Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 11:19

 Fin février en réponse à l’émotion suscité par la levée de l’excommunication des évêques lefebristes. Document transmis par l’association Espérance 54 au groupe des correspondants de la Fédération des réseaux des Parvis (dont les chrétiens unitariens sont membres).

"Je comprends votre émotion et je la partage face à cette décision qui n’a été précédée, pour ce que nous en savons, d’aucune manifestation de claire acceptation de l’enseignement du concile Vatican II. Plus encore, des membres importants de la Fraternité Saint-Pie-X ont déclaré que la prochaine étape devait être l’effacement de ce concile. Si on ne peut reprocher au pape de lever une sanction dans l’espoir qu’elle facilitera le retour de ceux qui se sont éloignés, on ne pourra pas accepter de voir le concile Vatican II devenir une option facultative.

Ce concile oecuménique a été l’oeuvre de toute l’Église. Il est donc le bien de toute l’Église et doit être reçu par tous ses membres. Nous sommes tous responsables de sa réception et de sa mise en oeuvre. L’émotion s’est étendue bien au-delà des limites de l’Église du fait des déclarations négationnistes de Mgr Williamson. Ces déclarations sont inacceptables et blessent profondément non seulement nos frères aînés dans la foi mais toute conscience humaine.

Personnellement, je me sens étranger au monde de la Fraternité Saint-Pie-X, à ses schémas de pensée, à sa conception de l’Église, à son rapport au monde tels qu’ils s’expriment dans diverses publications. Le 23 janvier dernier, nous inaugurions le Domaine de l’Asnée restructuré. Dans mon intervention, j’indiquais un des objectifs donné à cet outil : " Signe d’une Église qui a confiance dans l’avenir, qui ne se replie pas sur elle-même, mais qui, riche de sa tradition bimillénaire, veut s’inscrire dans la société d’aujourd’hui et de demain pour y apporter sa contribution dans un esprit de dialogue ". Un journaliste de l’Est Républicain rendant compte de cette manifestation écrivait : "Alors qu’à Rome s’annonce le retour des intégristes qui refusent l’ouverture au monde, le diocèse de Nancy a choisi une voie opposée avec le ‘nouveau’ domaine de l’Asnée ". C’est assez bien vu !

Continuons résolument dans l’esprit de Vatican II dont Jean Paul II écrivait qu’il devait être notre "boussole " pour entrer dans le 3ème millénaire et au sujet duquel Benoît XVI déclarait au début de son ministère d’évêque de Rome : " Alors que je me prépare moi aussi au service qui est propre au successeur de Pierre, je veux affirmer avec force la ferme volonté de poursuivre l’engagement de mise en oeuvre du concile Vatican II dans le sillage de mes prédécesseurs et en fidèle continuité avec la tradition bimillénaire de l’Église ".

Jean-Louis Papin
, évêque de Nancy et de Toul

Lettre de l'Association Espérance 44 à Mgr Jean-Louis Papin

L'équipe de coordination d 'Espérance 54 réunie le vendredi 27 février après avoir pris connaissance de votre message aux personnes et groupes qui s'inquiétaient des décisions du pape Benoît XVI de lever l'excommunication des évêques lefebristes a décidé de vous remercier pour votre prise de position et a adopté à cette fin le texte suivant que j'ai le plaisir
de vous transmettre. Jean Riedinger, président d'Espérance 54.

Nous nous réjouissons de votre réaction après la levée d'excommunication des évêques intégristes. Elle est nette, claire et sans langue de bois. Nous ne pensons pas que l'excommunication fulminée de Rome ou d 'ailleurs soit une solution pour régler les problèmes dans l'Eglise catholique tant du point de vue de la doctrine que des pratiques et usages. Aussi souhaitons nous l'abandon dans tous les cas de ce genre de procédure. Mais nous nous inquiétons des actes successifs de Benoît XVI qui vont trop souvent dans le sens d'un encouragement à ce qui freine voire s'oppose à la voie d'ouverture au monde réel et d'aujourd'hui inaugurée par Vatican II.

Nous pensons que le Concile de Vatican II est une étape dans un processus de prise de conscience indispensable pour que l'évangile soit accessible aux hommes d' aujourd'hui. Les fruits de Vatican II sont déjà nombreux - bien que menacés par les intégristes ou les traditionalistes - mais beaucoup sont encore à venir grâce aux prises de conscience qui continuent. Il ne faudrait pas que Vatican II se transforme en un système de pensée figée.

De plus en plus l'Eglise repose sur des réseaux de communautés, de plus en plus elle doit être servante de l'humanité et non pas donneuse de leçons. Nous comprenons les objectifs que vous nous avez précisé: "une Église qui a confiance dans l’avenir, qui ne se replie pas sur elle-même, mais qui, riche de sa tradition bimillénaire, veut s’inscrire dans la société d’aujourd’hui et de demain pour y apporter sa contribution dans un esprit de dialogue " Aussi nous pensons que cette inscription dans le monde d'aujourd'hui suppose l'engagement des services, mouvements et communautés ecclésiales, mais aussi des groupes de chrétiens "sur le parvis" comme le nôtre, à connaître et entendre sans peur la pensée, les connaissances, les interrogations morales et éthiques, les pratiques contemporaines non pour tout approuver mais pour y discerner les signes d'une humanité qui grandit en nous et hors de nous, dans l'Eglise et hors de l'Eglise.

Nous accordons une priorité à l'insertion pleine et entière des femmes dans les structures de l'Eglise au même titre que les hommes et au développement de procédés démocratiques pour l'organisation et le fonctionnement des communautés et des services. Dans la société nous demandons le respect scrupuleux des règles de la laïcité ce qui implique entre autre l'abandon par le Saint Siège de ses prérogatives étatiques et diplomatiques.

Ainsi nous pourrons lire et vivre les évangiles en notre temps et non pour un passé révolu ou dans une tradition éternisée et confinée dans des Eglises-musées, aux structures peu conformes aux valeurs des droits humains.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mgr Jean-Louis Papin - dans paroles d'évêque
commenter cet article

commentaires

Articles Récents