Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 11:21

A Sainte-Foy-lès-Lyon, l’ancien séminaire catholique de Lyon, vaste domaine a été reconverti – déchristianisation oblige - d’une part en opération immobilière avec aménagement d’appartements (photo 2 et 3) et d’autre part (là où se faisait "la Philosophie" nous a-t-on dit) en accueil de grande capacité (150 personnes pour l’hébergement, 200 places pour l’amphi, 350 plats pour les repas, etc.) (photo 1). C’est là que se tint, les 11-12 novembre un Rassemblement initié par la Fédération des réseaux du parvis, suivi, le samedi 13, de son assemblée générale et d’un conseil d’administration pour les représentant de ses cinquante associations membres.

 

photo 1 - actuel "Domaine Lyon Saint-Joseph"

domaine lyon saint joseph PB140778

photos 2 et 3 - l'ancien Grand séminaire de Lyon

domaine_lyon_saint_joseph_PB140834.JPGdomaine_lyon_saint_joseph_PB140832.JPG

photos Jean-Claude Barbier, 13 et 14 novembre 2010


Vu le succès de cette manifestation, il fallut au dernier moment installer un chapiteau pouvant accueillir 500 personnes. Malgré cela, des inscriptions de dernière heure durent être refusée par manque de place !


La mouvance chrétienne progressiste aurait-elle donc le vent en poupe ? En tout cas, c’est dans l’enthousiasme général des participants que fut lancé un « message d’espérance » (à lire par exemple sur le site des chrétiens unitariens, lesquels sont membres de cette fédération,  lien) et qu’un rendez-vous semblable fut pris pour tous les 3 ans à venir (étant entendu que la Fédération se réunit tous les ans pour son assemblée générale) – donc en 2013 pour la prochaine grande étape.
 
En plus, la Fédération a su établir un partenariat solide avec Témoignage chrétien et Golias, si bien que les actes de ce Rassemblement, qui comprendront des conférences-débats et une table-ronde avec des personnalités de premier plan *, seront publiés en coédition en mai prochain.


Par ordre d’intervention pour les conférenciers : Lytta Basset, philosophe et théologienne protestante, doyenne de la faculté de théologie de l’université de Neuchâtel en Suisse, « Dieu dans les quêtes spirituelles de nos contemporains » ; Gabriel Ringlet, prêtre, théologien, journaliste et ancien pro-recteur à l’université de Liège en Belgique, « Spiritualité avec ou sans Dieu » ; Denis Pelletier, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, membre de l’Institut européen des sciences des religions « le christianisme et les fondements de la vie commune, 1980-2010 » ; Raphaël Picon, doyen de la faculté libre de théologie protestante de Paris et rédacteur en chef de la revue Evangile et Liberté " Pour aujourd'hui, quel Dieu ? "; une table ronde animée par Luc Chatel, rédacteur en chef de Témoignage chrétien, sur le thème "Nos convictions et nos pratiques pour construire un monde plus juste et plus solidaire dans le respect de la Terre et des droits de l'Homme" ; et plus d’une vingtaine d’ateliers également animés par des personnalités.


La télévision régionale (TF1 Lyon) a rendu compte de l’événement, ainsi que la Radio chrétienne de France (RCF) (mais pour celle-ci seulement à son niveau national !), par contre les grands médias catholiques que sont La Vie et La Croix continuent – sans qu’on sache trop bien pourquoi – à faire l’impasse sur ce que font ces chrétiens qui sentent le souffre ! Manifestement, par les temps qui courent, « on » parle plus volontiers des catho intégristes que des « catho de Gauche » !


Au-delà de la représentativité de tout un courant catholique particulièrement vivace depuis Vatican II, la Fédération des réseaux du Parvis, qui estime entre 7 000 et 10 000 ses adhérents et sympathisants, a eu le mérite d’ouvrir portes et fenêtres : oui, on peut être catholique pratiquant en étant en dehors de tout contrôle de la Hiérarchie ; oui on peut « faire Eglise » en dehors des murs, en dehors de l’institution, en toute liberté ; oui, on peut célébrer l’eucharistie (et pas seulement la recevoir) en étant simple laïc, femme, homosexuel, etc. ; oui les catholiques peuvent partager la même foi en Jésus avec les protestants et les chrétiens unitariens sans s’encombrer de dogmatique ; oui, il faut poser des jalons pour le christianisme de demain : oui, il nous faut retrouver le langage et les gestes de l’Evangile …


lyon_notre-dame-de_fourviere_PB140818.JPGDans notre article « Chrétiens d’abord » (lien), nous avons présenté un bilan de cette Fédération au lendemain de ce rassemblement à Lyon particulièrement réussi : une mouvance qui a assurément l’avenir pour elle …


Pour en savoir plus, voir notre rubrique « Parvis (France) » sur le site de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) (lien) et, bien entendu, le site même de la fédération en question (lien). Suivre aussi cette dynamique de rassemblement des chrétiens avec notre rubrique des Actualités unitariennes : « les chrétiens se rassemblent » (lien)

Le parvis de la basilique Notre-Dame de Fourvière à Lyon, là où devait être lu le message d’espérance délivré par la Fédération au terme de son rassemblement, mais le climat et les problèmes de transport n’ont pas rendu possible ce projet. Photos : Jean-Claude Barbier, 14 novembre 2010

 

 

lyon_notre-dame-de_fourviere_PB140817.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les chrétiens se rassemblent
commenter cet article

commentaires

Articles Récents