Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 02:48

L’anonymat sur Internet est en débat. Certains crient bien entendu aux lois liberticides, mais les contentieux sur Internet, suite à des ventes frauduleuses, ont bien obligé le législateur à intervenir : ce fut la Loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004. Bref, nos hébergeurs doivent savoir qui ils accueillent, comme tout hôtelier qui se respecte.

Nous savons que, pour tout nouvel espace de liberté, s’y engouffrent les activistes de tout bord, et pas seulement les braves militants de la vie associative (parmi lesquels nous nous classons !). Comment surveiller les appels à la haine sociale, à la xénophobie, au racisme, à l’homophobie, les encouragements à l’exhibitionnisme sexuel, à la pornographie, à la pédérastie, les avances masquées des sectes, le matraquage des marchands mercantiles prêts à vendre tout ce qui peut se vendre, les exhortations à la violence " action directe ", etc. ?

Alors que les journalistes se doivent de respecter une éthique professionnelle et que les directions de journaux sont tenues comme responsables, les bloggeurs seraient ils de gentils lutins jouant au contre pouvoir avec les institutions de tout ordre ?

J’ai relevé plusieurs faits récents qui m’ont choqués lors de la récente campagne électorale française :

- Le fait de filmer à leur insu des personnalités lors de débats privés : Mme Ségolène Royal avec un groupe d’enseignants (à propos des 35 heures à faire sur place au sein des établissements scolaires) et Alain Duhamel, journaliste connu, avec des étudiants en Sciences po de Tours (leur parlant de sa préférence pour François Bayrou) –ce qui lui valut sa mise à l’écart durant toute la campagne (beau mouchardage par caméra interposée). Certains disaient craindre d’être filmés dans leur vie privée par les caméras que les pouvoirs publics mettent dans certains endroits pour lutter contre la délinquance ; voilà que le danger vient plutôt de bloggeurs qui cherchent à faire mousser leur petit média !

- La haine sociale et politique déversée jusqu’à satiété et en monologue par certains blogs qui confondent l’engagement et le fanatisme. voir notre message précédent sur le Diable victime de nos élections présidentielles.

- Le désir exprimé sans pudeur par certains bloggeurs " professionnels "de déroger à la règle qui consiste à attendre la fin des votes avant de proclamer les résultats (voir notre message " Blogs et grands " p’tits cons " " du 18 avril 2007).

Il apparaît que, aux anarchistes philosophes et aux bobo laxistes qui n’aiment pas l’Etat " et son appareil répressif ", se sont ajoutés des activistes de tout poil qui, eux, ne veulent pas du tout d’Etat afin de pouvoir mener leurs affaires à leur guise.

Je tiens à dire ici que la liberté de penser, si chère aux unitariens, n’a rien à voir avec cette hostilité viscérale ou intéressée vis-à-vis de toute institution dès lors que nous vivons au sein d’une démocratie. Si nous ne sommes pas contents de certaines d’entre elles, nous pouvons le dire - sans violence - lors des élections, dans les médias … et bien entendu sur nos blogs !

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 11:46

A.C.T.U.E.L. (Actualisation de la Bible)

SEMINAIRE BIBLIQUE de BRUGAIROLLES (11)

Samedi 9 juin 2007

 

15h-17h Approches de l’herméneutique biblique de Michel Serres " par Simon Sire, pasteur et exégète et Charles Feurich, théologien.

LIEU

: chez le Pasteur Simon et madame Yannick SIRE, rue du Château 11300 BRUGAIROLLES. (06 88 99 23 82 courriel simon.sire@wanadoo.fr)

Repost 0
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 07:48

Les acteurs religieux seraient-ils en avance sur nos élites politiques ?

