Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 06:00

Michel Servet est né le 19 septembre 1511 à Villanueva de Sijena (Aragon).


Le vendredi 28 octobre à Saragosse, de 10 à 20 h, à la salle de conférence du musée de Saragosse (Plaza de los Sitios, 6)


Ouverture du congrès par Mme Luisa Fernanda Rudi, présidente du gouvernement d’Aragon ; présentation du Congrès par Sergio Baches Opi, directeur de l’Instituto de Estudios Sijenenses « Miguel Servet » ; oeuvre musicale originale en hommage à Michel Servet jouée par les élèves du Conservatoire supérieur de la Musique d’Aragon.

 

les conférences :


Fernando Martinez Lainez, journaliste et écrivain, Madrid, «Miguel Servet, notre contemporain»
Peter Morales, président de l’Association unitarienne-universaliste des Etats-Unis (UUA, Boston) « Etat du mouvement unitarien dans le monde : le libéralisme religieux en face du dogmatisme »
Luis Larrad, chef du service d’Immunité de l’hôpital privé Lozano Blesa à Zaragosse « La médecine régénérative : Prométhée parmi nous ? »

 

une table ronde :

 

Antonio Angulo, journaliste, Huesca, animation d’une table-ronde sur « Conscience et éthique dans les investigations » avec la participation de :

Pere Puigdomènech, professeur et enquêteur du CSIC, Barcelone : « L’éthique et les applications de la science. Une perspective européenne »,

Mme Carmen Ayuso, docteur au Service de génétique de l’Hôpital universitaire de la Fondation Jimenez Diaz à Madrid, Ciberer, ISCIII, Madrid : « Défis éthiques de la nouvelle médecine génomique »,  

Rogello Altisent, coordinateur du Groupe d’investigation en bioéthique de l’Institut Aragonais d’inspection sanitaire, Saragosse : « La conscience des limites »,

Santiago Lamas, chercheur en biologie moléculaire au Centre Severo Ochoa à l’Université autonome de Madrid : « Intégrité scientifique : une question de principes et de conséquences »,

et Eduardo Lopez Azpitarte, philosophe et théologien, titulaire de la chaire de théologie morale à la Faculté de théologie de Grenade : « Fanatisme et objection de conscience en face d’une éthique pluraliste ».
michel_servet_aragon_2011.jpegIllustration : les lieux en Europe où séjourna Michel Servet (les dates indiquent les débuts de séjour) : Villanueva de Sijena (1511), Toulouse (1528), Bologne en Italie (1530), Bâle (1530), Strasbourg (1531), Paris (1533), Lyon (1533), Paris (de nouveau en 1537), Charlieu (1538), Lyon (de nouveau en 1538), Vienne (1541 à 1553), Genève (1553)

 

et le samed.i 29, de 10 h à 20 h, à Villanueva-de-Sijena, à la Maison natale de Michel Servet

 
Mot de bienvenue par le maire de la ville, Ildefonso Salillas, et président de la Chambre régionale de Los Monegros

des conférences :

 

Ana Maria Valero, professeur de droit constitutionnel à l’université de Castille-La Mancha, Cuenca : « Liberté de conscience, neutralité de l’Etat et principe de laïcité »
José Ma Martinez de Pison, titulaire de la chaire de philosophie du Droit et recteur de l’université de la Rioja : « Le laborieux chemin jusqu’à la liberté de conscience : Michel Servet et Blanco White »
Sergio Carletto, professeur de philosophie au Centre d’études sur la pensée contemporaine, Cuneo, Piémont, Italie : « Michel Servet et Georges Biandrata : précurseurs de la liberté de conscience en Europe ».
Ronald Cordes, producteur de télévision, Bedford, Massachussets, Etats-Unis, présentation et projection d’un document sur Michel Servet « pour le XXème siècle ».
Mme Alicia McNary Forsey, professeur en accueil  Graduate Theological Union, Berkeley, Californie, Etats-Unis.

 

et une table ronde :

 

animée par Anton Castro, journaliste et écrivain, Saragosse sur le thème : « Théologie, liberté de conscience et tolérance », avec la participation de :

Rafael Bermudo des Pino, professeur de philosophie à l’Institut d’éducation du Secondaire « Miguel Servet », Saragosse : « Optimisme cosmologique et humanisme : Servet et la théologie ‘prisca’ » ;

Joaquin Manuel Parra, psychologue, Murcie : « Michel Servet devant son holocauste : une interprétation basée sur l’analyse existentielle de Viktor Frankl ».
Bizen D’o Rio Martinez, Académie royale d’Histoire, Huesca : « Le traitement de Servet par la première presse européenne [de son époque] ».
Angel Gari, historien et directeur du Musée des croyances et de la religiosité populaire de Abizanda, Huesca : « Sorcellerie et intolérance dans le nord de l’Espagne »


Séance plénière, puis clôture du congrès par Mme Dolores Serrat, conseillère de l’Education, de l’université et de la Culture et du sport au Gouvernement d’Aragon.

 

Les conférences sont en espagnol, la traduction des titres a été faite ici par Jean-Claude Barbier

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents