Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 04:54

Nous reproduisons ici le témoignage de Yveline et Philippe Guicheteau, au sein du "Comité de soutien au prêtre Pascal Vesin", le 26 juin 2013 *. Paroissiens de Megève en Haute-Savoie, pratiquants et attachés à leur Eglise, mais  très déçus du manque de considération qu'ils perçoivent de la part des autorités ecclésiastiques lesquelles font des annonces à la presse avant même que d'en parler aux principaux concernés, à savoir les paroissiens, ils nous font part de leur souffrance des baptisés qui s'aperçoivent que leur baptême ne leur donne aucun droit démocratique au sein de l'Ekklésia. Pascal Vesin, avec son attention à chaque personne, était précisément l'inverse de cette arrogance ecclésiale.

* lancé le dimanche 26 mai 2013 suite à l'excommunication de Pascal Vesin, curé de Megève, pour appartenance parallèle à la franc-maçonnerie, ce groupe fonctionne sur Facebook et comprend à ce jour 224 membres.

Bapteme1.gif

Je voulais juste dire que, de la même façon que nous avons appris le départ de Pascal par la presse, c'est également par la presse que nous ( ses paroissiens) apprenons l'arrivée du père Milani. C'est triste de voir que, pour l'Institution, les paroissiens comptent si peu, pas plus que ne compte Pascal maintenant qu'il est parti. Pour l'Institution, il est rayé de la carte ; un peu comme nous ! Pourtant, avec lui, on a fait tellement de choses, on a vécu tous ensemble des temps très forts de partage, de rencontres , de prière, de pélerinages, de repas paroissial, de travail en aumônerie pour certains, en Paroisse pour d'autres, en tant que relais ! et oui, il a su faire de ses paroissiens des hommes debout, en marche, des croyants missionnaires parce qu il croyait en chacun de nous . Et nous sommes nombreux, très nombreux : non, il ne faut pas nous oublier ! Pascal prenait chacun au sérieux, il lui confiait une mission et nous devions respecter les règles et lui rendre compte, mais quelle confiance ! Quelle belle image de l'Eglise, en marche, il a su nous donner ! Et cela, aucun de nous ne l'oubliera jamais. il nous a pris au sérieux en tant que baptisés et il a su trouver, pour chacun, la mission appropriée.

 

Alors, vous comprendrez qu'apprendre son départ par les journaux, et apprendre de la même façon l'arrivée du père Milani a de quoi nous faire mal ! on dirait que l'Institution prend ses décisions presque avec la presse ! c'est choquant et révoltant à la fois ; infantilisant. Le contraire de ce que faisait Pascal! quand il avait quelque chose à nous dire, il nous appelait, il n'appelait pas la presse ! Au moins, on comptait pour lui et on aurait aimé que pour l'Institution Eglise, on compte un peu aussi, parce qu'avec Pascal, on a fait , ensemble du bon travail, ou au moins, on a fait ce qu'on a pu : on existait. Je crois que vous pourrez tous comprendre que l'on vive mal d'être les derniers informés et aussi, que les courriers envoyés à l'évêché pour tenter d'expliquer tout ce qui a été vécu dans les 13 communautés de notre belle Paroisse grâce à Pascal, ne soient pas pris au sérieux. Je connais des personnes qui en sont bouleversées. on nous infantilise encore, alors que nous avions perdu l'habitude de ce type de comportement, grâce à la confiance que Pascal faisait à tous ses paroissiens . Bien sûr, on est content que le père Milani vienne : on ne pouvait pas continuer à porter seuls la Paroisse (car, contrairement à ce que certains pensent peut-être, la mission a continué : la Paroisse n'a pas cessé de vivre, chacun d'entre nous ayant eu à coeur de continuer ce que Pascal avait mis en route.).

 

Voilà simplement quelques réflexions que pourront comprendre tous ceux qui écrivent sur ces pages contrairement à ce que l'Institution ne semble pas avoir compris. C'est bien que le père Milani vienne, et nous avons de la chance de ne pas rester sans curé, mais pour moi, le mot "remplacer" n'est pas vraiment adapté : on ne remplace pas Pascal, c'est peut être pour cela qu'il est maintenant mis dehors : son charisme dérangeait certainement, mais quelle perte pour l'Eglise ! Si les nombreux témoignages montrent bien tout ce que Pascal a accompli ici, sur notre Paroisse Ste Anne d'Arly Val Montjoie, pourquoi l'Eglise ne fait elle pas tout ce qu'elle peut pour le garder ? Après, on va s'étonner qu'il s'engage un peu plus dans la franc maçonnerie ! En tout cas, ce n'était pas son désir : il est prêtre avant tout , et cela, visiblement, on ne veut pas l'entendre, alors, que personne ne s'étonne si on apprend un jour qu il s'est engagé ailleurs, totalement, avec toutes ses compétences, toute sa foi et tout son charisme !

 

Pour conclure, je dirais que nous sommes finalement assez privilégiés d'avoir pu travailler à ses côtés parce que, pour une fois, les baptisés ont été pris au sérieux, et cela, personne ne pourra nous l'enlever, même pas les personnes qui préfèrent s'adresser à la presse plutôt qu'à ses paroissiens ! et après tout, pourquoi ne pas demander à la presse de faire notre travail ? peut-être se rendrait elle compte alors que nous existons et que nous sommes des interlocuteurs à part entière ! Mais cela, visiblement, ce n'est pas pour demain ! Demain, nous continuerons notre vie de baptisés avec le père Milani parce que c'est ainsi que nous concevons notre mission. Mais nous ne laisserons jamais Pascal Vesin, car lui, il n'aurait jamais laissé tomber aucun d'entre nous. Que là où il est, il en soit remercié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe et Yveline Guicheteau - dans la franc-maçonnerie-affaire Pascal Vesin
commenter cet article

commentaires

Articles Récents