Depuis les grandes rencontres inter religieuses d’Assise et d’ailleurs, la plupart des acteurs religieux (hormis les islamistes et certains hiérarques catholiques) ne clament plus qu’ils sont seuls possesseurs de la vérité et admettent que tous les chemins mènent à Dieu (et non plus à Rome !). Par son discours de Ratisbonne, Benoît XVI a dérogé à ce consensus et mal lui en a pris. Pour les protestants libéraux et les unitariens cette attitude fait partie de leur tradition religieuse, même s’il peut y avoir parmi eux comme partout des individus intolérants par tempérament. C’est dire qu’ils se sentent particulièrement à l’aise dans le cadre d’une démocratie qui organise la pluralité au sein d’une société convictionnelle.

Mais, une partie de la société française, marquée par un parti communiste qui regroupait pas moins le quart de l’électorat au lendemain de la Seconde guerre et qui admirait béatement les soit disant prouesses de l’Union soviétique, semble sortir (très) lentement et péniblement de l’héritage marxiste-léniniste (surtout à ne pas confondre avec le socialisme utopique !), à savoir :

- Un parti leader, constitué d’élites conscientes et dirigeantes (du parti en attendant que ce soit de l’Etat), qui a la vérité car il est le plus progressiste dans un évolutionnisme unilinéaire, comportant des étapes obligées, vers l’instauration d’un paradis sur terre, et parce qu’il défend les (vrais) intérêts du peuple. Il en a le monopole (nonobstant les très nombreuses scissions qui se produisent au sein de ces élites auto-proclamées !)

- Le parti adverse n’a de cesse de lutter contre les intérêts du même peuple et d’organiser la contre-offensive ; il est réactionnaire par définition, lutte d’une façon sournoise, occulte, en agissant sur les pouvoirs (Gouvernement, Etat, médias, groupes financiers, grosses entreprises, etc.). Il trompe le peuple. Ses intentions sont perverses : immoralité (" politique "), corruption, pressions illégales, abus de toute sorte, hypocrisie, dangerosité, menace pour la démocratie, la laïcité, les valeurs humaines, les acquis sociaux des travailleurs, l’unité de la République, la paix sociale. Bref, ne peut pas bien faire ! Pire, il fait le Mal comme Satan.

- Tout programme, voire toute idée, contraire au parti est immédiatement soupçonnée puisque le parti a réponse à tout et a la vérité définitive sur tous les sujets. A défaut des agents directs des ennemis du peuple, il y a les soudoyés (par l’argent, les avantages), les pantins qui sont manipulés et les idiots qu'il faut ramener au bercail. Certains propos, certains mots mêmes, en deviennent tabous et oser les prononcer c’est risquer de voir son interlocuteur grimper aux rideaux. On en arrive même à une dénégation de problèmes que vivent pourtant les gens dans leur quotidienneté : ce seraient les médias qui auraient créé la question de toute pièce, comme des magiciens …et bien entendu, derrière eux, les forces pourries et occultes et complots de toute sorte.

   Le diable de la chapelle de Roure (Alpes de Haute Provence), publié par l'historien de la région, Edmond Rossi, dans son album "Les aventures du Diable en pays d'Azur" (http://pays-d-azur.hautefort.com)

Comment ne pas faire le parallèle avec des acteurs religieux dogmatiques, autoritaires, faisant la chasse au sorcières à l’intérieur et à l’extérieur de leur communauté, méprisant ce que les autres font, faisant généreusement des procès d’intention, excommuniant, parlant au nom de Dieu comme si Dieu leur avait demandé de dire quelque chose, prônant des positions obligatoires pour tout croyant "digne de ce nom". Nous renvoyons ici, dos-à-dos, tous les cléricalismes de tout bord qu’ils soient de droite ou de gauche, chrétiens ou autres croyants.

Fort heureusement, l’individualisation aidant, les électeurs suivent de moins en moins cette prétention exorbitante à détenir seul la vérité, les valeurs humaines, les bons principes, le cœur et la raison, etc. ; d’autant plus que les gouvernement successifs, de Gauche et de Droite, se sont tous heurtés à la difficulté de résoudre des problèmes complexes et à réformer notre bonne vieille société – que ce soit en France ou en d’autres pays européens.

Des signes forts viennent en effet d’être lancés par nos compatriotes français lors de ces dernières présidentielles. Il y eut d’abord les transgressions effectuées par les deux candidats champions de cette élection présidentielle vis-à-vis de leur propre camp  - soit de bien grands écarts qui ont donné le vertige ou le mal de mer à leurs propres partisans ; également l’excellent score du candidat centriste qui avait revendiqué l’abandon des rapports de force et une politique plus consensuelle ; enfin l’opinion publique qui, après un duel télévisé, sanctionna (durement) le candidat jugé le plus agressif, nonobstant ses qualités.

Alors que la plupart des médias (et j’avoue moi-même) avaient estimé le " match " nul, cette opinion jugea à 40% que N.S. avait été " victorieux ", contre 26% à son " adversaire " (selon IPSOS).

Nombre de communautés religieuses, rejoignant en cela les unitariens (déjà Faust Socin au XVI° siècle qui ne croyait plus au Diable), n’évoquent plus les œuvres du Malin. Nous invitons expressément les acteurs politiques à en faire autant et à dépasser l’esprit partisan ou tribaliste qui consiste à s’arroger tous les mérites et à diaboliser son " adversaire ".

Il appartient aux députés et aux citoyens de veiller en toute sérénité au bon fonctionnement de nos institutions, et d’encourager les débats démocratiques où il y a écoute mutuelle, sans à priori et sans étiquetage, sans jugement de valeur et sans procès d’intention, sans humilier les autres par des réparties abruptes, sans attitude hautaine laissant entendre à l’autre qu’il est mal informé où qu’il est dans l’erreur " manifeste ", où chacun est convié à apporter sa pierre au chantier commun et à cheminer par lui-même, avec les autres. A commencer au sein de nos propres familles et à continuer à l’école !

Sachons gérer nos différences.

Paul disait déjà cela en parlant des charismes (qui parfois s’entrechoquaient vigoureusement ! eh oui car il y avait déjà des visionnaires et des prophètes qui " troublaient " le bon ordre des assemblées, etc.).

Depuis le 9 avril 2005, les associations chrétiennes unitariennes animent un groupe de discussion " Unitariens francophones " où nous essayons précisément et bien modestement de vivre cet art du dialogue qui est à la base de la démocratie.

Pour un regard indépendant de la part de quelqu’un réputé pour sa liberté de pensée, voir les derniers propos de Michel Benoît qui n’engage bien sûr que lui même : "Gauche et Droite française : l’héritage du catholicisme ", message du 5 mai ; suivi de " Franchissement des lignes ? ", en date du 6 mai.

Vive la liberté de penser loin des idéologies uniques des totalitarismes religieux et politiques qui ont réponse à tout sur le dos des autres !

L’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) est une association loi 1901 à vocation religieuse et donc, de fait, apolitique. Je n’engage bien entendu que moi-même par la présente analyse. Jean-Claude Barbier

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les dérives sectaires
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 19:27

Ce dimanche 29 avril à Magdebourg, lors d’une cérémonie présentée comme " œcuménique ", des Églises chrétiennes d’Allemagne ont signé une reconnaissance mutuelle de leur sacrement du baptême. Il s’agit de :

  baptist--re----Bayonne.jpg L’Église catholique romaine, l’Église évangélique en Allemagne (protestants luthériens), l’Église évangélique réformée de Basse-Saxe (protestants calvinistes), l’Église évangélique méthodiste, l’Église évangélique luthérienne autonome, la Communauté anglicane-épiscopale en Allemagne, l’Église orthodoxe russe en Allemagne, l’Église éthiopienne orthodoxe, l’Église arménienne apostolique orthodoxe en Allemagne, l’Église des frères moraves, la communauté de Herrnhut (réformés hussites), la Église vieille-catholique en Allemagne.

  Nous avons le plaisir d’y lire le nom de la communauté des Frères moraves de Herrnhut que nous avons récemment citée dans un message sur le site de l’AFCU à propos de l’histoire des hussites " L’Eglise hussite ou la résurgence d’une histoire nationale " (message du 20 avril 07, rubrique " Relations extérieures ").

  Saint François Xavier (1506-1552), jésuite espagnol, évangélisateur de la Chine et du Japon. Vu sur le site du diocèse catholique de Bayonne.

  Certes, les choses avancent comme on dit et on ne peut que s’en réjouir, mais en y regardant de près, on peut penser que nous sommes encore bien loin de la fraternité entre l’ensemble des chrétiens. J’ai modifié l’information qui disait " Les Eglises d’Allemagne", puisqu’il y a des absentes. Les Mennonites ont envoyé un message d’amitié mais se sont abstenus car ils pratiquent le baptême d’adulte. Et puis, l’Eglise unitarienne de Berlin, pourtant bien chrétienne, n’a pas été invitée à l'agape. Il faut dire que les Eglises "d’accord entre elles" ont décidé que le baptême signifiait que Jésus était notre Sauveur. Or, les unitariens ne souscrivent pas à cette interprétation rédemptrice, liée à la Chute originelle qui n’a rien du tout d’historique.

  L’Unitarischen Kirche in Berlin (UkiB) fut fondée en 1948 par le pasteur Hansgeorg Remus (1908-1983). Le pasteur Martin Schröder lui a succédé. Son site est en lien réciproque avec celui de l'AFCU.

  Mais pourquoi diable vouloir à tout prix faire de la théologie ! Nous faisons le baptême d’abord pour reproduire le geste de Jésus qui se fit baptiser dans le Jourdain par Jean-le-baptiste, geste qui fut repris par la Tradition chrétienne comme marque d’entrée dans la communauté. Laissons ensuite à chacun le soin d’en rajouter s’il le veut, mais cela doit être optionnel et non pas obligatoire.

Et puis pourquoi faire un club d’Eglises bien pensantes, excluant certaines au nom d’une théologie majoritaire ? La farce est que certains observateurs clament d’emblée à l’œcuménisme dès lors qu’il y a plusieurs Eglises qui se congratulent. Bonjour le copinage !

Les unitariens font moins de chichi : ils acceptent tout simplement ce que d’autres ont fait au nom de Jésus. Au XVI° siècle, Faust Socin garda ainsi son baptême catholique et ne fut donc pas accepté comme fidèle au sein de la Petite Eglise des frères polonais dont il était pourtant le conseiller en théologie !

Beaucoup deviennent unitariens par conviction, au terme d’une évolution religieuse et spirituelle. Il ne leur est nullement demander de renier leurs origines, leurs cultures, leur parcours personnel, ni même leur appartenance ecclésiale actuelle s’ils se sentent bien au sein de leur communauté.

C’est mépriser les autres chrétiens que de penser que ce qu’ils font n’est pas valable aux yeux de Dieu et ne fait pas sens. Sachons respecter notre diversité en toute démocratie ! Et pour parodier une parole de Jésus, soit disant au bénéfice de Pierre : ne délions pas ce qui a déjà été lié sous le regard de Dieu.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'oecuménisme
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 17:25

 u_-_etats-unis__vitrail_de_l___glise_uu_de_rockford_dans_l__illinois__pr_s_de_chicago__the_rehnberg_memorial_window.gif 

Le vitrail de l'église unitarienne-universaliste de Rockford, dans l'Illinois aux Etats-Unis, appelé "le mémorial Rehnberg", du nom de la famille qui offrit cette oeuvre. Tout autour du calice des unitariens, le symbole des grandes religions. C'est ce vitrail qui sert de logo pour le réseau de la Correspondance unitarienne sur le site de Profils de libertés.

 

La Correspondance unitarienne présente chaque année un bulletin consacré au soufisme, dont nous apprécions la spiritualité et la tolérance. Il y eut ainsi "Le soufisme dans la vie quotidienne", un texte des années 1930 inspiré des enseignements de Hazrat Inayat Khan (n° 33, juillet 2004), puis "Le christ, d'après un mystique soufi", texte du maitre soufi précédent (n° 47, septembre 05). Voici maintenant une comparaison entre le soufisme et l'unitarisme proposée par Sophie Gloor : "Le soufisme et l'unitarisme, convergences et différences" (n° 67, mai 2007).

L'auteur habite en Suisse, sympathise avec le soufisme et suit des études sur les religions.

Dans la rubrique "Informations" de ce bulletin, un article sur "La visibilité des unitariens francophones grâce à Internet" où est présenté "l'aventure numérique" des chrétiens unitariens avec les trois blogs animés par l'AFCU.

Les bulletins mensuels de la Correspondance unitarienne sont mis en ligne par le site Profils de Libertés. Pour ce n° du mois de mai : http://prolib.net/unit/cu067.soufisme.htm . Par ailleurs, nous l'envoyons gratuitement à tous ceux qui ont une adresse électronique. N'hésitez pas à nous le demander (voir contact en entête de ce blog).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam
commenter cet article
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 11:38

Rev.-Istvan-Kovacs-d--c--d---le-23-avril-07.jpg

 

Le révérend István Kovács, professeur de théologie pratique (depuis 1989) au séminaire de l’Eglise unitarienne de Roumanie, à Kolozsvár (nom en hongrois de Cluj-Napoca), décédé ce 23 avril, a été inhumé au cimetière de Házsongárd, dans cette même ville, le 27 avril.  Il avait dans les 60 ans.

Il avait fait des études en Angleterre et aux Etats-Unis. Il desservit plusieurs Eglises locales en Transylvanie, à Iszló ( Nyárád area ), Bözöd ( Küküllő area) et à Homoródújfalu ( Homoród area).

Seule survivante des Eglises anti-trinitaires du XVI° siècle, qu'il y eut en Pologne, en Lituanie, en Ukraine et en Transylvanie, l'Eglise unitarienne de Transylvanie (aujourd'hui dédoublée en Eglise unitarienne de Roumanie et en Eglise unitarienne de Hongrie) est notre Eglise mère. Nous sommes tous très attachés à son destin.

  Nous avons eu connaissance de ce deuil par le révérend Sandor Szilard, ministre du culte de l'Eglise unitarienne de Roumanie (voir son site "Good will - RevC's Blog" (message du 2 mai).

Attention ! à ne pas confondre avec le révérend István Kovács, de même nom et très présent dans les conférences internationales, notamment lors du 10ème anniversaire de l'International Council ou Unitarians and Universalists (ICUU) à Montserrat en novembre 2005, et qui est ministre du culte à Sepsiszentgyörgy, en Transylvanie, et par ailleurs membre du bureau exécutif de l'ICUU .

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U en Transylvanie et Hongrie
commenter cet article
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 08:25

Si la Bible ne fait plus autorité au sein de l'unitarisme comme naguère au temps des Réformes protestantes (qui étaient sur ce point fondamentalistes), elle n'en reste pas moins écrite par des croyants qui ont partagé la même foi, la même culture, la même histoire, les mêmes espérances ... et nous en sommes les héritiers spirituels. C'est dire combien cette bibliothèque est chère à nos coeurs ; elle constitue un patrimoine à conserver et à transmettre de génération en génération. "Mettez ces paroles sur votre coeur, sur votre être, enseignez-les à vos fils ..." (mis en exergue par André Chouraqui au début de sa traduction de la Bible)

Voilà qu'Internet vient au secours du Codex Sinaiticus, "la plus ancienne des bibles", rédigé entre 330 et 350 sur des peaux de boeuf par les moines du monastère Sainte-Catherine, sur le Mont Sinaï en Egypte, et dont les 400 pages sont  aujourd'hui dispersées entre les bibliothèques de Leipzig, Londres, Saint-Pétersbourg et au monastère Sainte-Catherine en Égypte, après qu'ils furent ramenés en Europe au XIX° siècle par un savant allemand.

Pain des moines du monastère de Sina (Khobz Deir Sina), monastère Sainte Catherine, Sinaï du Sud, Coll. Musée de l'agriculture du Caire, Cliché Arnaud du Boistesselin

C'est un pain levé de petite taille, plutôt épais et rond (9 cm de diamètre et 4 cm de haut) fait avec une farine à taux d'extraction élevé, d'où l'on a seulement ôté la fraction la plus grossière du son. Habiba WASSEF, nutritionniste

http://museum.agropolis.fr/pages/expos/egypte/fr/cuisine/pains/monk_bread.htm

Le projet, à l'initiative de la British Library et soutenu par de nombreuses fondations privées, prévoit de numériser et de présenter sur Internet, en 2009, le codex en entier, ainsi qu'un fac-similé en version papier. Les pages originales, couvertes sans interruption d'une élégante calligraphie grecque, sont aujourd'hui intransportables. Ce codex contient la version complète la plus ancienne du Nouveau Testament.

Un grand mystère plane toujours sur la date et les raisons de la division du manuscrit. Il a  été ramené par le savant allemand Konstantin von Tischendorf, originaire de Leipzig, lors de trois voyages successifs. L'histoire de cet explorateur original a été relatée dans la dernière édition du magazine Der Spiegel, parue lundi.

Sur ces 400 pages, 43 pages sont entreposées à la Bibliothèque universitaire de Leipzig depuis 1844, a expliqué Ulrich Schneider, le directeur de la bibliothèque de la ville est-allemande.

La ville de Saint-Pétersbourg, elle, ne détient plus que cinq pages sur les 347 qu'elle a obtenues au 19ème siècle grâce à Tischendorf et à un chercheur russe concurrent : les 342 autres ont été revendues par Staline à la cité de Londres au cours du XXème siècle.

Enfin, douze pages sont toujours aux mains des moines du monastère Sainte-Catherine, qui ont pendant longtemps réclamé le retour des autres pages du Codex.

Vive donc Dame Internet qui va nous restituer notre bible du Sinaï !

source : AFP du 26 avril 2007.

Information transmise ce jour par Fabien Girard au groupe de discussion " Unitariens francophones ".

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 18:30

Après Knut, le petit ourson polaire de Berlin, et Bilbo, le petit lémurien de Stockholm, voici les tortues terrestres des forêts des monts Arakan dans l’ouest de la Birmanie qui se reproduisent au zoo d’Atlanta, aux Etats-Unis. Elles figurent sur la liste des espèces les plus gravement en danger de la planète. On avait cru l'espèce éteinte pendant près d'un siècle, avant que les reptiles refassent surface sur des marchés alimentaires d’Asie dans les années 90.

Sur le site du zoo, je n’ai pas trouvé les petites tortues dont il est question, par contre je ramène pour vous une toute petite tortue qui vit dans les marécages de l’Amérique du Nord " bog turtle ". On perçoit ses grands yeux dans la pénombre.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la défense des animaux
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 09:50

Un réseau, c’est un peu comme une famille. Si les participants sont géographiquement éloignés les uns des autres et ne se connaissent pas tous, il n’en reste pas moins que nombre d’entre eux ont déjà eu le plaisir de se rencontrer à l’occasion de conférences internationales. Celles-ci, qui exigent du temps et aussi un effort financier de la part des uns et des autres, laissent des souvenirs de fraternité au cœur de chacun.

C’est le cas pour l’European Liberal Protestant Network (ELPN) dont la dernière rencontre fut celle de Cluj, en Transylvanie, au siège de l’Eglise unitarienne de Transylvanie, en juillet 2005. voir une présentation de l'ELPN sur le site de l'AFCU, message du 16 avril 2007, rubrique "relations extérieures".

Dès lors, l’annonce du décès de Péronne Boddaert, qui avait animée cette rencontre, nous a valu un courrier très émouvant de la part de ceux qui n’étaient pas déjà au courant de cette triste nouvelle. voir notre message du 16 avril 2007.

