Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 19:12
Ce sont des chrétiens judaïsants ** originaires de la Russie qui se sont séparés de l’Eglise orthodoxe russe au XVI - XVIII°s. Ils ne reconnaissent pas le dogme de la Trinité et les historiens les classent comme unitariens ***.
en anglais : * Molokan,** Sabbatarian, ** Unitarian ; en espagnol : Molokanes

Eux-mêmes se désignent comme "chrétiens spirituels". A partir des années 1670, leurs compatriotes les ont désignés comme "moloko" (buveurs de laits) car, ne pratiquant pas les 200 jours fériés et de jeûne décrétés par l'Eglise orthodoxe, ils continuaient tranquillement à boire le lait de leur élevage !  Ils ont adopté ce sobriquet en se référant à un verset de la Première épître de Pierre "Ecartez donc toute malice, toute ruse, hypocrisie, envies, toutes les calomnies, et comme des enfants nouveaux-nés désirez ardemment le pur lait de la parole , pour que vous croissiez par lui pour le salut, si vous avez goûté que IHVH est bienfaisant(traduction André Chouraqui).

L'appellation de "moloques" est utilisée en Turquie et reprise par l'encyclopédie Wikipedia. Ndlr : nous l'utiliserons, quant à nous, comme adjectif, par exemple "les chrétiens moloques", par contre nous dirons les molokanes afin de tenir compte de l'internationalisation de cette appellation.

Voir nos articles précédents sur les hérétiques de l'Eglise orthodoxe de Russie


Molokanes en Géorgie au XIX° siècle / mariage au XX° siècle

Ils ont été déplacés aux frontières de l’Empire russe (Sibérie, Caucase, Turquie, etc.) sous l’impératrice Catherine II (années 1830), puis autorisés par Nicolas II (en 1903) à émigrer dans les pays étrangers (Canada, Etats-Unis, Mexique, Uruguay, Australie, etc.). Aujourd’hui, on peut les estimer à quelques 50 000 fidèles.

Au sein de cette diaspora, certains ont pu réussir, comme par exemple les viticulteurs russes de la vallée de Guadalupe en Basse Cafifornie au Mexique qui prirent le relais des Jésuites qui y étaient installés pour déservir la célèbre Mission catholique consacrée à la Virgen qui avaient été fondée par les dominicains. Lien. C’est le cas entre autres des vins Bibayoff de renommée mondiale. Lien  



Avec l’aide de la diaspora, les molokanes ont construit un centre communautaire mondial en Russie, en piémont nord du Caucase ("Molokan Center" sur la carte). Lien. La Russie encourage leur retour en leur pays natal, comme par exemple pour les molokanes de Géorgie qui sont invités à s'installer dans la province de Krasnodar.


Lire aussi nos autres articles sur les chrétiens moloques et les hérétiques de l'Eglise orthodoxe russe dans la rubrique "Europe" de ce site.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les molokanes
commenter cet article

commentaires

Articles Récents