénées-Atlantiques [Léon Laclau] vient d'être "déchargé de ses fonctions" par l'évêque de Bayonne. Motif : il vivait depuis 20 ans en concubinage avec une femme, déjà mère de 3 enfants. Au même moment, on apprend que l'abbé Pierre avait écrit au pape Benoît XVI pour recommander l'accès à la prêtrise d'hommes mariés. La question du mariage des prêtres est récurrente. Mais l'Eglise reste intransigeante. Certains prélats s'en vont, d'autres passent outre... 

L'abbé Pierre avait donc écrit au pape Benoît XVI pour recommander l'accès à la prêtrise d'"hommes mariés, fervents et capables", selon le Monde des religions qui publie ce document. L'abbé Pierre, décédé le 22 janvier, avait écrit cette lettre le 1er novembre 2005 et demandé qu'elle ne soit rendue publique qu'après sa mort, indique le rédacteur en chef du magazine, Frédéric Lenoir, à qui l'abbé avait confié ce document. Cette lettre était adressée au pape et aux participants au synode d'octobre 2005 (pour lequel l'ordination d'hommes mariés n'était pas à l'ordre du jour). 

L'abbé y dit avoir interrogé "des groupes de fidèles, des prêtres, des évêques, deux cardinaux à Rome" au sujet du manque de prêtres. "Tous ont eu la même pensée: ordonner prêtres des hommes mariés, fervents et capables", déclarait-il. Il concède toutefois "qu'apparaîtront des problèmes" mais qu'"aucun n'est insoluble". Il suggère ainsi d'"assurer à ce flot d'arrivants la science de la foi" et d'"être certain d'assurer aux familles des prêtres le nécessaire pour vivre". "Frères, n'ayons pas peur! Ouvrons la porte de nos églises ! Ouvrons la porte du sacerdoce à ces milliers d'hommes, de foi fervente, prêts à entrer dans cette vocation", ajoute l'abbé Pierre qui se dit "convaincu que l'ordination d'hommes mariés ne taira en rien les vocations au célibat consacré". 

Selon Frédéric Lenoir, l'abbé Pierre n'a jamais eu de réponse du Vatican à cette lettre. Il avait déjà défendu le même point de vue dans son livre d'entretiens "Mon Dieu pourquoi ?", suggérant aussi d'ordonner des femmes prêtres.

A lire également, l'ouvrage d'un prêtre, Philippe Brand, qui a recueilli les témoignages d'une vingtaine d'autres prêtres dans ce cas. Ca s'appelle "Des prêtres épousent leur humanité" et ça vient de paraître aux éditions de l'Harmattan. NDLR livre qui est présenté dans un message précédent.

La Conférence des évêques de France (CEF) ne commente pas ce message de l'abbé Pierre et rappelle la position du pape Benoît XVI, qui, le 13 mars, a réaffirmé le "caractère obligatoire" du célibat des prêtres. La CEF ne commente pas non plus le sort du père Léon Laclau, curé d'Asson (Pyrénées-Atlantiques), "déchargé de ses fonctions" pour cause de concubinage notoire et très soutenu par ses paroissiens. Cette affaire a été "gérée par le diocèse" qui a eu tous les éléments pour prendre cette décision, a simplement répondu le service de communication. 

Actuellement, il n'y a plus que 9 000 paroisses en France pour 36 000 communes. En 1970, il y avait 37 555 prêtres diocésains (exerçant dans une paroisse). En 2005, ils étaient 15 957, la plupart âgés de plus de 60 ans (chiffres CEF).

NDLR les chrétiens unitariens ne sont guère étonnés de voir une Eglise chasser ses prêtres pour des motifs historiquement bien futiles, car c'est précisément ce qui se produisit au XVIème siècle lorsque des prêtres, des moines et des laïcs se mirent à lire la Bible et demandèrent quelques rectifications dans l'enseignement religieux. Rome n'entendit point leur appel et se raidit. Pire, elle les envoya au diable (en les excommuniant) et sur le bûcher lorsqu'elle put mettre la main dessus !


Partager cet article

Repost 0
Published by document transmis par Yves Grelet - dans vies de prêtre
commenter cet article

commentaires

Articles Récents