Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:16

Café-bouquin, organisé conjointement par DLE (Droits et Libertés dans les Eglises) et FHE (Femmes et Hommes en Eglise-Genre en Christianisme), le mardi 8 juin 2010 de 18h 30 à 20h, chez Temps Présent, 68 rue de Babylone 75007 Paris (métro St François Xavier), le livre de  Jean Rogues : "La foi d'un agnostique chrétien. Agnostique, celui qui reconnaît qu'il ne sait pas",  paru aux Editions Karthala en septembre 2009, 224 p. Cet échange est largement ouvert à toutes et tous.


jean_rogues_agnostique_chretien.gifPrésentation de l'éditeur :


Beaucoup d'hommes et de femmes nés chrétiens ont pris du recul par rapport aux expressions de la foi. Ils ne sont ni des croyants chrétiens adhérant dans une fidélité non critique, ni des indifférents à la démarche religieuse et au message de l'Evangile. Ils se débrouillent dans l'obscurité, le tâtonnement, le silence, loin des paroles pleines d'assurance des pasteurs de certaines Eglises, en particulier ceux de l'Église catholique, pape, évêques ou autres. Ils sont devenus des " agnostiques chrétiens ".


Jean Rogues, qui en fait partie, n'est pas un franc-tireur. Il a exercé des responsabilités d'Eglise. Son livre est un parcours serein mais décapant, à travers des questionnements sur les dogmes, la pratique liturgique et l'organisation des Eglises. L'agnostique chrétien qu'il est dénonce l'impasse du mouvement œcuménique, sa stagnation actuelle et la prétention de l'Église catholique à s'octroyer le monopole de la vérité.


Il émet des réserves sur l'affirmation des Églises chrétiennes à représenter la voie unique du salut alors qu'" elles parlent du dialogue des religions ". Dans sa recherche passionnante, Jean Rogues ne se contente pas de pointer les aspects du malaise actuel. Il propose des pistes de relecture du message biblique, sur les traces du prophète Jésus et des vingt. siècles de l'expérience collective des Eglises, dans une foi ouverte, mais ne prétendant pas connaître l'inconnaissable.


Et en même temps il témoigne de l'importance de l'intelligence de la foi - la théologie - et de la rigueur intellectuelle qu'elle requiert. Il souligne également les intuitions spirituelles des grands Conciles dont se réclament toutes les Eglises, même si leur langage ne passe plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes
commenter cet article

commentaires

Articles Récents