Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 12:26

" L’aventure numérique des unitariens français : comment utiliser l’outil Internet pour mieux se faire connaître ? ", note de Jean-Claude Barbier, 6 juin 2011


Du bulletin au site Internet


repassage.jpgNombre de militants maîtrisent désormais la messagerie électronique. Ils confectionnent une liste d’adresses électroniques de leurs amis ou relations, auprès desquels ils font circuler des textes intéressants ou encore à qui ils envoient le bulletin de leur mouvement. C’est ainsi que, depuis octobre 2002, les unitariens envoient à leurs adhérents et sympathisants leur bulletin mensuel de la Correspondance unitarienne dont la liste des destinataires a rapidement atteint les 250 personnes.


A partir de la même date, et jusqu’en septembre 2007 (soit pour 71 numéros de notre bulletin), nous avons pu bénéficier du soutien d’un site important, « Profils de liberté », édité par le pasteur protestant belge, Pierre Bailleux. Ami de Théodore Monod, savant naturaliste et protestant libéral, qui patronna la toute première association unitarienne française en 1986, puis l’AFCU en en 1996 ; ami aussi d’Albert Blanchard-Gaillard, promoteur de l’unitarisme français, Pierre Bailleux (1942-2008) fut un compagnon des débuts. En plus de ses convictions protestante libérales et d’être franc-maçon, il fut l’un des rares pasteurs protestants à se déclarer publiquement unitarien. Son site, recueillant des textes de qualité (environ 700 avant sa mort, soit une véritable bibliothèque), rangés dans des rubriques faciles d’accès, a connu un important succès, les visiteurs pouvant atteindre les 20 000 par mois, était indépendant de toute structure ecclésiale. Bien qu’il ne soit plus désormais alimenté, ce site est toujours consultable (lien).


Le retrait de Pierre Bailleux pour raison de maladie nous obligea à nous lancer nous même dans l’aventure numérique. En décembre 2006, un adhérent lança un blog pour l’AFCU (lien) sur la plate-forme de blogs Over-blog, puis cessa son adhésion car ayant changé de résidence, il avait trouvé une paroisse protestante qu’il pouvait fréquenter en famille. J’ai donc dû prendre le relais, bien obligé et balbutiant !


Il m’est apparu bien vite qu’on ne pouvait pas tout mettre sur le blog « officiel » de l’AFCU, d’une part afin de ne pas l’alourdir à long terme, et puis aussi parce que, notre tradition valorisant la liberté de pensée et d’expression, il nous fallait limiter le site de l’AFCU à un contenu représentatif de son rôle associatif. En février 2007, je lançai notre site documentaire, La Besace des unitariens (lien), afin de mettre en ligne nos bulletins de la Correspondance unitarienne, des bulletins francophones d’autres sources, et des archives. Ce site s’est élargi ensuite à tout ce qui relevait de l’histoire de l’unitarisme. Le même mois, j’ai également lancé les Actualités unitariennes (lien) qui se veulent un regard unitarien sur les évènements, avec des textes d’auteurs n’engageant qu’eux mêmes. Ce dispositif sera complété en août 2009 par les Etudes unitariennes (lien), qui font état de travaux d’exégèse sur le Nouveau Testament, d’études historiques sur la vie de Jésus et les débuts du christianisme ou encore d’informations scientifiques sur des vestiges archéologiques concernant cette période (suaire de Turin, tombeau de Talpiot, etc.).


Le succès des Actualités unitariennes


la-moto-a-plein-decibels.jpgAlors que tous les sites que nous gérons reçoivent en moyenne autour de 50 visiteurs par jour, celui des Actualités unitariennes, du fait de sa confrontation aux évènements, atteint souvent les 200 visiteurs par jour (selon la comptabilité de la plate-forme d’Over-blog, il s’agit de visiteurs « uniques » - si le même internaute ouvre le site plusieurs fois par jour, il ne sera compter qu’une seule fois -, et des visiteurs « concrets » à l’exclusion des robots). Je précise cela car chaque système a sa propre façon de procéder aux comptages et que les comparaisons statistiques ne sont valables qu’à l’intérieur d’une même plate-forme ou système.


