Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 21:31

Pascal Vesin, curé (depuis 2004) de la paroisse de Megève en Haute-Savoie, âgé de 43 ans, vient d’être renvoyé ce 23 mai de son poste, interdit de toute activité en tant que prêtre, et même excommunié, par l’évêque d’Annecy car il émarge au Grand-Orient de France (GOF). Il touchera son salaire pendant quelques mois encore, puis ce sera fini … sans prime de licenciement bien sûr. Il est prêtre depuis 1996. Il fait l'objet d'une ‘excommunication temporaire’ : « En application du canon 1332 CIC [datant de janvier 1983], vous ne pouvez donc plus désormais, à compter de ce jour, ni recevoir ni célébrer les sacrements et je vous demande de quitter la paroisse dont vous n'êtes plus le curé ». L’intéressé avait été prévenu depuis 2011 (après une dénonciation anonyme au printemps 2010) et la Hiérarchie est passée aux actes, ce qui est de son plein droit ; mais celle-ci se met sur le dos une bien mauvaise affaire médiatique pour les raisons suivantes :

 

pascal_vesin.jpg


1 – l’Eglise catholique ressort une position passéiste d’une malhonnêteté flagrante : comment nous faire croire que le 'Grand architecte de l’univers' (GADLU) des francs-maçons, donc Créateur de notre univers, serait incompatible avec le Dieu professé par les chrétiens ? C’est faire preuve d’une méconnaissance crasseuse de l’histoire de la franc-maçonnerie, sinon d’une volonté de calomnie haineuse : ce sont en effet des chrétiens anglais qui, en 1717, ont été à l’origine de cette mouvance avec le pasteur Jean-Théophile Désaguliers, et ses Constitutions ont été compilées par un autre pasteur du nom d'Anderson. Les loges chrétiennes restent très actives ; mieux, hormis le Grand-Orient en France et en Belgique, toutes les autres confréries restent attachées à la croyance déiste susmentionnée (le Grand-Orient ayant seulement rendue pour ses membres cette croyance facultative et non plus obligatoire, et donc acceptant des athées). Cette croyance déiste laisse chacun parfaitement libre de pratiquer sa religion particulière : judaïsme, christianisme, islam, bouddhisme, etc.

La franc-maçonnerie n’est donc pas une autre religion ou confession ou Eglise, mais simplement un espace fraternel où les participants peuvent s’améliorer moralement et spirituellement en s’entraidant mutuellement et avec l’aide d’aînés. Il s’agit donc d’un complément et pas du tout d’une concurrence. D’ailleurs, après les charges anti-cléricales des années 1905, on n’entend plus les loges critiquer les religions. Des catholiques, à titre personnel, émargent à ces loges, ainsi que des pasteurs protestants, sans que cela pose problème. Côté catholique, il existe d’ailleurs un réseau de quelques 150 participants qui publie un bulletin trimestriel, richement documenté, et qui invite les catholiques à une attitude positive : « Lettre aux catholiques amis des maçons » *.
* réseau animé par le catholique Paul Pistre et basé à Toulouse ( lien)
Relancer le contentieux est une initiative unilatérale de l’Eglise catholique particulièrement inopportune. Le communiqué du diocèse affirme : « Malgré l'incompatibilité des principes sur le plan de la foi et de ses exigences morales [sic], le père Pascal Vesin est adhérent d'une loge du Grand Orient de France » : à la foi, on y ajoute la morale ! Les francs-maçons seraient-ils donc des immoraux ? Pour des ordres élitistes qui préconisent l’élévation morale de leurs membres, ce serait un comble !

