Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 09:36

Les nouveautés sur les blogs sont immédiatement consultables puisque les messages s’empilent chronologiquement, selon la date de leur publication. Il suffit ensuite de rechercher, dans la pile de documents ainsi entassés, grâce à des outils qui sont mis à notre disposition. 


Il y a d’abord les catégories (que nous avons renommées " rubriques " pour nos propres blogs), mais aussi un archivage par mois, et, le must, un calendrier où le visiteur peut dénicher les messages d’un jour précis. Pour plus de facilité, ceux qui sont inscrits à la Newsletter reçoivent chaque nouveau message dans leur boîte électronique.


Les sites, quant à eux, présentent toutes les entrées sur leur page d’accueil, comme un éventail. Mais il sont alors obligés d’attirer l’attention sur les nouveautés par une entrée qui clignote (du genre " new ") ou bien par un placard bien mis en évidence. A chaque architecture ses avantages et ses inconvénients. Nous en avons déjà parlé.


Mais là où le blog a un avantage certain sur le site, c’est que son succès est lié précisément à ces nouveautés. Il excite la curiosité, il fidélise ses visiteurs, il colle à l’actualité, il s’illustre de photos à chaque message, il adopte un ton plus personnel, moins " officiel ", moins " langue de bois ".

Dordrecht--27-octobre-07--vitrine--famille-hollandaise--PA270966.JPG
famille néerlandaise vue dans une vitrine à Dordrecht,
 
photo Jean-Claude Barbier



A l’opposé du blog, nous avons le site-vitrine qui présente une fois pour toute sa marchandise. 


Il a été fait ponctuellement par un webmestre professionnel ou un militant bénévole. 


Il est là pour signaler l’existence d’un mouvement, d’une organisation, d’une communauté, etc., mais il n’a pas prévu d’actualisation : compte-rendu des activités, nouveaux textes, agenda, etc.  Point de nouveauté et le visiteur se lasse d'aller le voir en faisant le constat que "çà n'a pas l'air d'être bien actif" - eh oui ! la Toile visualise l'activité et pas seulement l'existence nominative.


Parfois le mouvement a cessé toute activité depuis belle lurette, mais son fossile demeure et s’ouvre encore à la curiosité des internautes. La Toile commence ainsi à avoir ses antiquités ; parmi elles, de très beaux sites riches en documentation, mais parfois aussi des sites-vitrines qui font croire, encore, à l’existence des fantômes ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents