Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 05:57

Trop de chrétiens lgbt (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels) se sentent encore mal à l’aise dans les Eglises. Le témoignage de Jean Vilbas que nous publions ce jour dans La Besace des unitariens (http://labesacedesunitariens.over-blog.com) est accablant. Règnent trop souvent le silence suspicieux, la gêne lorsqu’il s’agit de l’accès aux responsabilités, le soucis du qu’en dira-t-on.

Les Eglises se montrent prudentes, ne souhaitant pas être entraînées dans une surenchère et craignant que leur aile conservatrice ne les boude, ou ne les quitte pour des Eglises réputées pour leur conservatisme. Comme dit J. Vilbas, les Eglises ne disent rien, sinon qu’elle n’ont rien à dire ! J’ajouterais volontiers que certaines bavardent là où on ne les attend pas mais se taisent là où on les attend …

Mais toutes les bonnes raisons ne tiennent pas devant l’amour de Dieu. Nos Eglises doivent être des lieux de convivialité à l’exemple de ce que les Actes des apôtres relatent des premières communautés chrétiennes. C’est ce qui fait l’attraction réelle de nos communautés, assurément plus que les credo ou les prises de position qu'elles soient conservatrices ou progressistes.

Et puis, comment ne pas dénoncer l’anachronisme des discriminations basées sur le genre, le statut matrimonial ou la vie sexuelle. Nous avons grand besoin de compétences, que chacun exerce ses talents, apporte sa pierre au grand chantier d’un christianisme moderne. Pourquoi rejeter les bonnes volontés ? Dans beaucoup de milieux, l’accès aux responsabilités des lgbt ne pose plus de problème, à commencer au sein d’entreprises, de partis politiques, de collectivités territoriales, etc. Faudrait-il que les Eglises soient (encore) à la traîne !

Lors de son AG 2004, la Fédération des réseaux du parvis porta à sa présidence le président du mouvement David et Jonathan. Cela se fit tout simplement au vu de la compétence et de l’amabilité de la personne qui faisait consensus. Pourquoi faire problème lorsqu’il n’y a en pas ?

depuis mai 2006, l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens est membre de cette fédération.

voir sur le site de l'AFCU, une proposition à débattre lors de la prochaine AG de cette association : "Le mariage homosexuel" (message du 14 avril 07)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'homosexualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents