Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 17:07

La religion chrétienne, étant devenue minoritaire dans les pays d’Europe occidentale, se voit exposée de plus en plus à des attaques de ses lieux de culte et de pèlerinage : cambriolages d’œuvres d’art (statues, tableaux, stations du chemin de croix, etc.), mais aussi purs actes de vandalisme où l'obn casse pour casser, brule_ton_eglise.jpginscriptions anti-chrétiennes (« brûle ton église », «  Les curés au bûcher, les sorcières en liberté » ou « Ni Dieu ni maître » – cas de la basilique Saint-Donatien à Nantes et des murs d’enceinte du lycée catholique dans la nuit du 5 au 6 mars 2010), incendies criminels (crèches, chaises mises en bûcher, dossiers des sacristies, etc.), jusqu’aux actes de profanation proprement dits (attaque de l’autel, du tabernacle avec profanation des hosties, tombes taggées / cassées dans les cimetières – avec exhumation de deux cadavres en 2009 !).

 

Sans compter les festivals, financés par les collectivités territoriales, où des dérapages anti-chrétiens et anti-religieux se produisent : les chrétiens étant cool, on peut les injurier ! par exemple lors du Festival de l’enfer à Clisson au sud de Nantes contre lequel les Actualités unitariennes avaient poussé un coup de gueule, « La fête de l’enfer (Hellfest) à Clisson ou le satanisme au rendez-vous » ( lien), ou encore à Angers en septembre 2009 (lien).


En plus, dans la foulée des attaques d’églises au Moyen Orient à l’instigation du mouvement terroriste Al-Qaïda, des actes de provocation ont été commis : une assemblée catholique à Carcassonne, en novembre 2010, a été caillassée et une statue mariale visée ( lien) et, à Avignon, le même mois, une personne s’est permise d’uriner sur le seuil de l’église Saint-Jean en pleine célébration en hurlant « on va tous vous griller, vous et votre église ! » (lien)

Les vandalismes de ces lieux de culte sont recensés dans des rapports annuels de la Gendarmerie nationale (auxquels on doit ajouter ceux de la Police nationale concernant les communes urbaines). Le dernier rapport connu, celui de 2009 (lien), outre le grand nombre de faits, en progression d’année en année depuis 2004, met en avant l’extrême jeunesse des délinquants (83% des interpellés sont mineurs et 8% d’entre eux ont moins de 10 ans ! ) ; surtout des jeunes adolescents masculins, mais les filles ne sont pas en reste (deux sur dix !). Les méfaits se commettent souvent en groupe ; l’alcool fait partie des accélérateurs. Les départements du Bas-Rhin, de la Somme, d’Ille-et-Vilaine, de la Gironde, du Gard et des Vosges concentrent le plus grand nombre de violations.


vandalisme_eglises_catholiques.jpg

Dans un contexte général où l’on accuse sans cesse la morale « judéo-chrétienne » de conservatisme, d’empêcheuse de tourner en rond, s’ajoute – d’une façon précise – l’engouement des jeunes pour les contre-cultures, entre autres le satanisme. Les gendarmes ont remarqué des «pics» sur les douze derniers mois qui « correspondent, en partie, aux dates ou périodes symboliques célébrées par des groupuscules sataniques ou néonazis ». Ainsi, les profanateurs sont pris d’une singulière frénésie le 30 avril, date anniversaire de la fondation de l’«Église de Satan » aux États-Unis et de la mort d’Adolf Hitler. Ils se manifestent aussi davantage le 31 octobre, fête de Halloween et jour de l’an sataniste, ainsi que lors des solstices et des équinoxes ". L’idéologie néo-nazi va de pair, ou bien en complément, ou encore s’exprime seule ; avec elle l’antisémitisme.


Il faut s’attendre, pour le rapport de 2010, à une explosion avec la mode "goth", la montée de l’anarchisme libertaire, de l’islamisme djihadiste, les conséquences antisionistes de la crise palestinienne (qui touche tous les alliés supposés des sionistes) … et aussi – peut-être – des scandales liés à la pédophilie de clercs au sein d’institutions éducatives et catholiques.


indignations.jpg

 

Ces actes de vandalismes sont suivis par le site Indignations ( lien), créé en juin 2005 après un simulacre de mariage homosexuel célébré dans le chœur même de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ses auteurs se présentent ainsi :
« Nous sommes des croyants et des agnostiques qui réprouvent la violence, en particulier faite contre les lieux de cultes qui font partie du patrimoine spirituel et culturel de notre pays, et qui s'émeuvent du trop grand nombre de persécutions qui secouent le reste du monde, le plus souvent dans un silence étourdissant.
Dans un pays qui prône et enseigne le respect de l'autre et la protection de la liberté religieuse, nous voulons alerter l'opinion sur les faits de violence dont sont victimes les chrétiens, tant sur le sol français, qu'à l'étranger, où la violence est souvent d'une radicalité effrayante.
Notre but est donc de recenser autant que possible les actes de profanation qui ont lieu chaque semaine en France dans l'indifférence générale, et les actes de persécutions qui ont lieu dans le monde.
Meri de l'attention que vous y porterez. »

à suivre ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans christianophobie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents