Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 14:39

Combien je comprends ceux qui sont chatouilleux dès lors qu'on touche à leur Eglise ou à celle de leur pote. Une Eglise c'est en effet comme une famille, une communauté du coeur, un héritage partagé, une maison commune. On en est fier. On la fréquente par plaisir. Pour rencontrer d’autres visages amis. On s’y endimanche ! Ca relève des tripes. C'est comme çà. Elle n'a pas à se justifier. On ne crache pas dessus, ni dedans. Un point c’est tout.

Une Eglise c'est un ensemble de solidarités, de fraternités, d'élans communs, de valeurs qui nous soudent, qui forment pour nous un faisceau de lignes essentielles. Ce sont des fêtes et des joies ensemble jubilées, des peines ensemble compaties. Nous sommes là bien loin des dogmes et des croyances, mais une Eglise c'est d’abord çà !

Pour ceux qui aiment les croyances et les idées, il y a les associations et les partis politiques pour en discuter tout son soul. Une Eglise, c'est du côté du coeur.

chorale de femmes à l'Eglise arménienne catholique d'Iran


Pourquoi j'aime l'Eglise de mon choix ? Je le dis dans un poème - car les poèmes expriment mieux ce que l'on a en soi d’intime - sur le site de l'Eglise unitarienne francophone (EUfr) de ce matin : " qu’à donc ton Eglise plus qu’une autre ? ".

Oui, je me sens bien dans mon Eglise. Elle me sied. Et qu'il en soit pour chacun ainsi, dans son Eglise, selon son propre vouloir. Amen.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans vive l'inter-convictionnel !
commenter cet article

commentaires

Articles Récents