Ce flux régulier permet aux Actualités unitariennes de se trouver depuis plus d’un an au Top des blogs de la plate-forme, soit dans les 2 000 meilleurs. Over-blog est la plate-forme la plus utilisée en France et gère plus d’un million de blogs. Au début du mois de juin 2011, les Actualités unitariennes étaient classées à la 1604ème place. Dans l’annuaire thématique, elles arrivaient à la 17ème place des blogs qui déclarent travailler sur la « religion » (soit 867 blogs), 10ème pour ceux qui travaillent sur « les religions » (soit 333 blogs) et 34ème pour ceux qui s’adonnent à la « spiritualité » (soit 1 193 blogs). Ceci pour dire que malgré une rude concurrence par rapport aux blogs des salafistes (nombreux et très actifs dans la blogosphère), des catholiques mariaux, piétistes ou charismatiques, ou encore à des blogs diocésains « officiels », si ce n’est des courants ésotériques, etc., l’unitarisme – mouvement protestant datant des Réformes du XVIème siècle, mais somme toute resté très peu connu – arrive fort bien à se sortir de la mêlée !


Mais ce qui est le plus important, c’est que cette réussite au sein d’une plate-forme particulière à un effet au niveau des moteurs de recherche. Ceux-ci captent en effet fort bien les blogs et les classent selon les flux qu’ils génèrent. Lorsque l’événement fait la Une des médias, les grands quotidiens relèguent les « Petits Poucet » loin derrière eux, mais ceux-ci arrivent toutefois à avoir l’honneur de la première page pour des informations moins connues. C’est ainsi qu’au mois de mai 2011, les Actualités unitariennes ont été présentes sur la première page de Google lorsqu’on entrait « Mgr William Morris » (un évêque australien viré le 2 juin par le pape Benoît XVI). En date du 3 juin 2011, notre article sur "Mgr William Morris" arrivait en 8ème position, notre article sur « David Berger » (un théologien catholique interdit d’enseignement à la suite de son homosexualité déclarée et militante), en 1ère position, et notre article sur « Edith Delos » (présidente des Amis de Jean Sulivan, décédée), en 4ème position .


Les unitariens français disposent donc d’un outil informatique qui peut avoir un effet médiatique non négligeable, bien qu’encore très modeste.


Par ailleurs des rubriques bien fournies en articles leur permet de mener campagne sur des sujets sensibles : contre le voile intégral et l’islam intégriste, contre l’homosexualité, contre les génocides (au Tibet, au Darfour, au Laos, etc.), ou pour dénoncer la Contre-Réforme menée par Benoît XVI, etc.


Les qualités d’un site militant


barbie_soldat_inside_small.jpgLe site militant, comme l’était Profils de libertés, peut être documentaire, mettant à la disposition des internautes des textes de base et des articles d’auteurs. Il peut être aussi engagé, prenant position sur les évènements de l’actualité. Mais, indépendamment du contenu, les blogs apportent un certain nombre d’avantages.


Ils peuvent être aisément gérés par des personnes n’ayant aucune formation en informatique, qui ne sont pas des « webmestres » professionnels. Il s’ensuit une gratuité totale (et, dans le cas de certaines plate-forme comme Over-blog, il n’y a pas de publicité intercalée sauf si l’intéressé le demande pour bénéficier d’une rémunération).


Mieux, le fait d’un pilotage individuel, sans passer par un « spécialiste » plus ou moins disponible le moment voulu, permet d’éditer très rapidement et être en conséquence réactif aux évènements. En effet, plus l’édition sera rapide, plus le repérage par les moteurs de recherche se fera à son bénéfice. C’est donc le jour même que l’information est connue qu’il faut publier ! Le rythme est donc différent des prises de position au nom d’une association ou des communiqués de presse, lesquels exigent au préalable des concertations pouvant prendre un certain délai. Sur les sujets sensibles, le blog va donc d’abord publier des articles d’auteurs où ceux-ci n’engagent qu’eux mêmes et non une association ou une mouvance en tant que telle.


