Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 20:06

Journée internationale d’études Mémoire du catharisme " Le catharisme européen : un mouvement structuré ? ", le 24 mai 2008, au Palais des Congrès, à Mazamet (Tarn , France), organisée par l’Association de valorisation du patrimoine mazamétain (AVPM) avec le soutien de de la Maison des Mémoires de Mazamet.

matinée à partir de 9 h 30 :
* Anne Brenon, archiviste paléographe : Problématique générale : l’exemple de la Rhénanie.
* Annie Cazenave, ingénieur au CNRS : L’Eglise cathare du Toulousain, un maillage transpyrénéen.
* Daniela Müller, professeur d’histoire de l’Eglise à la Faculté de théologie d’Utrecht (Pays-Bas) : Les cathares en pays néerlandais.

12 h 30 : Buffet froid, reprise des travaux à 14 h 30 : 
* David Zbiral, docteur en histoire, Université de Brno (Rép. Tchèque) : Revenir sur les sources : le lien présumé entre catharisme et bogomilisme.
* Ylva Hagman, docteur en histoire des religions : Interrogatio Ioannis, le Secret apporté de Bulgarie par l'évêque Nazaire et la question des filiations entre les Eglises cathares internationales.
* Jean Duvernoy, historien : Retour à St Félix.

17 h 30 : Questions et clôture.
19 h : Repas médiéval.
21 h : Spectacle " Cathare ! ": Revivez l'épopée cathare à travers Raluca, soeur de l'évêque de Constantinople Nicétas, qui arrive en terre occitane pour élever l'enfant qu'elle attend…. ( à l’Espace Apollo)

Informations et réservations, inscriptions avant le 21 mai :
Maison des Mémoires de Mazamet, rue des Casernes, 81200 Mazamet,
tél. 05 63 61 56 56,
contact@maison-memoires.com 
 


En Europe de l’Est, développement des Bogomiles dans la région de Constantinople et en Bosnie.

En 1022, premier bûcher en France pour hérésie avec 12 chanoines d’Orléans.
En 1135-1143 des évêques sont soupçonnés d’hérésie en Rhénanie, à Liège et à Cologne. Les années suivantes, en 1163-1167 des évêques sont qualifiés " d’archi cathares " à Bonn et à Mayence. Au même moment, en 1165, un " évêque de bons hommes ", Sicard Cellerier, est connu en pays albigeois. Le mouvement se développe suffisamment en pays occitan pour qu’en 1167-1170 se tienne une assemblée à Saint-Felix de Laurageais autour de trois évêques ; Sicard Cellerier pour l’Albigeois, Robert d’Epernon venu du Nord de la France et Marc qui vient de Lombardie. Trois nouveaux évêques y seront élus et ordonnés : Géraut Mercier dans le Carcassès, Bernard Raimond dans le Toulousain et Raimond de Caxals dans l’Agenais au val d’Arans.

Au début du siècle suivant (début XIII), alors que les cathares font face en France à la croisade contre eux (déclenchée en 1209), le catharisme se développe en Italie autour de 6 Eglises épiscopales attestées à Concorezzo (Milan), Desenzano (lac de Garde), Florence, Bagnolo (Mantoue), Vicence (Padoue) et au val de Spolète.

Enfin, vers 1225, une nouvelle Eglise se formera en pays de Razès, non loin de la frontière avec l’Aragon, avec Benoît de Terme.

Le n° 7 (février 2007) de nos Cahiers Michel Servet a été consacré aux cathares, avec des textes de Pierre-Jean Ruff et une préface de Michel Jas (ce n° a été mis en ligne dans La Besace des unitariens, rubrique "CMS").

Partager cet article

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans les cathares
commenter cet article

commentaires

Articles Récents