Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 02:57

Catholiques, orthodoxes et musulmans ont leurs pèlerinages. Des pèlerinages interreligieux ou islamo-chrétiens sont régulièrement organisés. Mais les protestants n’y sont guère partie prenante, car, pour eux, il n’y a pas de lieux sacrés, ni de dévotions aux saints. Encore que chez les évangéliques, cela soit quelque peu différent. Mais traditionnellement en France, il n’y a pas en principe pas de pèlerinage protestant. Pourtant, si on y regarde de plus près, il y a différentes initiatives qui même si elles n’en portent pas le nom, vont dans le sens de la réappropriation de la notion de pèlerinage chez les protestants, qui désigne un cheminement à la fois géographique, historique, culturel et social pour lequel la dévotion aux saints n’est pas nécessaire, mais la découverte de la nature et le cheminement spirituel sont utiles.

On notera d’abord que des pasteurs sont régulièrement intervenants lors des pèlerinages-voyages organisés sur les pas de saint Paul ou en Terre sainte. Mais il faut surtout signaler chez nous la réalisation de différents sentiers huguenots dans des lieux où la mémoire protestante est riche.

* Le sentier des Huguenots du Poitou-Saintonge, du temple de Beaussais au temple de la Couarde (Deux-Sèvres) : c’est le plus court, mais pas le moins intéressant ( lien).
* Le sentier des huguenots, sur les traces de Marie Dubois : 48 km entre Courcelles-Chaussy, dans la région de Metz, et Ludweiler, en Sarre (Allemagne) (lien) (second lien)
* Sur les pas des Huguenots : un immense itinéraire de 1400 km de sentiers de randonnée depuis la Drôme  jusqu’à Genève et Francfort sur le Main : en France, dans le Diois, le Vercors, l’Oisans, etc. (lien) (second lien)

Et même si elle n’en a pas le nom, l’Assemblée du Désert, le grand rassemblement protestant, est bien un pèlerinage organisé chaque année le 1er dimanche de septembre, en pays cévenol, au Musée du désert au Mas Soubeyran, maison du chef camisard Rolland (à Mialet dans le Gard) qui rappelle la mémoire des Camisards et surtout les cent ans de résistance spirituelle des protestants après la révocation de l’Edit de Nantes (lien)

On tiffray.pngpeut ajouter aussi la fête d’été du Musée protestant de l’Ouest, tous les mois de juin au château du Bois-Tiffray à Monsireigne au coeur du bocage vendéen, à environ 12 km de Pouzauges en direction de Chantonnay (lien).

 

Ancien logis du XVIII° siècle, transformé à la fin du XIX° siècle. Le corps du château présente une façade très harmonieuse composée de deux ailes ouvertes par deux fenêtres sur deux niveaux. Des mansardes aèrent la haute toiture ardoisée et procurent à l’ensemble l’aspect des gentilhommières de campagne.

Les propriétaires sont protestants depuis le XVI° siècle. Ce château a été donné à la Société d'histoire du protestantisme français (Paris) en 1945 et ouvert en musée deux ans après, en 1947.

 

Mais il y a bien d’autres lieux de mémoire protestants qui valent le détour ; je pense notamment à la Maison d’Albert Schweitzer à Gunsbach, en Alsace. On trouvera une liste de ces lieux sur le site du Musée virtuel du protestantisme français (lien)

Dans les autres branches du protestantismes, je signale un lieu de mémoire : la maison quaker de Congénies dans le Gard (lien). Et enfin, les grands rassemblements de la Mission évangélique tzigane Vie et lumière qui sont souvent présentés comme des pèlerinages (lien). Bien entendu, les chrétiens unitariens peuvent très bien aller en pèlerinage à Cluj-Napoca et à la forteresse de Deva en Roumanie, sur les traces de Ferenc David, et des premiers unitariens, mais aussi en Espagne, à Villavueva de Sijena, à la maison natale de Michel Servet (lien).

Documentation réunie par Régis Pluchet

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Pluchet - dans les protestantismes
commenter cet article

commentaires

Articles Récents