Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 16:59

Le livre d’Olivier Le Gendre, "Confession d'un cardinal", paru aux éditions J.- C. Lattès en octobre 2007, dans la collection " Essais et documents " (413 pages, prix public : 18,50€), sera discuté dans le cadre d’un " café-bouquin ", le mardi 20 mai de 18h 30 à 20h, dans les locaux de Temps Présent, 68 rue de Babylone 75007 Paris. Pour contact : Jean-Pierre Schmitz.

Les " cafés-bouquin " sont organisés conjointement par Droits et libertés dans les Eglises (DLE) et Femmes et hommes en Eglise (FHE)

L'auteur de l'ouvrage, un prêtre assomptionniste, sera présent.

Présentation du livre par l’éditeur : 

Au lendemain de l’élection de Benoît XVI, un cardinal de la curie contacte un journaliste français afin qu’il l’aide à rédiger ses mémoires. Très vite, l’auteur se rend compte que les intentions de son interlocuteur dépassent largement le style convenu des fausses confidences des dignitaires religieux à la retraite.

Ce haut responsable, proche de Jean-Paul II, s’interroge sur le sens de son action à la tête de l’un des ministères les plus importants du Vatican qu’il a quitté pour se consacrer aux enfants délaissés du Sud-Est asiatique. Il entremêle anecdotes significatives, révélations et considérations historiques.

Il révèle l’enjeu qui sépare deux grandes tendances de l’Église : l’une qui tente de restaurer les pratiques anciennes, tandis que l’autre prépare la relève pour le moment où l’affaiblissement de l’institution sera si criant que de nouveaux modes de fonctionnement deviendront obligatoires.

Information de Louis Piveteau :

Dans un livre antérieur, "Lettre aux successeurs de Jean-Paul 2 " (Desclée de Brouwer), l’auteur faisait le constat suivant :

l'Eglise ne peut plus se présenter en habits de puissance et de gloire

il y a des attitudes, des positions, des habitudes qui ne sont tout simplement plus possibles

que l'Eglise favorise les initiatives, les essais, les tentatives

que les chrétiens ne s'enferment pas dans leurs certitudes

que les chrétiens prennent le destin de leur Eglise dans leurs mains

En 2004, à Angers, l’association Evangile et Modernité 49 avait invité Olivier Le Gendre au cours d'une réunion publique (où virent une centaine de personnes) pour parler de son livre.

Toutes les associations citées dans ce message, ainsi que l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU),  sont membres de la Fédération des réseaux des parvis

Partager cet article

Repost 0
Published by DLE et FHE - dans paroles d'évêque
commenter cet article

commentaires

Articles Récents