Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 11:38

opera michel servet 33La générale de l'opéra de Shauna Beesley, compositrice, et Jean-Claude Humbert, librettiste, "Le Procès de Michel Servet", a eu lieu vendredi 28 octobre 2011 à Genève ( lien). Vous trouverez sur le site des unitariens français (lien) un reportage sur cette soirée avec des photos de l'agence Genevox et des notes explicatives de Fabien Girard, ainsi qu'un extrait en vidéo, lorsque Michel Servet s'adresse aux "Magnifiques Seigneurs" (c'était le style voulu pour l'époque !) pour se plaindre des conditions de sa détention (lien).

opera_michel_servet_29.jpgl'orchestre dirigé par Jonathan Haskell

 

L'avis de Karin Holm Randall, unitarienne-universaliste de Genève

 

« J'ai assisté à la soirée d'ouverture de l’opéra de Beesley / Humbert "Le procès de Servet Michel", que j’ai énormément apprécié. Vous savez peut-être que l’Espagnol Miguel Servet est considéré comme le premier «martyr unitarien" - parce qu'il fut brûlé sur le bûcher en 1553 à Genève en raison principalement de Jean Calvin qui l'a condamné pour hérésie et blasphème. Cet opéra avait tout pour me plaire : beauté de la musique et des voix, une histoire épique sur la liberté religieuse et le dialogue, une histoire passionnante qui concerne Genève, écrite et chantée en langue française, avec mise en scène impressionnante et costumes d'époque, et passionnément réalisé par d’excellents acteurs d'opéra.


Je pense que beaucoup de mes compatriotes unitariens universalistes seraient aussi enthousiastes que moi à propos de cette incroyable œuvre présentée sous une forme hautement dramatique. J'ai le sentiment que cet opéra pourrait être un chef-d'œuvre musical spécialement adopté, soutenu et annoncé par les unitariens et les autres groupes religieux libéraux du monde entier !


Au cours de cet opéra sur Servet, comme simple spectatrice, cela m’a fait penser tout naturellement à tous ceux qui sont encore aujourd’hui jetés en prison et tués pour leurs croyances ou leurs pensées dans de nombreuses parties du monde. Alors que les Genevois jouissent maintenant d’une grande liberté, le totalitarisme est loin d'être éradiqué ailleurs sur le globe et, peut-être, par ce moyen dramatique et de médiatisation qu’est l’opéra, les leçons que l’on peut tirer de cette histoire de Servet pourront-elles apporter l'espoir à ceux qui souffrent actuellement de répression et d'injustice. » (extrait du message de Karin Holm Randall, le 31 octobre 2011 à la communauté unitarienne-universaliste de Genève dont elle est membre, lien, traduit en français par Jean-Claude Barbier)

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents