Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:43

Martin Luther, qui fût à l'origine des Réformes protestantes du XVIème siècle, aimait ripailler en compagnie d’étudiants qu'il hébergeait chez lui pour arrondir ses fins de mois. Les échos qui sont ressortis de ces agapes gargantuesques ne sont guère à son honneur, comme par exemple des propos ouvertement antisémites (mais qui ne détonaient pas de trop avec ceux de son époque !).


De nos jours, nous avons les Off de personnalités politiques qui, dans certains cas, ouvrent la fenêtre sur ce qui se dit très couramment dans leur milieu, sur le langage habituellement tenu vis-à-vis des « adversaires à battre » ... Et, puis, des plongées pleines de surprise dans bien d’autres coulisses après spectacles, entretiens à la télévision ou après affaires !


Mais, grâce à Facebook et autres réseaux sociaux, nous avons aussi, des pages personnelles ou, certains, dont d'illustres intellectuels du genre ego démesuré, se lâchent au nom de la spontanéité et nous livrent leurs mouvements d'humeur et autres convictions toutes intimes, sans plus d’argument ! C'est parfois fort affligeant pour des personnes dont on peut lire par ailleurs la prose dans les milieux intellectuels, voire scientifiques !


A l’occasion de polémiques dans les médias ou encore à l’approche d’élections, "on" se déchaîne encore plus. Ce sont là de très bonnes occasions pour aller voir (par simple curiosité) certaines pages perso ! Là, parfois / souvent on se régale des pulsions anarchisantes, des propos de bistrots, des arguments au niveau des tripes, des haines défoulées. Certains intellectuels, ni plus ni moins que d’autres, pataugent allègrement dans les caniveaux dès lors qu’ils sont « entre amis » ! Lâchez-vous nous disent les psychologues ; certains, visiblement, n'ont pas attendu ce genre de conseil !

 

L'absence, sur Internet, d'un face à face physique lèverait-il les inhibitions existant dans les relations sociales directes ? Injurier les autres à distance, est effectivement plus facile ...


Ce qui est le plus « formidable », c’est que, ces mêmes personnes qui se défoulent aussi aisément nous disent qu’elles militent pour la fraternité, pour la démocratie, pour l’Humanité toute entière. Elles montent vigoureusement au créneau, l’amour en drapeau, dès qu’il y a quelque soupçon de discrimination, de xénophobie, de racisme. Elles se disent engagées … et, peut-être pour cela, acceptent sans état d’âme les coteries partisanes les plus corporatistes, les plus communautaristes, les plus hargneuses. Il y a manifestement des loups tout intellectuels qu’ils soient qui aiment hurler en meute…


A notre époque démocratique où les moyens d’expression sont accessibles, ne pouvons nous pas exprimer notre pensée personnelle sans haïr nécessairement les autres qui ne sont pas de notre avis ? en argumentant tout simplement avec calme et raison ? Pourquoi considérer à priori les autres comme de fieffés abrutis, des menteurs, des hypocrites, des trompeurs, alors que, nous, nous serions du côté des bons, des bienfaiteurs, « au côté du peuple », selon l’idéologie bien réductrice et naïve des classes sociales que le marxisme léninisme nous a fourbie.


Comment aimer les autres avec tant de haine au fond du cœur ? Comme si nous étions en guerre … alors qu’il s’agit tout simplement d’aller voter à des élections et de débattre de questions fort complexes où toutes les contributions peuvent s’avérer utiles !

pcf_et_assemblee_nationale.jpg

Les vœux du Parti communiste français (PCF), en ce début d’année, sont tout à fait éloquents : l’insurrection populaire avec, à la clef, la prise d’assaut de l’Assemblée nationale et le remplacement du drapeau tricolore ! Ceci au nom d’un humanisme bien compris ! Bien entendu, ce n’est qu’une image … de propagande, sans incidence ; on ne saurait y voir là une quelconque emprise sur nos imaginaires. Honni soit qui mal y pense !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents