Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 18:01

Martine Sevegrand, Une avant-garde catholique (tome 2 : 1950-1968), Paris, Temps présent (essai historique, collection "Mémoire vive"), 348 p., mai 2011, 25 euros


Présentation par l’éditeur :

 

sevegrand_martine_tome2.jpegSpécialiste du catholicisme français contemporain, membre au Groupe de Sociologie des Religions et de la Laïcité (CNRS), l’historienne Martine Sevegrand a publié de nombreux ouvrages, dont Les enfants du bon Dieu. Les catholiques français et la procréation au XXe siècle (Albin Michel, 1995), L’amour en toutes lettres. Questions à l’abbé Viollet sur la sexualité, 1924-1943 (Albin Michel, 1996), Vers une Eglise sans prêtres. La crise du clergé séculier en France, 1945-1978 (PUR, 2004), L’affaire Humanae vitae : L’Eglise catholique et la contraception (Karthala, 2008).

 

Dans un contexte de crise profonde de l’Eglise catholique, une des meilleures historiennes du catholicisme français contemporain nous raconte l’histoire de la rupture de l’intelligentsia catholique avec la Droite conservatrice et son engagement en faveur de la décolonisation.
 
Après la disparition de Sept, hebdomadaire animé par les dominicains français et censuré par le Vatican, Jacques Maritain, François Mauriac et Ella Sauvageot (qui créera plus tard les Publications de la Vie Catholique) lancent Temps Présent en 1937. Après un premier tome paru en 2006 retraçant cette « aventure chrétienne » d’avant et d’après-guerre, Martine Sevegrand nous plonge dans l’histoire méconnue d’un catholicisme français très engagé « à Gauche » entre 1950 et 1968. De cette période, on ne retient souvent que le combat des prêtres-ouvriers qui se termine par la condamnation de 1954. Ce livre présente leurs amis laïcs, conseillés discrètement par un groupe de clercs dont le dominicain M.-D. Chenu. S’ils s’associent aux luttes ouvrières, ces catholiques se mobilisent plus encore contre le colonialisme et les deux guerres menées par la France en Indochine puis en Algérie. Le chapitre consacré à l’Algérie révèle l’ampleur de leur réseau d’influence. L'étude montre aussi que le début de la « crise catholique » remonte aux années 1955-1957. Les condamnations romaines touchent d’abord les militants ouvriers qui semblent abandonner avec cette publication, le dernier lien les rattachant à l’Église.

  

Mais les interrogations, sur l’Église et sur la foi elle-même atteignent aussi les intellectuels, dès cette époque. Vu sous l’angle de la revue Lettre, on découvre que Vatican II n’a pas été vécu comme le remède à une crise si profonde. L’intérêt de ce livre ne se réduit donc pas à l’étude du « progressisme catholique » des années cinquante. Avec ses groupes de recherche, la revue Lettre a été un laboratoire pour une expression neuve de la foi chrétienne.

 

Temps présent :

 

Depuis plus de 70 ans, la maison d’édition Temps Présent est au coeur d’un foisonnant réseau de chrétiens engagés en Eglise et dans le monde pour plus de liberté, de justice et de fraternité. Fidèle à cette histoire, Temps Présent lance la collection « Mémoire vive » pour transmettre aux nouvelles générations la mémoire de ces résistances, de ces combats et de ces espérances orientées par l’Evangile et qui éclairent le monde d’aujourd’hui. Créée en 1937 par Ella Sauvageot, François Mauriac et Jacques Maritain notamment, engagée aux côtés des républicains espagnols, contre le nazisme puis en faveur de la décolonisation, la maison d’édition indépendante Temps Présent reprend du service pour susciter des débats dans la société et faire entendre des voix singulières.

 

Temps Présent , 68, rue de Babylone, Paris 7ème , Tel : 01 45 51 57 13 , Fax : 01 45 51 40 31, messagerie électronique ( lien).

Partager cet article

Repost 0
Published by Temps présent - dans catholiques libres en action
commenter cet article

commentaires

Articles Récents