Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 08:09
Un récent sondage d'opinion publié ce matin par le journal La Croix confirme l'influence de la pratique religieuse - dans le cas des catholiques - sur les choix politiques "les catholiques pratiquants restent fidèles à la Droite" (lien). Les catholiques ont été répartis entre trois catégories : "pratiquants réguliers", "occasionnels" et "non pratiquants" ; et les différentes sont nettes :

Les catholiques pratiquants réguliers votent à Droite (60% au premier tour des récentes régionales et 73% au second tour), mais il s'agit de la Droite classique, conservatrice, car ils maintiennent le Front national (FN) à l'écart (12%, puis 4%). Il s'agit aussi d'un vote civique : près de 6 sur 10 sont allés votés alors que plus de la moitié des Français se sont abstenus.

D'une façon générale, c'est une Droite modérée qui n'apprécie pas les agressivités politiques, que ce soit celle des Extrêmes (FN et extrême Gauche) , mais aussi celle de François Bayrou anti-Sarkozy (aux élections présidentielle de 2007, ils étaient 20 % à voter pour le Modem dans une problématique ni Droite ni Gauche - pourcentage montant à 23% chez les catholiques pratiquants irréguliers - soit nettement au-dessus de la moyenne nationale de 18%), ou encore le passé soixante-huitard et le style libertaire de Daniel Cohn Bendit (1% seulement pour les pratiquants réguliers, contre 9% aux pratiquants occasionnels et 10% pour les non pratiquants, la moyenne nationale étant de 12%).


Par contre les pratiquants occasionnels (correspondent-ils à des gens qui se détachent de l'Eglise catholique, qui prennent leur distance ?) votent beaucoup plus à Gauche (au premier tour des régionales : 41% contre 15% aux pratiquants réguliers) - ce sont des catholiques de Gauche - mais aussi ils ne dédaignent pas les Extrêmes politiques : 3% contre 1% pour l'extrême Gauche, et 17% contre 12% pour le Front national au 1er tour puis 13% contre 4% au second tour).


Les catholiques non pratiquants votent encore plus à Gauche (respectivement au second tour 23% pour les pratiquants réguliers, 42% pour les pratiquants occasionnels et 55% pour les non pratiquants - soit pour ces derniers plus que la moyenne nationale qui est de 53%) et pour l'alliance Europe-écologie (respectivement  1%, 9% et 10%, avec une moyenne nationale à 12%). Soit un crescendo à l'inverse de la pratique !


la-priere.jpgPour passer des catholiques aux autres religions, il faudrait bien entendu pouvoir s'appuyer également sur des sondages.

Disons toutefois qu'il y a une culture "paroissiale" où les fidèles sont habitués à ne pas faire de politique ou du moins à en parler avec modération afin d'éviter les heurts au sein de leur communauté (ni de vague théologique non plus !).

Il y a ainsi un apprentissage du bon voisinage, de la cohabitation, d'un possible consensus, premier pas d'une démocratie "apaisée".


Chez les musulmans, on constate également une méfiance vis-à-vis des extrêmes : le FN bien entendu puisqu'il s'agit d'un parti ouvertement anti-islamique, mais aussi vis-à-vis des partis trotskystes qui ont essayé de récupérer la vague anti-sioniste ... et même le port du foulard islamique (allusion à la décision controversée du Nouveau parti anti-capitaliste NPA d'inclure dans l'une de ses listes une candidate portant un tel foulard - ce qui est bien entendu du plein droit de cette dernière).

Alors, la religion, du moins lorsqu'elle est pratiquée loin des prêches enflammés, serait-elle comme la musique, adoucisatrice de nos moeurs ? Du moins apparemment chez nous ...


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans vive l'inter-convictionnel !
commenter cet article

commentaires

Articles Récents