Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 11:04

Europe--European_Unitarian_Universalists_logo.gifL’European Unitarian Universalists (EUU) est une communauté unitarienne universaliste anglophone qui vit en Europe en divers pays. La plupart de ses membres sont des Nord-Américains qui résident en permanence en Europe, mais il y a aussi un nombre croissant de ressortissants européens [ndlr – des "nationaux" qui, eux aussi, utilisent la langue anglaise lors des rencontres].


L’EUU a été fondé en 1982 pour constituer un réseau de soutien à la communauté unitarienne-universaliste vivant en Europe. Environ la moitié de ses 200 membres actuels, en plus de leur appartenance à ce réseau, participe, au niveau local, à des communautés "laïques" (c'est à dire sans ministre du culte, lay-led fellowships) qui mènent des activités et ont des programmes notamment en ce qui concerne l’éducation religieuse. Il y a ainsi des communautés actives en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique et en Suisse ( lien). La plupart d’entre elles se réunissent au moins une fois par mois pour le culte et, dans l'interval, pour des réunions spirituelles et des activités sociales. En leur sein, les étapes de la vie (life transitions) sont célébrés. Les autres membres sont répartis sur la plupart des pays de l'Europe, à distance des communautés qui ont été citées.


L’EUU est organisé par un Comité de coordination composé de membres élus, des représentants des diverses communautés locales, et de représentants pour les membres isolés (members-at-large).


En tant que réseau, l'activité principale de l’EUU est une retraite (retreat) deux fois par an. Les retraites, qui se tiennent en divers lieux, commencent le vendredi soir et continuent jusqu’au dimanche avec un culte le dimanche matin suivi du déjeuner. Pour les membres de l’EUU, ces retraites sont souvent les meilleurs moments de leur année. L'une des principales activités de ces week-ends concerne le thème traité (theme talk) qui occupe toute la matinée du samedi. L'orateur est souvent, mais pas toujours, le célèbrant du culte du dimanche matin. Le week-end est rempli d'activités à la fois divertissantes et instructives (fun and meaning-filled activities). Il y a un programme musical, comprenant des chœurs, des moments de partage des évènements heureux et des difficultés vécues depuis la dernière retraite, des ateliers sur un grand nombre de sujets, et une visite des sites touristiques, culturels et historiques, qui existent à proximité . Les histoires évoquées et les chants sont tirées de diverses sources afin de refléter la diversité de la communauté.


Il y a habituellement un ministre du culte ou un conférencier, invité pour le service religieux, et un programme d'éducation religieuse pour les enfants et les adolescents. De nombreuses familles viennent d’ailleurs à ces retraites pour que leurs enfants puissent participer à des activités d'éducation religieuse. Les enfants et les jeunes animent la soirée du samedi soir avec leurs talents. Souvent, les bébés seront présentés à la communauté (dedicated), des mariages célébrés, ainsi que des cérémonies de passage à la catégorie des Jeunes (Coming of Age for Youth). Les participants sont ainsi encouragés à dire et à célébrer les étapes de leur vie au sein de cette communauté chaleureuse et ouverte.


Gretchen Thomas, membre de l’EUU, qui vivaient auparavant en Suède, compare les retraites « à une réunion de famille où les nouveaux arrivants sont toujours les bienvenus ". Elizabeth Breedlove, qui vit en Espagne, ajoute : « Nous attachons particulièrement de l’importance à l’accueil et à l’encouragement des participants à nos retraites ! ". Maggie Goodwin, membre de longue date de l’Unitarian-Universalist Fellowship of Paris (UUFP) et ancienne présidente de l’EUU, a écrit, "J'ai vu les bébés devenir des enfants, puis des adolescents, puis des adultes. J'ai partagé les joies et les chagrins de coeur avec tant de gens chaleureux et merveilleux. C’est, pour moi, la magie de nos retraites deux fois par an ". (Pour plus d'informations sur les retraites de l’EUU,  lien).


Mais l'EUU est plus qu’un coordonnateur de retraites pour ses membres ; c'est une véritable communauté religieuse dont les membres tirent leur inspiration les uns des autres. Un ancien participant des Pays-Bas, Riet Hartsuijker, considère que " la communication sur l'éthique, les croyances et notre façon de les vivre dans notre vie, et l'offre de soutien mutuel " fonde le mouvement unitarien-universaliste. John Hertz vivant à Vedbaek au Danemark, écrit: « C'est une question de bien et de mal. Les questions éthiques imprègnent tous les aspects de la vie humaine, et je ne pense pas que les gens devraient avoir à en débattre de manière isolée ". Lui et sa famille ont trouvé, en l’EUU, une véritable communauté.


Martha Hicks de Bielefeld en Allemagne, et Neil et Nanette Johnson, à Toulouse en France, racontent comment ils sont reconnaissants d'avoir une communauté pour élever leurs enfants avec les valeurs de tolérance, de pensée indépendante et l'ouverture à l'apprentissage de toutes les religions. Pour les Nord-Américains qui viennent en Europe pour des emplois ou des raisons personnelles, l'EUU offre un foyer religieux à distance (a religious home-away-from-home).


L’EUU a aidé, autant que possible, les membres isolés des pays d'Europe orientale, afin qu'ils puissent assister aux retraites afin qu’ils aient contact avec d'autres unitariens-universalistes. En outre, des conférenciers invités pour les retraites, en profitent pour visiter des communautés locales et y célébrer des cultes ou y faire des causeries.


L’EUU publie également un bulletin trimestriel, l’UNIfier (L'unificateur), pour informer ses membres et maintenir les relations.

L’EUU est membre fondateur de l'ICUU [en 1995] et a des liens étroits avec l’Unitarian Universalist Association (Association unitarienne universaliste, UUA) aux États-Unis et avec la General Assembly of Unitarian and Free Christian Churches of Britain and Ireland (Assemblée générale des unitariens et des Eglises chrétiennes libres de Grande-Bretagne et d'Irlande). De nombreuses personnes sont également membres de la Church of the Larger Fellowship (ndlr - Eglise pour les isolés, qui fonctionne par correspondance - voir notre document "Une Eglise par correspondance aux Etats-Unis", Correspondance unitarienne n° 37, novembre 2004, lien).


Maggie Goodwin conclut : « Les personnes et même des groupes s’inscrivent puis s’en vont (People and even fellowships come and go), mais j'aime à penser que l’EUU continuera longtemps encore, favorisant les occasions pour chacun de nous pour trouver ce dont nous avons actuellement besoin, que ce soit un renouveau spirituel, lae débat intellectuel, ou le plaisir d'être avec ceux qui partagent nos idées et nos idéaux ". Le site de l’EUU (lien).

 

Présentation de l'EUU parue dans le bulletin de l'Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP) du mois de janvier 2011, traduit en français par Jean-Claude Barbier (chrétien unitarien, Bordeaux)

Partager cet article

Repost 0
Published by article de l'UUFP - dans UUFP (Paris)
commenter cet article

commentaires

Articles Récents