Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 15:17

Jean-Claude Barbier, vignette, mai 2008"Conseils aux communautés religieuses", par Jean-Claude Barbier, fondateur de l'Eglise unitarienne francophone et, entre autres activités, responsable des Actualités unitariennes (lien)

Aux premiers temps du christianisme, les apôtres (
Paul, Pierre, Jude) ou les Anciens (Jacques le frère de Jésus, Jean l’Ancien, un autre Jean), écrivaient des épîtres pour encourager les communautés naissantes, puis, au IIème siècle ce fut au tour des évêques (Clément de Rome, Ignace d’Antioche, Polycarpe de Smyrne, etc.) *

* voir les écrits des Pères apostoliques mis en ligne  par les éditions du Cerf, et, sur le rôle des évêques au IIème siècle voir notre article  « le montanisme face aux évêques »

Les Quaker ont maintenu cette belle tradition des épîtres envoyées aux autres communautés.

 

La salutation entre communautés rétablit la mosaïque fraternelle d’un christianisme multipolaire que cette religion a malheureusement perdue en ce qui concerne certaines confessions à cause des hiérarchies ecclésiales qui se sont mises ultérieurement en place, le cas de la papauté étant le cas le plus extrême.

Oui, il nous faut nous encourager mutuellement, échanger nos expériences, cheminer ensemble. Et ceci sans nous enfermer dans nos seules confessions : nous sommes d’abord des chrétiens * avant que d’être de telle ou telle confession, sinon la référence à Jésus devient un signe de discorde et non plus d’unité et de communion.

* Voir notre article sur "le christianisme post-confessionnel" mis en ligne sur le site Profils de libertés, le 20 janvier 2005, dans la rubrique " Chroniques "

Les mouvances libérales l’ont bien comprises qui pratiquent un œcuménisme d’emblée et des célébrations libres (lien). Au-delà des Eglises confessionnelles qui enferment le fidèle dans un credo communautaire, une liste de sacrements, une liturgie codée, des habitudes bien rôdées, il nous faut apprendre la communion au sein d’assemblées désormais hétérogènes, volontiers post-confessionnelles, où les opinions individuelles peuvent se dire, où les traditions peuvent s’exprimer avec leurs couleurs, où la diversité donne lieu à un partage.

* Voir le Cahiers Michel Servet n° 1, novembre 2004, Le culte chrétien de maison, le partage de la parole, du pain et du vin avec des amis et des voisins. Cahier préparé par Jean-Claude Barbier, Fraternité unitarienne de Bordeaux, nouvelle édition en septembre 2005, 12 p. + 4 de couverture (lien). Voir aussi les cultes mensuels de l'Eglise unitarienne francophone (EUfr) organisés sur ce principe (lien).

 

Dès lors les salutations sont transversales aux confessions, aux Eglises institutionnelles ; elles s’adressent à des communautés concrètes, vivantes, "en chair et en esprit" pour reprendre une expression chère à Ignace d’Antioche.

à suivre ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans épîtres d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Articles Récents