Like you I was very saddened to hear of the death of my good friend the Rev Peronne Boddaert. I worked with her for many years and participated in conferences with her in England, the Netherlands, Germany and Hungary over the years. I hope we can continue to maintain the witness of the ELPN and maintain the connection between the various liberal Christian groups in Europe. Please do keep in touch. Best wishes, David Steers. Rev Dr David Steers, Irlande, Non-Subscribing Presbyterian Churches.

Effrayant d’entendre que Péronne Boddaert est décédée. Je garde un excellent souvenir d’elle comme jeune femme enthousiaste, sage et pleine de charme. J’avais fait sa connaissance en 2005 à Cluj. Que sa mort nous oblige de continuer en son sens et son cher souvenir. Jean-Claude A. Cantieni, Suisse, Union Suisse pour le christianisme libéral (USCL)

Cela me fait de la peine que Péronne Boddaert soit morte. J'avais communiqué avec elle lors de la conference de l'IARF de Cluj. Que la terre lui soit légère. Fulgence Ndagijimana, Burundi, Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi (ACUB)

I am devastated by this news. We had lunch together in Prague at the occasion of the 25th anniversary of the 1981 UN Declaration. Willy Fautré, Belgique, Human Rights Without Frontiers (HRWF).

C’est vraiment terrible de mourir si jeune. Révérend Roger Dewandeler, Pays-Bas, Eglises wallones.

I am shocked to read about Peronne's death! I think with deep sympathy to her family, and I can not express my sorrow for her early death. I, we are in mourning for her, and we will miss her for ever. Erika Orban, Roumanie, Eglise unitarienne de Roumanie

The sadness concerning the departure of Peronne will remain with us for some time, but we from the Dutch Chapter have reassembled our forces and are continuing our work for the Association that she loved. Wytske Dijkstra, Pays-Bas, Eglise remonstrante et IARF.

It is terrible. This news is incredible : I’m very sad. Roberto Rosso, Congregazione italiana cristiana unitariana (CICU)

I was very saddened to hear the news of Peronne Boddaert's death. I will keep her and her family in my prayers. Révérend Andrew James Brown, Royaume-Uni, Unitarian Christian Association (UCA).

May God give peace to Peronne and help us to keep her spirit of opens and service in our ministry and works. As well I met her personally I feel mourn to her. We planed to be partner ministers in our service. We were in email contact pretty much and we talked about our common goal of building a new Church, and we planed to be Partner Church ,and we had a lot of common - I think, remembering our talks - about ELPN. I am very sorry for her. She calls me brother and I called her sister. May eternal silence and peace shine upon her soul and her memory give us hopes in our service in our theological human dialogs. I wish I could have a summary bibliography of her life and service to write an article in Hungarian in our newsletter. Révérend Sandor Szilard, Roumanie, Eglise unitarienne de Roumanie.

 

Miracle de l’Internet ! Peronne Boddaert animait un site personnel pour ses activités de consultante. Il prolonge pour quelque temps sa présence parmi nous et, à son image, il est de toute beauté ! http://www.peronneboddaert.nl

Et puis, à l’initiative de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU), le carnet d’adresses du réseau a été mis à jour et des contacts pris pour qu’un nouveau bureau se constitue avec des représentants de tous les pays concernés.

A l’horizon, une participation de l’ELPN à une rencontre internationale de l’IARF envisagée en Irlande du Nord. Nous vous tiendrons bien entendu au courant.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les protestantismes
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 10:12

La Fédération des réseaux du Parvis tiendra sa prochaine AG les 24 et 25 novembre 2007 à la Maison d'accueil Notre- Dame- des- Monts Hameau du VIC Commune de Ban- sur- Meurthe prés de St Dié. Contact : Jean Riedinger, jean.riedinger@club-internet.fr

Espérance 54 est l’association chargée de l’organisation matérielle et d’une partie de l’animation de cette assemblée générale, en coordination avec les autres associations des Parvis en Lorraine à savoir Croyants en Liberté Moselle, David et Jonathan Lorraine et Jonas Vosges.

L'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) est membre de cette fédération

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les chrétiens se rassemblent
commenter cet article

Articles Récents