Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 04:56

Les hommes politiques le savent très bien, bien qu’ils disent le contraire lorsque les sondages leur sont défavorables, l’opinion publique, incessamment relayée par les médias, mais aussi par la blogosphère et les multiples moyens modernes de communication, est reine. On évoque parfois des lynchages médiatiques ... comme naguère les hommes pieux lapidaient ceux qui étaient accusés de péché.

Or, jusqu’à présent, cette opinion publique s'était plutôt montrée bonne enfant vis-à-vis des instances religieuses. En septembre 2008, 86% des catholiques pratiquants réguliers avaient encore une bonne opinion de leur pape, 65% pour l’ensemble des catholiques, et 53% pour tous les Français – somme toute très bons scores quand on pense à la réputation déjà bien établie de rigueur doctrinale et d’ultra conservatisme qu'avait le cardinal Ratzinger, vite confirmée par ses premières maladresses en tant que pape (le discours de Ratisbonne, le voyage au Brésil où il a heurté la sensibilité des Amérindiens en louant l’évangélisation musclée du continent par les Espagnole et les Portugais, etc.). On aurait pu déjà s'attendre à des résultats médiocres. La désillusion, déjà bien présente chez les militants, tardait à venir dans l'opinion.

Cette fois-ci, après son discours contre les préservatifs dans l’avion en allant au Cameroun (ce mardi 17 mars) , c’est la chute vertigineuse (non pas de l’avion, mais des scores) : respectivement 52% (86 six mois plus tôt), 29% (contre 65) et 23% (contre 53), d'après un sondage CSA pour Le Parisien/Aujourd'hui publié ce samedi 21 mars, réalisé par téléphone les 18 et 19 mars auprès d'un échantillon de 1 012 personnes représentatif de la population française.

Désormais, les sondages - qui fourrent leur nez partout - posent carrément la question du maintien de l’actuel pape au Vatican ! S'ils sont 54% à vouloir qu'il reste au Vatican, les catholiques de France sont 83% à estimer que l'Eglise doit modifier son discours et ses positions sur l'avortement pour tenir compte des changements intervenus dans la société. Ils veulent également que l'Eglise change son discours et ses positions sur la contraception (85%), le remariage des divorcés (77%), l'homosexualité (69%). Ce sondage du CSA sera publié dimanche ; il a été effectuée du 19 au 20 mars (soit après les propos du pape) auprès d'un échantillon de 620 catholiques représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Après les propos en Angola contre l’avortement thérapeutique, qui également touchent à l'humanitaire, on peut s’attendre à une autre dégringolade.

Il faut dire que ces propos extrémistes du pape ont, pour la première fois, soulevé une vague de protestations de la part d’hommes politiques, de ministres et de présidents.
Rébellion de l’opinion publique, des sociétés civiles, des catholiques, voir même de plusieurs évêques qui commencent à dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas !

Nous sommes assurément à un tournant de l’histoire religieuse de nos pays tant Occidentaux que du Sud (à commencer par le Brésil).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la Contre-Réforme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents