Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 15:19

L'Eglise de Scientologie, très controversée en France, va être jugée par un tribunal pour "escroquerie en bande organisée", une procédure qui pourrait entraîner la dissolution de la principale association s'en réclamant.


La Scientologie est considérée comme une secte dans les rapports parlementaires français mais n'est pas pour autant interdite. Elle bénéficie du statut de religion dans d'autres pays comme les Etats-Unis.

L'affaire a débuté en décembre 1998 par la plainte avec constitution de partie civile d'une femme estimant avoir été escroquée par l'Eglise de Scientologie. Abordée quelques mois plus tôt à Paris par des scientologues pour un test de personnalité gratuit, elle avait au final dépensé plus de 200 000 francs (environ 30 000 euros) pour des cours, l'achat de livres, de médicaments et ainsi que d'un "électromètre" , appareil électrique censé mesurer les variations de l'état mental de la personne par les modifications importantes de la résistance électrique. Une autre plaignante et l'ordre des pharmaciens se sont par la suite constitués partie civile dans ce dossier.


Fondée en 1954 aux Etats-Unis par Ron Hubbard (1911-1986), un auteur de science-fiction, la Scientologie revendique des millions de membres et 6.000 "églises" dans 159 pays, dont des milliers de membres en France. Elle fonde son action sur la "dianétique", une "science de la santé mentale" selon Hubbard, qui permettrait d'accéder au bonheur en se purifiant des éléments mentaux négatifs.


En France, les autorités lui reprochent des pratiques de "déstabilisation mentale" et en 1995, la première association française de l'Eglise de Scientologie avait été dissoute pour n'avoir pas payé ses impôts au fisc qui lui refusait le statut d'Eglise. En 2002, l'association scientologue d'Ile-de-France (région parisienne) a été condamnée pour le fichage illicite d'anciens membres.


Une pseudo Eglise (une Eglise n'est-elle pas jusqu'à nouvel ordre une assemblée de chrétiens ?), une prétention à être une science (bien que non enseignée à l'université), des méthodes de charlatans et d'escrocs, des prix exhorbitants, la perte de la santé si on n'a pas recours à ses stages de purification, le prosélytisme lèche cul en direction des vedettes, l'hypocrisie et l'opacité de son mode de fonctionnement interne, la référence à un fondateur "zénial", l'Eglise de scientologie est un très bon exemple de ce qu'on peut appeler aujourd'hui une secte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans les dérives sectaires
commenter cet article

commentaires

Articles Récents