Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 06:35

Roger_Gau.JPGRoger Gau, chrétien unitarien français a publié deux ouvrages dont voici les références.

 

 

 

 

2010 – Chrétien unitarien ; Jésus n’est pas Dieu ; Dieu merci, publié par eBookPulp, 68 p. (atelier Savoir / religion et ésotérisme, mise en ligne le 4 juin, lien).

 

Prologue : "Je connais le tabou qui est attaché à la religion et à la croyance. Plusieurs siècles d’obscurantisme sont difficiles à effacer. Je respecte toutes les croyances et je vous demande de respecter la mienne.

Cet essai est pour l’essentiel une étude bienveillante et critique des textes de base des religions chrétiennes et surtout de l’interprétation qu’elles en ont faite. Il n’est pas en accord avec ma communauté protestante d’origine et je me suis alors rapproché des protestants libéraux. Mais leur croyance n’étant pas nettement affirmée, je me situe, en attendant, comme chrétien unitarien."


En quatrième de couverture : "Cet essai, à travers ma croyance, est une critique des rites, dogmes, symboles, signes, sacrements, lecture de la Bible, etc., des religions chrétiennes. Peut-être va-t-on me reprocher de vouloir ainsi vider les

Églises. Ce processus est engagé depuis longtemps et je pense que les Églises ont une grande responsabilité. Par cet essai, je voudrais au contraire ramener les brebis égarées, pas vers la religion, mais vers une croyance monothéiste authentique.

Ma démarche ne cherche en aucune manière à susciter des luttes stériles et à entretenir de vaines polémiques, mais mon projet est de maintenir une qualité de réflexion, de participer dans un climat fraternel à des débats, d’ouvrir le chemin vers un véritable dialogue.

Partisan de la théologie libérale, j’entends défendre le principe de la liberté de conscience face aux dogmes et aux doctrines qui étouffent la Parole de Dieu. Après avoir longtemps cherché ma voie, je me considère comme chrétien unitarien."


2010 – Evangile de Jésus de Nazareth à la manière de Thomas Jefferson, publié par eBookPulp, 26 p. (atelier Savoir / religion et ésotérisme, mis en ligne le 6 juillet, lien)


En quatrième de couverture : " Évangile c'est-à-dire enseignement de Jésus de Nazareth. Évangile au singulier, car les quatre Évangiles sont différents, mais, plus grave, ils sont parfois contradictoires. Cela fait désordre. J’ai donc choisi d’avoir un seul Évangile basé en priorité sur celui de Marc. Pourquoi ? Parce que Marc était le disciple de l’apôtre Pierre et qu’il a été le premier à écrire son Évangile. Matthieu et Luc s’en sont d’ailleurs largement inspiré et Jean a écrit beaucoup plus tard.

"À la manière de Thomas Jefferson", qui dans sa Bible a soustrait tous les miracles et actions de Dieu. Pourquoi soustraire les miracles et actions de Dieu ? Mes arguments sont les suivants : le miracle est un dérèglement des lois de la vie, de la maladie et de la mort ; si Dieu est le Créateur des lois naturelles du fonctionnement du monde, pourquoi contrarierait-il, en effectuant un miracle, le fonctionnement de ces lois ? D’autre part, le fait que Dieu

puisse accorder une guérison miraculeuse à certains et pas à d’autres me pose un problème. La guérison d’un miraculé parmi un million paraît bien injuste et arbitraire.

Il est reconnu scientifiquement que certainesguérisons ont lieu par « l’effet placebo », qui est considéré comme une forme légère de l’hypnose ou de l’auto hypnose. Il me paraît bien évident que la foi puisse favoriser cet effet, et à cet égard, Jésus a sans doute joué un rôle déterminant dans les guérisons décrites dans les Évangiles."


Pour trouver ces publications, on peut aller aussi sur le site personnel de l'auteur (lien).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents