Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 10:22

Après avoir exercé son ministère pastorale, le père André Verheyen, avec l’accord de l’archevêque de Bruxelles, anima un groupe de ses anciens paroissiens qui était intéressés par ses propos. C’est ainsi que le groupe de la Libre pensée chrétienne (LPC) – qui n’a rien à voir avec une loge maçonnique ! – commença ses activités à la pentecôte 1991 et publia ses premiers bulletins (voir une note de présentation dans La correspondance unitarienne n° 29, mars 2004).

Le groupe ainsi constitué suivit de près la réflexion réformiste de nombre de théologiens et des meilleurs auteurs chrétiens ou autres de notre époque. Jusqu’au bulletin de février 2004, j’avais repéré les auteurs suivants : Jean-Claude Barreau (" Biographie de Jésus "), Maurice Bellet, Bernard Besret, Marie-Emile Boismard, Benjamin Britten, André Chouraqui, Bernard Chouraqui, André Comte-Sponville, Marie De Hennezel, Pierre De Locht (" La foi décantée "), Jean Delumeau, Eugen Drewermann, Jacques Dupuis, Jacques Duquesne, Marc Eyskens (" La foi d’un intellectuel "), Bernard Feuillet, Luc Ferry, Jacques Gaillot, Claude Geffre, Adolphe Gesche, Etty Hillesum, Albert Jacquart, Hans Kung, Marcel Légaut, Jean Mouttapa, Emile Poulat (" L’ère post-chrétienne "), Itzhak Rabin, Matthieu Ricard, Gabriel Ringlet, Donald Spoto " Un inconnu nommé Jésus ", Trinh Xuan Thuan, Paul Valadier, Marie Vidal.

Pour André Verheyen et ses amis, la déchristianisation se trouve accentuée par l’incapacité de l’Eglise à présenter ses croyances d’une façon moderne, entre autres et surtout en ce qui concerne le dogme trinitaire, la résurrection, le culte marial, etc. " Libre penseur " au sein de son Eglise, il proposa une autre façon de parler, une autre liturgie.

Il ne voulait pas rejoindre les fédérations des chrétiens libres (les Pavés en Belgique, les Parvis en France), se voulant au choeur / coeur de son Eglise et non pas sur le parvis !

C’est cette voix là, passionnée et insistante, toujours fidèle à son Eglise, pleinement lucide du long chemin à parcourir, qui vient de s’éteindre ce mercredi 23 mai, laissant sa communauté de base orpheline. Il était pourtant toujours très actif malgré ses 82 ans, puisque je venais de recevoir le n° 22 du bulletin de son mouvement, celui du mois de juin, où il y avait plusieurs textes (toujours très énergiques) de lui.

 Nombre de catholiques ne se disent pas unitariens bien qu’ayant une conception tout à fait non trinitaire car ils ne connaissent ni la théologie anti-trinitaire ni l’histoire de notre mouvement – d’une façon générale, les milieux catholiques sont peu informés des protestantismes.
 
Andr---Hannaert.jpgAndré Hannaert, l'un des pionniers du mouvement

LPC, mais aussi Jésus simplement (
http://jesussimplement.free.fr) lancé lui aussi par un religieux catholique, cette fois-ci capucin, le père Georges Sauvage en 1995, à partir de la mouvance des Amis de Marcel Légaut, font partie de ces milieux catholiques qui se disent " réformateurs " de leur Eglise, dans la lignée de Vatican II, mais qu’on peut aussi qualifier de " libéraux " en établissant un parallèle avec le protestantisme libéral. D’ailleurs, la déclaration de principe de LPC est tout à fait comparable à celle de la revue Evangile et Liberté (voir la Correspondance unitarienne n° 43 de mai 2005 " Protestants libéraux et catholiques réformateurs : même combat ! ").  Cette convergence a d’ailleurs été concrétisée par cette dernière revue qui publia un entretien d’André Hannert, l’un des membres et pionniers de LPC, dans ses colonnes (" Pour un message chrétien crédible aujourd’hui " n° 200, juin 2006).

C’est donc tout naturellement que l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) prit contact avec ce groupe catholique. Jean-Marie Godillot, qui était alors secrétaire général de notre association et moi même, avons participé en février 2004, à une réunion de LPC et, avec l’autorisation du prêtre, nous avons eu la joie de communier fraternellement. Le jeudi 4 novembre de la même année, une rencontre eut lieu chez Mme Liliane Debaisieux et avec le père André Verheyen et André Hannaert, pour LPC, et du côté des unitariens : Pierre Bailleux (éditeur du site Profils de liberté), Jean-Marie Godillot (qui venait d’être élu président de l’AFCU) et moi même (SG de l’association). Il s’ensuivit l’ouverture d’un site hébergé pour LPC sur " Profils de libertés ". 

Ce compagnonnage à la fois spirituel et fraternel fait que les chrétiens unitariens sont aujourd’hui en deuil.

La célébration d'action de grâce aura lieu le mercredi 30 mai à 14 heures à l'église du Christ-Roi (105 avenue Wannecouter 1020 Laeken, Bruxelles.

L'équipe d'annimation se propose de réunir messages et hommages dans le prochain bulletin du mouvement (contact : Christiane et Herman Van den Meersschaut). C'est dire que, derrière ce prêtre, il y avait déjà une équipe de laïcs bien résolus à poursuivre l'aventure. 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans catholiques libres en action
commenter cet article

commentaires

Articles Récents