Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 17:59

Le logo du mouvement est une colombe blanche qui, sur un ciel bleu, prend son essor du calice des unitariens-universalistes (selon le modèle adopté par l'UUA, à savoir un calice entouré de deux cercles entrelacés pour symboliser la fusion qu'il y eut en 1961 entre l'Eglise universaliste et l'Association unitarienne américaine).


Le Mouvement universaliste unitarien au Québec (MUUQ) fut au début un simple site mis au point au début du millénaire par un comité (Léo et Hannelore Poncelet, Michel Lalonde, etc.) sous la houlette du révérend Raymond Vickers-Drennan, pasteur à l’Eglise unitarienne de Montréal. L’aide financière d’un fond universaliste de l’Etat de New-York permit de payer les services d’un webmestre professionnel. Ce fonds universaliste aide les ministres du culte de l’ancienne Eglise universaliste qui fusionna avec les congrégations unitariennes-universalistes en 1961 pour fonder l’Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregations. C’est sans doute pour cette raison que le site s’appela d’abord " Mouvement universaliste au Québec " (avec un seul " U "), rectifié ensuite avec l’ajout " unitarien ".


Localement, l’universalisme promu par le site n’avait plus rien à voir avec l’ancienne dénomination de l’Eglise universaliste (qui fut une Eglise chrétienne aux Etats-Unis au XIXème siècle), mais avec un sens moderne visant à être d’emblée universel.


Un petit groupe francophone se constitua ensuite, toujours autour du révérend R. Vickers-Drennan, en octobre 2003 ; puis une première célébration en français eut lieu le 1er mai 2004 (le bulletin de la Correspondance unitarienne en rendit compte dans son n° 31 de mai 2004). Le révérend publia en français un document liturgique traduit de l’anglais. " Un rêve à bâtir ".


Lorsque le pasteur R. Vickers-Drennan quitta l’Eglise de Montréal pour s’installer à son compte (animation d’une auberge privée), Hannelore et Léo Poncelet sauvèrent le site, reçurent l’aide d’Hubert Edmond en qualité de webmestre bénévole, formèrent un bureau (dont Hannelore est présidente) et ancrèrent résolument le mouvement au sein de l’Eglise unitarienne de Montréal. Le MUUQ est donc passé d’un simple site à un authentique mouvement. Le site y gagne en animation puisqu’il mentionne des activités, a compléter ses liens, etc.


Depuis 2005, le site héberge la revue électronique " Tribune libre unitarienne " qui se présente comme "la revue du mouvement unitarien/universaliste montréalais", soit 4 numéros à cette date. Léo Poncelet est le rédacteur de cette revue.


Le blog de l’AFCU http://afcu.over-blog.org donne le lien avec le MUUQ.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article

commentaires

Articles Récents