2 – Le diocèse d’Annecy nous laisse entendre que la Congrégation de la Foi fait pression depuis mars dernier pour le départ de ce prêtre. Là aussi c’est une bien mauvaise affaire au moment même où le nouveau pape François lance des messages comme quoi il est le pape des pauvres, de tous, que son Eglise est au service de l’Humanité, etc. Voici ressurgir comme un fantôme une Eglise dogmatique avec son cortège de condamnations … 

Egalement une Eglise hyper centralisée qui donne ses ordres aux évêques comme à de simples fonctionnaires … jusqu’à s’occuper en direct des curés de campagne ! Ce nouveau pape, dont on dit beaucoup de bien, serait-il donc un dogmatique et un autoritaire dans la pure tradition d’une Eglise inquisitoriale ? Un pape qui cacherait bien son jeu sous des allures débonnaires et de simplicité ? Lui qui a été élu par ses pairs pour réformer la Curie, comment peut-il laisser passer une telle bourde de la part de la Congrégation de la foi. Qui commande donc au Vatican ?

3 – Tout système hiérarchisé invite à la délation et l’Eglise catholique, en dépit du rappel que Jésus nous a dit de nous aimer les uns les autres, n’y échappe pas ! Après les sermons, des conversations ou de simples rumeurs, les lettres s’amoncellent sur le bureau des évêques, si ce n’est sur ceux de la Curie romaine ! Les courants progressistes et conservateurs traversent les communautés chrétiennes et les activistes intégristes s’en donnent à cœur joie pour dénoncer les prêtres qui font preuve d’ouverture. Pas de chance pour lui, le père Pascal Vesin est l’un d’entre eux ! Voir par exemple son entretien du 20 janvier 2013, avec la journaliste Sandra Molloy (lien).

Il suffit de lire les blogs et sites catholiques intégristes pour se rendre compte de la violence des propos, des jugements et constater les présentations réductrices et déformées ; une ambiance de haine côtoyant bien étrangement la piété la plus sirupeuse.
Chez les protestants et les unitariens congrégationalistes les affaires en restent au niveau local puisque c’est le conseil d’Eglise (conseil presbytéral chez les Réformés) qui gère la communauté, y compris le choix du pasteur et des prédicants, et autres responsables.

4 – De nos jours les multi appartenances religieuses se multiplient et sont fort bien vécues par les intéressés. Les corpus religieux ne sont plus considérés comme étant exclusifs des autres, mais tous entrent dans le patrimoine commun des sagesses de l’Humanité. La connaissance des autres religions et les partages sont encouragés. De nombreux chrétiens trouvent ainsi des compléments dans la franc-maçonnerie, mais aussi dans le bouddhisme, la pratique spirituelle du yoga, le taoisme, le soufisme, dans les activités œcuméniques et inter-religieuses (les amitiés judéo-chrétiennes, islamo-chrétiennes, etc.). Faudra-t-il donc aussi excommunier les catholiques qui s’y adonnent ?

Car l’évêque d’Annecy (sur pression vaticane) ne s’est pas contenté de virer son curé (de son poste) et priver son prêtre d’exercer son activité dans d’autres fonctions, mais en plus il l’a excommunié ( = privé de sacrements) ce qui déborde largement le cadre de la seule prêtrise : tout catholique laïc peut recevoir la même excommunication !

Oui, c’est là une bien mauvaise affaire pour cette Eglise qui essaie de rénover son image. Quand donc pourra-t-elle échapper à ses vieux démons schizophrènes ?

A noter que les évêques disposent de pouvoirs non négligeables – qu’ils peuvent bien entendu utiliser ou non  - du moins s’il n’y a pas ingérence du Vatican dans leurs affaires internes ! Ainsi, en 1980, l’évêque d’Autun avait délivré à l'abbé Jean-Claude Desbrosse d'une autorisation d'appartenance à l'ordre maçonnique. Un faire-part de décès paru dans Le Figaro en 1999 l’avait révélé. L’abbé, ‘illustre frère’, s’y recommande à la prière de ses frères, compagnons et chevaliers. Il était responsable diocésain des voyages. Il émergea à plusieurs loges et accéda à de hauts grades au sein de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) ( lien)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents