Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 18:36

michel_servet_nieto_amada.jpgL’humanisme de la Renaissance valorisa une approche globale de la personne. Toutes les sciences concourent à sa meilleure connaissance et son fonctionnement est mis au compte du Dieu créateur. Michel Servet, plus peut-être que d’autres, a su tenir compte des dernières connaissances médicales de son époque. Médecin lui-même, il travailla à Paris avec les chirurgiens de son temps et pratiqua la dissection des cadavres. A Lyon et à Vienne, il était au courant des progrès effectués par les médecins italiens et, en 1553, il fut le tout premier à publier sur la petite circulation sanguine (au niveau des poumons).


L’Instituto de Estudios Sijenenses "Miguel Servet" (Michael Servetus Institute) publie un ouvrage du Dr. José Luis Nieto Amada : "Las ideas teológicas de Miguel Servet acerca de la Circulación de la Sangre" (les idées théologiques de Michel Servet à propos de la circulation du sang). Professeur de la Faculté de médecine de Zaragosse, et directeur du Département d’anatomie et d’histologie humaine, l’auteur est par ailleurs conseiller titulaire de l’Institut “Miguel Servet”.


Ouvrage en espagnol, traduit en anglais, soit au total une centaine de pages. Lien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article

commentaires

Articles Récents