Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 20:23

Roger Parmentier, pasteur de l’ERF n’hésite pas à poser carrément la question. Afin d’accompagner le passage d’une culture religieuse à un monde sécularisé, ne serait-il pas temps de se mettre à une lecture " non religieuse " de la Bible.  R. Parmentier s’en expliquera lors d’une session d’étude en Ariège, au hameau de Raynaude où il habite, dans les collines de l’Ariège, à deux km du Mas d’Azil et à 80 km au sud de Toulouse, du vendredi 24 au mardi 28 juillet.
S’inscrire auprès de R. Parmentier, Raynaude, 09290 Le Mas d’Azil. Hébergement sur place, Prévoir de 16 à 25 euros par jour.

Excellente formule avec étude le matin et découverte de la région l’après-midi : au Mas d’Azil même, visite de la grande grotte préhistorique, Musée de la préhistoire, Musée de la verrerie (l’œuvre des Gentilhommes-Verriers) ; ballades sur les collines du Plantaurel ; musée du philosophe Pierre Bayle à Carla Bayle ; plus loin, châteaux de Foix, de Monségur, de Roquefixade ; les grottes de Niaux, de Lombrive, la rivière souterraine de Labouiche, etc.

Il est encore fréquent chez les chrétiens d’idolâtrer la Bible comme "Parole de Dieu", comme si Dieu avait tenue la plume des auteurs. L’acquisition d’une culture biblique est le meilleur moyen de se préserver de ce genre de naïveté qui conduit tout droit au fondamentalisme le plus littérale et, au-delà, aux dérives dogmatiques : la Bible a dit ...

Lisons la Bible pour ce qu’elle est, à savoir les croyances religieuses d’un peuple (par ailleurs non monolithique et à la configuration variable) sur plusieurs siècles. Une expérience communautaire tout à fait passionnante, où s’est inscrite, comme un fleuron, la figure remarquable de Jésus, mais qui n’en fait pas pour autant un absolu. D’autres cultures, d’autres sagesses existent de par le Monde et Jésus n’est pas un surhomme, encore moins un dieu, ni Dieu qui se serait incarné on ne sait par quel miracle.


Les unitariens tiennent à le rappeler pour une meilleure compréhension de ce que fut Jésus et de ce qu’est la Bible. Celle-ci n’est nullement le monopole des Juifs et des chrétiens Sa lecture est ouverte à tous et des non croyants la lisent parfois d’une façon beaucoup plus intelligente que nombre de croyants ! Eh oui ! comme aime le dire l’Evangile, les derniers seront les premiers ...

Cessons ces interprétations littérales au mépris des connaissances scientifiques d’aujourd’hui qui alimentent la rhétorique des prêcheurs et qui surfent sur la crédulité des fidèles prêts à tout avaler dès lors qu’on leur parle de religion et de foi à avoir comme un trésor tombé du ciel dans leurs mains de bienheureux élus.

En cela, merci à Roger Parmentier de nous déniaiser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans à contre courant - la page des prophètes
commenter cet article

commentaires

Articles Récents