Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 08:22

A l’heure où exégètes, théologiens et autres savants s’expriment sur la chaîne de télévision ARTE à propos des premiers siècles du christianisme dans le cadre de l’émission " L’Apocalypse " de Prieur & Mordillat, Michel Jamet nous fait part de toute l’importance d’un " iota " … un texte qu’il avait écrit en décembre 2005

Définition : du grec " iôta ", 9ème lettre de l’alphabet grec, la plus petite de toutes, qui correspond à notre " i ". Copier un texte sans changer un iota signifie sans rien changer .


Notule théologique
sur l’importance du " iota " : par comparaison, la controverse notoire des théologiens de Constantinople sur le sexe des Anges c’était rien à côté ...


La doctrine constante de l’Eglise depuis l’affrontement (sévère !) du concile de Nicée (325) qui a (comme on sait) vu la victoire des " trinitaires " c’est qu’il n’existe aucune hiérarchie entre les trois personnes de la Trinité puisque chacune est " consubstantielle " à l’autre, omo-ousios.  Alors que les disciples d’Arius (d’accord pour contester la ligne canonique)  se subdivisaient en deux " courants "  :


- les anoméens pour qui le Fils était " dissemblable " (
anomoios ) autant dire un homme inspiré, accrédité, oint * par le Père mais sans partager sa nature divine (c’est aujourd’hui la position du courant unitarien chez les protestants libéraux) ;
(*) oint : c’était - presque tout le monde l’a oublié - le sens premier de O Cristo (le Christ) qui ne signifie nullement " Fils de Dieu " mais " Le choisi " (on devrait ré-enseigner le grec ancien…)

  
- les homéousiens moins " radicaux " car considérant le Fils " de substance semblable " au Père (omo-iousios ), distinguo … d’un iota par rapport au omo-ousios des trinitaires nicéens - distinguo qui laissera rêveur l’uomo qualunque et pourtant ...


Doit-on comprendre - si on nous pardonne le prosaïque de la comparaison – que cette " différence " serait un peu comme celle qui existe dans l’automobile entre les " pièces d’origine Constructeur " et leurs répliques Made in China ?


Passe encore que les chrétiens nicéens considèrent comme hérétiques les " unitariens " issus des anoméens -
car contestant la " double nature " divine et humaine de Jésus. Mais si j’étais homéousien, je l’aurais mauvaise de me faire pareillement traiter d’hérétique ... et ce juste pour un iota de différence avec la théologie officielle de l’Eglise issue de Nicée !


Distinguo qui a fait l’objet d’une résurgence / réminiscence célèbre à l’époque contemporaine : on se souvient de la formule fameuse de l’ineffable Margaret Thatcher dans le bras de fer qui l’opposait à ses partenaires communautaires quant au différentiel entre les contributions acquittées par chaque pays et les retours (sous forme d’aides ciblées de l’Union européenne). La Dame de Fer avait en effet lancé à un Mitterrand interloqué :
  "I want my money back !!! ". Et pour être sûre d’être bien comprise, Thatcher avait ajouté…" Et je ne modifierai pas ma position d’un iota ! "

Commentaire de Michel Théron reçu le 19 décembre 08 :

La différence entre homousiens d'une part, et homéens et anoméens de l'autre est que dans le premier cas il est question de communauté de substance (ousia) et pas dans le second.
On ne peut pas dire que pour les homéens il soit question de consubstantialité, encore moins de substance semblable (cas des homoiousiens), et encore moins de subordination du Fils au Père.
La note de Michel Jamet confond dans son avant-dernier paragraphe différence de substance et différence de nature. L'idée de "double nature" (divine et humaine) de Jésus a été affirmée bien après Nicée, au Concile de Chalcédoine.
Pour de plus amples informations voir mon Petit lexique des hérésies chrétiennes (Albin Michel, 2005), ainsi que mes Deux Visages de Dieu - Une lecture agnostique du Credo (Albin Michel, 2001).

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Jamet - dans unitarisme (divers)
commenter cet article

commentaires

Articles Récents