Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 16:51

Tout allait bien pour lui. Né Alger en 1965, il acquiert la nationalité française grâce au mariage en 1999 avec une française convertie à l’islam. A 34 ans, il se retrouve avec 4 femmes et 12 enfants, bilan qu’un polygame musulman n’atteint qu’à un âge beaucoup plus avancé.

 

Grâce à un accoutrement vestimentaire de gourou islamique, il n’a pas besoin d’avoir fait des études théologiques pour se retrouver parmi les notables musulmans de son agglomération. Son appartenance à la Tabligh, mouvement rigoriste et pieux originaire du Pakistan, suffit comme label. En plus n’a-t-il pas belle prestance et le parler altier ? Bien connu des mosquées de la ville qui lui accordent leur soutien sans réserve, par un Tariq Ramadan qui, de Suisse, vient à son secours, et à la tête, comme président, d’une association qui milite pour la construction d’une grande mosquée, il fait partie des meneurs. Et puis, le journal local ne dit-il pas que c’est un modéré (ce qui est assez cocasse comme appréciation quand on connaît la Tabligh).


Ses affaires économiques vont également bien : une boucherie hallal dont on nous dit qu’elle est bien entretenue, en plein centre de Rezé–les-Nantes, des épouses qui pour chacune d’elles émargent aux allocations familiales comme épouses monoparentales, des séances d’exorcisme qu’il se fait payer à 70 euros (bon ! il vaut mieux aller chez les catholiques car c’est gratuit !), et puis diverses autres choses qu’une ancienne compagne révèle sur son blog (et que la justice française aura certainement à cœur de vérifier).


Et puis, cette indulgence incroyable (mais avérée !) des autorités locales : la Caisse d’allocation familiale qui dit avoir vérifier son dossier il y a pas si longtemps, le maire de Nantes et président de la communauté urbaine qui nous dit que son cas était connu depuis plusieurs mois sinon plusieurs années et qu’il n’y a rien de nouveau (sinon la seule volonté du ministre de l’Intérieur de soulever un lièvre !), les communautés islamiques de Nantes qui disent qu’il est bien connu parmi eles et qu’il n’a rien fait de grave. Une Justice qui a classé sans suite un démêlé avec une ancienne compagne où il y avait pourtant en cause un enfant.


Je ne répète pas ici les soutiens qui lui ont été apportés par des hommes et des femmes politiques pourtant réputés progressistes et défendant la promotion féminine, tout simplement parce qu’il faisait la nique au ministre français de l’Intérieur à une période où la France doit se décider - enfin - si elle accepte ou non le voile intégral : mais non, c’est une anecdote sans gravité ; il y a des choses plus importantes, plus graves que cela, et patati et patata sur les opportunités.


Sans doute en a-t-il trop fait puisque c’est lui même qui a été se plaindre à la direction régionale de France 2 comme quoi les policiers avaient verbalisé son épouse Anne (la seule mariée « officiellement ») pour conduite avec le voile intégral : 22 euros contestés. La machine médiatique s’est dès lors emballée avec des révélations chaque jour : effectivement, au dire de ses voisins, deux maisons pour loger ses 4 épouses ; oui, il aurait une propension à battre ses femmes et à maltraiter les enfants (2 témoignages concordants que la Justice aura à évaluer : ceux d’un beau-père et d’une ancienne compagne), et puis cette déclaration impudique : le droit aux hommes (il n’a pas parlé de la polyandrie !) d’avoir plusieurs maîtresses (en même temps et connues de l’opinion publique) puisque la loi islamique le permet et que loi française, elle, ne dit rien sur ce sujet. Lui, en tout cas, n’est marié qu’avec une femme au regard de la loi française, CQFD !


Des journalistes commencent à parler de cette polygamie clandestine touchant de jeunes converties françaises à l’islam, attirées par de non moins jeunes et riches commerçants ou hommes d’affaires qui, manifestement, comme le Tartuffe de Molière, utilisent la religion pour séduire et donner confiance. Un roman d’amour qui commence par un engagement militant et une sortie de notre société occidentale et se termine trop souvent en enfer ...

 

lies_hebaddj_tabligh.jpgaristide-briand.jpg

Aristide Briand (1862-1932), né à Nantes, mort à Paris, homme politique français, radical, l'un des principaux acteurs des lois laïques de 1905 et 1908. Satue par Emile Guillaume, érigée en 1934, deux ans après sa mort, à Cocherel, village normand où il avait sa résidence secondaire.


Jusqu’à quand laisserons nous les intégristes religieux sévir à leur guise ? Sommes nous devenus une société « molle » où les entrismes sont possibles en flagrant déni de nos valeurs ? Avec des intellectuels qui, par des contorsions politiques et autres justifient tout, même l’inacceptable. La laïcité se serait-elle ramollie pour d’obscures considérations d’opportunité politique ? par du politiquement correct (opposition systématique à toute initiative gouvernementale) et du religieusement correct (surtout ne pas « discriminer la communauté musulmane » !). Et si finalement la Gauche française se faisait chiper la laïcité par la Droite ? Eh oui, quand on laisse tomber les valeurs par terre ... 

 

Ne faut-il pas faire souvenir à cette génération héroïque de radicaux

qui imposa la laïcité à la France au début du XXème siècle ?


Et si, ce qu’il faut appeler désormais, cette affaire de Nantes, était non seulement un fait divers, mais aussi et surtout un fait de société, révélateur d’une évolution, d’un choix d’orientation à faire, désormais incontournable ?


Nos intellectuels, au lieu de défendre inconditionnellement des communautés religieuses conservatrices et frileuses, devraient plutôt soutenir ceux qu’on appelle les musulmans laïcs dont beaucoup risquent leur vie, ainsi que tous les frères et sœurs de l’islam qui rêvent d’une religion d’amour – car l’islam est effectivement Amour et Compassion dans sa tradition soufi - et, en tout cas, d’honnêteté pour tous ses pratiquants.

 

ajout  : notre polygame a pas moins de 15 enfants et en attend deux autres (AFP du 28 juin 2010)


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article

commentaires

Articles Récents