Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 01:57

« LES ENFANTS DU SILENCE »  Une nouvelle association ! Son objet : la défense des droits des enfants de prêtres  et celle du droit  des prêtres à se marier. PLEIN JOUR [ndlr - association qui regroupe les femmes mariées à des prêtres ou vivant en concubinage avec] accueille cette nouvelle venue et lui offre son soutien.
 
le-Petit-Nicolas-au-mariage-de-Martine.jpegLES ENFANTS DE PRETRES PRENNENT LA PAROLE.  On parle souvent des prêtres déchirés entre leur vocation et le besoin de fonder une famille. On parle aussi des compagnes de prêtres condamnées au silence par des prélats qui les ignorent ou les culpabilisent. On commence à parler des enfants de prêtres, autres oubliés de l’histoire, qui pourront désormais être représentés en France par cette association.
Sa fondatrice Anne-Marie, est fille d’un prêtre et d’une religieuse qui ont repris leur liberté pour vivre leur amour et fonder une famille. Mais compte tenu des préjugés de la société, cette situation insolite leur a été une épreuve très dure.


L’amour qui unit le prêtre et sa compagne est condamné par la hiérarchie de l’Eglise ; la sanction est immédiate : le prêtre doit quitter femme et enfant et les réduire au désespoir, ou quitter son sacerdoce et plonger dans le désarroi. Voilà ce qui résulte de  la politique de l’Eglise.


Anne-Marie a perdu ses parents trop tôt pour faire avec eux un travail d’analyse et de cicatrisation. Pendant des années elle a enquêté et réfléchi sur leur histoire. Son récit va paraitre en 2013. Le prolongement naturel de ce travail se réalise aujourd’hui dans la création d’une association visant à rassembler les enfants de prêtres et leurs familles et sympathisants.


Certains, encore aujourd’hui, cachent leur situation et n’osent pas parler de leur vie. Cette association veut leur offrir un cadre de rencontre et d’échanges en toute confidentialité et au besoin des conseils juridiques. Pouvoir parler de son vécu, partager avec d’autres peut favoriser la cicatrisation.
Enfin, participer à la vie de l’association peut contribuer à faire évoluer la position de l’Eglise catholique romaine, la seule à imposer le célibat aux prêtres. L’opinion publique est déjà largement favorable à ce changement. La liberté de choix permettra d’éviter bien des souffrances. C’est alors que les prêtres pourront s’épanouir dans leur ministère et leurs enfants vivre leur condition en toute sérénité.
Anne-Marie appelle tous les enfants de prêtres et leurs parents à la rejoindre dans cette association pour faire route ensemble vers plus de justice et plus d’amour.


«  Nous n’avons commis aucune faute, et pourtant, nous et nos familles sommes marginalisés, alors que nous sommes victimes d’une injustice imposée par le Vatican. Adhérer à l’association « Les Enfants du Silence », c’est faire un petit pas vers le changement. Participer à  l’action de l’association c’est en faire un autre. Et à force de petits pas……. Espérons ce changement ! Mais en attendant, soyons conscients de nos droits, et pour les faire valoir, redressons la tête » Anne-Marie JARZAC  - Résidence du Parc (Sapins B) – 38430 MOIRANS, courriel (lien).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Combe - dans vies de prêtre
commenter cet article

commentaires

Articles Récents