Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 03:37

Héritiers du congrégationalisme anglo-saxon, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Angleterre aux Etats-Unis, les unitariens n'ont pas d'instance centralisée, pas de fédération, encore moins de pape. Certains peuvent se demander comment cela tient ! C'est sur la seule base de la bonne volonté et du désir de s'allier à d'autres que les communautés locales se relient entre elles au sein d'instances nationales (le Conseil des unitariens et universalistes français - le CUUF - en ce qui concerne la France), puis au niveau international avec l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) ... et ça tient !  Sauf de très rarissimes exceptions, toutes les communautés ont à coeur de participer aux rencontres qui sont proposées ; et les dissidences sont tout à fait exceptionnelles, quasi inexistantes. Comme quoi la non centralité a des avantages !

Polly GuildBien entendu, il faut des militants qui s'engagent dans ces relations extérieures et fassent vivre ces instances qui sont autant de carrefours où la fraternelle convivialité est de mise. 

L'une de ces figures militantes vient de disparaître en la personne de Polly Guild (1924-2009), le samedi 7 novembre 2009. Elle avait été, dans le cadre de l'Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregation (qui regroupe plus de 1 000 congrégations aux Etats-Unis), l'une des pionnières de la fondation de l'ICUU en 1995. Sur son site, l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) lui rend hommage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans unitarisme international
commenter cet article

commentaires

Articles Récents