Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 06:24

Bonjour à toutes et à tous.

Bien que Michel Servet ait vécu en France de 1531 à 1553, ce n'est qu'en 1986 qu'une association unitarienne s'est constituée en notre pays à l'initiative du protestant libéral et savant biologiste Théodore Monod. L'unitarisme a survécu en Transylvanie et en Hongrie, depuis 1568, avec de très belles communautés (plus de 80 000 unitariens en Transylvanie lors du recensement de la population générale en 1992 ; et à peu près 5 000 en Hongrie), mais c'est surtout dans les pays anglophones (Grande-Bretagne, puis Etats-Unis) que l'unitarisme s'est développé. On peut évaluer à près d'un million les unitariens du monde entier, répartis dans une cinquantaine de pays.

La théologie unitarienne attire à elle tous ceux qui mettent en doute le bien fondé de la Trinité, du moins dans sa formulation et les concepts qu'elle utilise, donc y compris les ariens. D'une façon plus générale elle a pris ses distances vis-à-vis de tout dogme et professe le libéralisme. C'est une composante indispensable du paysage religieux contemporain et cela vaut le coup que des personnes s'y engagent.

Vous pouvez apporter votre soutien en adhérant aux associations unitariennes (il y en a plusieurs en France répondant à diverses sensibilités allant des chrétiens aux unitariens-universalistes), en apportant vos compétences d'internaute, de traitement de photo, en écrivant des textes qui pourront être publiés dans nos divers supports, en traduisant des documents, en nous aidant, par vos talents en langue étrangère, à entretenir nos relations internationales, en apportant une aide financière (à l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens AFCU, la cotisation est de 20 euros ; et on est membre d'honneur à partir de 100 euros), etc.

 

le Petit Nicolas aide sa maman (dessin de Sempé)

 

 

 

N'hésitez pas à prendre contact avec nous ( lien). Nous pourrons vous orienter vers l'association ou la fraternité locale qui correspond le mieux à votre propre itinéraire spirituel. Vous pouvez aussi continuer à pratiquer votre religion ou confession dans la communauté où vous êtes déjà et prendre contact avec nous afin de recevoir un complément puisque l'unitarisme vise à l'épanouissement des personnes et non pas la conversion ou le changement d'appartenance.


Aujourd'hui, où nous sommes de moins en moins encadrés par des Eglises, nous devons nous organiser nous mêmes, dans un contexte associatif, passer de la consommation passive du fidèle écoutant ses prêtres ou pasteurs, à une attitude plus active et responsable. Soyez assurés de notre bon accueil car nous mettons en avant la tolérance, la convivialité et la fraternité entre les êtres humains.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U en Europe francophone
commenter cet article

commentaires

Articles Récents