Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 19:51

5 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, les Traités de Rome, signés le 25 mars 1957, lancèrent l’aventure européenne. Le 50ème anniversaire en est fêté ce dimanche.

Les pays européens en boules de Noël (à défaut de cristal de Bohème) pour que le rêve se continue ....

Avec nos Etats, nous avons été invités à élargir notre citoyenneté, en passant de la solidarité ethnique (la nation-ethnie) - voir notre message sur la ville de Sibiu - à celle de l’ensemble des habitants vivant dans le cadre territorial d’un même Etat (la nation-Etat). Avec l’Europe communautaire, nous voilà invités à une solidarité fédérale sous-tendue par le vécu d’un ensemble régional et d’une civilisation partagée.

L’Être européen est politiquement en gestation, mais il s’agit d’un adulte qui a déjà une bien longue histoire derrière lui, à commencer par les premiers pas de Paul sur le continent européen (Geste d'envoyés / Actes des apôtres 16) *, par Rome et Byzance, puis cette Europe des Barbares, lesquels étaient en partie christianisés dans la confession arienne dont nous avons parlée dans plusieurs de nos précédents messages (les 8, 9 et 13 mars) et qui rappliquèrent sur l’empire Romain, enfin le rôle des évêques ariens et catholiques du 1er millénaire et celui des premiers monastères (voir nos messages du 13 mars sur l’Irlande).

* "Faut-il exorciser les païens au risque de les rendre muets ?", reprise de l'article "Le passage en Europe ou la rencontre avec le paganisme" écrit en mai 2001 et paru dans Approches unitariennes, n° 43, été 2001

Cette épopée, nous le savons, se continua, avec un vaste empire romain-germanique fondé par les Francs de Charlemagne, en alliance avec des papes modernistes, avec la si brillante civilisation andalouse qui nous transmit les sciences depuis Aristote, sans oublier la diaspora juive porteuse du précieux trésor que fut en ce temps la Bible hébraïque.

Et puis, ce fut une prodigieuse accélération de la pensée moderne avec la Renaissance, puis les Réformes protestantes qui traversèrent le continent jusqu’en Ukraine et en Transylvanie comme sous le souffle de Dieu, avec les philosophes et les scientifiques du Siècle des lumières, avec la rationalité des francs-maçons, et, au XIX° siècle, avec la générosité du socialisme utopique et du christianisme social.

Europe aux racines chrétiennes, à n’en point douter sauf pour les négationnistes de tout bord, mais une Europe qui s’est finalement modernisée en luttant contre les emprises religieuses (depuis la Renaissance) et en affirmant la laïcité. Finalement une Europe démocrate et multi convictionnelle, ce qui en fait toute la richesse.

Notre Europe a hérité de spiritualités et de philosophies bien précises – qu’il convient de citer, devoir de mémoire oblige – et qui est donc une civilisation au sens riche et complexe du terme dont il convient de connaître l’histoire - et non pas un cadre seulement économique, politique et supra étatique.

L’unitarisme, ne l’oublions pas, est né dans ce contexte, aux XVI°-XVII siècles, lors de l’essor de la Réforme protestante anti-trinitaire. C’est pour cela que nous ouvrons sur ce blog une rubrique (= " catégorie ") consacrée à l’Europe. Donc, à votre Histoire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Articles Récents