Du fait de son architecture où les articles s’entassent en pile les uns sur les autres au fur et à mesure de leur publication, les blogs privilégient les « nouveautés ». Celles-ci apparaissent d’emblée dans les premières pages ; ce qui simplifie leur recherche. Pour les articles plus anciens, le visiteur dispose de rubriques, d’un calendrier, et d’un moteur de recherche interne (placé dans la ou l'une des deux colonnes latérales).


La réaction du lecteur aux articles qu’il lit est possible grâce à l’ouverture de commentaires (ceux-ci peuvent être publiés instantanément – mais l’éditeur se réserve le droit de les effacer - ou bien attendre être "modérés" et attendre l’accord préalable de l’éditeur). Cette possibilité interactive est source de nouveaux contacts ; il y a aussi la possibilité pour les visiteurs intéressés par le site de s’abonner à la « newsletter » et d’être ainsi avertis dans leur messagerie chaque fois qu’il y a une nouvelle publication.


Une présentation soignée est bien entendu nécessaire. Si les sites documentaires peuvent avoir des articles longs – des documents - ; les blogs sont de la cavalerie légère : les articles sont plus facilement lus lorsqu’ils sont courts (pas plus d’une page d’écran, quitte à découper un article long en plusieurs articles successifs), aérés (paragraphes courts et bien distincts en sautant une ligne), qu’ils utilisent les couleurs pour les citations, les sous-titrages, certains passages, etc. Par des liens, l’article peut renvoyer à des sources ou à des documents publiés ailleurs, etc. Enfin les illustrations non seulement apportent de l’agrément, mais aussi de l’information et attirent l’attention du visiteur. Ainsi le militant-éditeur doit-il se faire aussi artiste à ses heures !


Une action coordonnée


Les Actualités unitariennes ne fonctionnent pas seules, mais font partie d’un dispositif d’ensemble où elles sont en osmose avec la mouvance unitarienne.


Le site associatif de l’AFCU relaie l’information si celle-ci fait consensus au sein de ses adhérents et touche à sa vocation, voire à prendre des positions « officielles ».


Le forum « Unitariens francophones », un groupe Yahoo fondé en avril 2005, est un lieu d’échange d’information et de débat ; il en résulte des articles dans les Actualités unitariennes et, réciproquement, les références des articles publiés sont systématiquement envoyés en son sein, ce qui permet de les tester, de les compléter s’il le faut, éventuellement de les rectifier. Avec ses 113 adhérents (au début de juin 2011) et un flux mensuel d’environ 500 messages [ndlr - flux diminué depuis la rédaction de cette note], ce forum apporte à l’éditeur un contexte inter réactif où il peut partager et tenir compte des opinions des uns et des autres.


Enfin – mais surtout – les unitariens francophones et leurs sympathisants sont conviés à participer aux activités d’une Eglise sur la Toile, l’Eglise unitarienne francophone (EUfr), laquelle fonctionne comme une véritable Eglise, avec un conseil d’Eglise (actuellement 7 membres), un pasteur titulaire (en l’occurrence la révérende Maria Pap, ministre du culte de l’Eglise unitarienne de Transylvanie), un culte mensuel (sur le mode des célébrations libres), une bibliothèque, un espace de prière et de méditation, etc. Là aussi, l’outil Internet permet de pallier à une situation géographiquement dispersée, avec des effectifs peu nombreux, et dont les membres ont des difficultés à se réunir physiquement. Indéniablement, l’existence même de cette Eglise a dopé notre mouvance, lui a apporté un plus et un rang qu’elle n’avait pas auparavant ; une finalité aussi puisque nous sommes une mouvance religieuse.


Contact : pour ceux qui veulent des informations complémentaires et les références de nos sites, ou encore bénéficier gracieusement d’une initiation à la gestion d’un blog, veuillez écrire à la Correspondance unitarienne (lien).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents