Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 19:22

Par convivialité inter religieuse « on » s’était habitué ; les croyants entre eux : chacun fait ce qu’il veut chez lui et pratique les rites de sa tradition ; et les non-croyants vis-à-vis des croyants : au nom de la liberté religieuse.

 

Dans nos pays modernes et laïcs, on peut ainsi égorger des animaux sans tenir compte de leur souffrance ( lien), baptiser des bébés ou enfants avant qu’ils n’aient l’âge de donner leur avis et inscrire d’office leur nom dans des registres paroissiaux, couper les prépuces - voir même, clandestinement, les clitoris au nom de la religion -, traiter les autres d’impurs ( lien) ou de satans, vouloir être enterré dans des cimetières communautaristes à part des autres (ce qui équivaut à un apartheid post mortem !), etc.


Jusqu’à présent personne n’osait dire ouf de peur d’être taxé d’anti-sémite, d’anti-musulman, de laïcard ou tout simplement d’intolérant et de raciste. Mais voilà que la belle machine à ne pas regarder ce qui se passe s’est enrayée car un garçon allemand a eu une infection suite à une circoncision religieuse pourtant effectuée selon les normes modernes bcbg dans un hôpital (eh oui, çà fait partie des risques connus !). Les parents, pas contents, ont porté plainte contre le chirurgien, et celui-ci a besoin désormais d’être juridiquement couvert afin de pouvoir continuer son rôle en l’occurrence non médical ! Précisons au passage que, bizarrement, les circoncisions médicales (pour la phimosis notamment, lorsque le prépuce ne coulisse pas bien sur le gland) « explosent » (en nombre) car les braves parents souhaitent que l’opération soit prise en charge par les assurances pour la Santé (la Sécurité sociale en France), tant qu’à faire !


 Ce 26 juin, le tribunal de Grande instance de Cologne a alors rendu un jugement sur ce cas faisant de la circoncision religieuse une atteinte à l'intégrité corporelle susceptible de poursuites. Grand émoi en Allemagne où la chancelière a dit craindre le ridicule d’une telle décision aux yeux de l’opinion mondiale toute acquise à la liberté religieuse ; mais l’opinion de son propre pays a évolué puisque la majorité de ses compatriotes soutient la décision avec 56%, tandis que 35% seulement se déclarent contre et 10% sont indécis (sondage effectué par le magazine Focus) (1). L'Allemagne compte 4 millions de musulmans et de 120.000 à 200.000 Juifs … Bon, en France, faudra attendre car la question n’est pas encore médiatiquement posée !

(1) Selon un premier sondage réalisé par l'institut YouGov auprès de 1.020 personnes, interrogées en ligne entre le 16 et le 18 juillet, et publié par l'agence de presse allemande DPA, les Allemands sont partagés : 45% sont favorables à l'interdiction de la circoncision, tandis que 42% y sont opposés. Un tiers des Allemands estiment qu'une interdiction de la circoncision pouvait ternir l'image de l'Allemagne dans le monde, tandis que 55% pensent que non.


voile_a_tirer.jpgAux raisons religieuses, certains ajoutent des considérations médicales : le sexe circoncis serait plus résistant contre le VIH, l’herpès et autres infections, les femmes en relation avec moins sujettes au cancer du col de l’utérus, etc. Si bien qu’en Afrique au sud du Sahara, la circoncision est « officiellement » recommandée par  l’OMS et l’ONUSIDA depuis mars 2007, … mais, « on » ajoute aussitôt que cela ne dispense nullement de l’hygiène des parties génitales et du port du préservatif.


Dans des contextes sociaux très inégalitaires, culturels et religieux très hétérogènes, où l’isolement des facteurs s’avèrent particulièrement difficile, les corrélations statistiques aboutissent à des résultats contrastés et à des débats sans fin. Pire, ces études, qui reposent sur le suivi expérimentale de cohortes, n’avancent aucune explication pour les corrélations qui ont pu être établies ici et là. Nous renvoyons le lecteur au dossier assez complet de l’encyclopédie en ligne Wikipedia (lien). Même les sites de vulgarisation médicale emploient le conditionnel et préviennent que le corps médical n’est pas unanime (par exemple « Doctissimo » lien).


A la complexité des analyses scientifiques, s’ajoutent manifestement des idéologies d’un autre âge : des pratiques religieuses pour les juifs et les musulmans, des héritages coutumiers en Afrique noire et dans des populations du Pacifique, le puritanisme anglo-saxon qui considère que la masturbation (moralement condamnée en l’occurrence) est rendue plus difficile par la circoncision, etc.


D’une façon plus large, les marquages corporels (scarifications, circoncision, excision, déformations physiques), naguère faisant sens au sein d’ensembles culturels particuliers, ne résistent plus aux normes esthétiques modernes induites par la mondialisation (les miss ont supplanté les femmes-girafes !), à l’égalité hommes-femmes, au fait que la transmission inter-générationnelle n’est plus automatique, au refus de la souffrance physique subie par seule obligation sociale, à la connaissance scientifique des risques d’infection, etc.


circoncision excision noLes esprits éclairés proposent des solutions palliatives dans le registre du symbolisme, par exemple des juifs libéraux aux Etats-Unis qui mènent campagne sur cette question (lien). Les anthropologues ont d'ailleurs montré combien les traditions elles-mêmes ne sont nullement rigides ni fixes et savent évoluer. Ce sont certains acteurs sociaux qui, souvent, en rajoutent et réifient les normes culturelles.


Déjà au XVIème siècle, les anabaptistes remettaient en cause le pédobaptême : le baptême est effectivement un acte de foi qui, théologiquement, ne peut donc être décidé en aucun cas par une autre personne, fut-elle parente ou parraine/marraine. Libre aux parents, par contre, de présenter leur enfant nouveau né à leur communauté religieuse et d’effectuer une action de Grâce. C’est ce que préconise l’Eglise unitarienne francophone ( lien).

 

Les psychologues ont bien montré combien l’enfant avait besoin d’autonomie pour prendre confiance en lui, de liberté pour acquérir une personnalité, de respect vis-à-vis de ses propres choix afin d’évoluer en relation de confiance avec sa propre famille et les gens de son entourage.


Stop aux baptiseurs et mutilateurs de tout poil qui se jettent sur les enfants par prosélytisme intempestif. Ensuite, bien sûr, libre aux adultes consentant de pratiquer des marquages corporels dont la panoplie s’est d’ailleurs considérablement élargie avec les tatouages modernes et les percing !


Ndlr - La rédaction de cet article, qui n’engage que son auteur comme il est habituel dans notre tradition religieuse, doit beaucoup aux informations données par des participants aux groupes « Unitariens francophones » et « Protestantisme libéral » sur Facebook ; je voudrais en particulier remercier Macha Sener, Régis Pluchet, Fabien Girard, Roger Gaud, « Jp Eg », et Daniel Alexandre. Sur de nombreuses questions morales, religieuses, sociétales, il s’avère qu’un certain consensus s’instaure assez rapidement entre libéraux au sein de ces groupes de discussion, ce qui ne gomme pas bien entendu les différences individuelles, mais ce qui permet aux uns et aux autres de s’enrichir mutuellement et d’aller de l’avant sans s'enliser dans des polémiques répétitives.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans halte aux mutilations sexuelles
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 07:58

La Fédération des réseaux du Parvis prévoit, pour sa prochaine rencontre, une question de prospective : après la défense des acquis de Vatican II (contre la Restauration entreprise par les papes Jean-Paul II et Benoît XVI, et contre la réintroduction de traditionalistes de la mouvance de Mgr Lefebvre), la Fédération entend s’interroger sur l’après concile dans une perspective plus lointaine (ce n’est plus « après » mais c’est désormais « au-delà ») lors de sa prochaine rencontre qui aura lieu à Saint-Chamond, à Notre-Dame de l’Hermitage, près de Saint-Etienne (un lieu tenu par des Frères maristes dans une dimension internationale,  lien) du vendredi 30 novembre au dimanche 2 décembre : « Au-delà de Vatican II… Vivre les défis du monde d’aujourd’hui ».

 

notre_dame_de_l_hermitage_saint_chamond.jpg

 

Au sein d’un programme composite qui fait part de plusieurs activités en cours (place des femmes au sein de l’Eglise, participation au projet « Council 50 » avec mobilisation internationale à Rome, etc.), nous avons retenu la phrase suivante : « Nous sommes appelés à construire un autre monde qui s’appuie sur la résistance créatrice, l’expérimentation anticipatrice avec une vision transformatrice. Soyons des bâtisseurs en recherchant la germination créatrice même au coeur des épreuves. « Soyons le changement que nous proposons » nous dit Gandhi. » (lien)
 


Mais quelle expérimentation anticipatrice ? Qu’est-ce qui existe déjà et que l’on pourrait promouvoir pour demain ? Le catholicisme humaniste, libéral, contestataire et progressiste, qui se retrouve au sein de cette fédération, est-il porteur d’une alternative ? Nous avions déjà posé la question ici même, dans cette rubrique consacrée aux « communautés religieuses en débats », avec un article du 19 janvier 2010 « Pourquoi pas un catholicisme alternatif ? » (lien).


La déchristianisation en Europe occidentale n’épargne pas cette mouvance : communautés de base * et associations sont vieillissantes, ne se renouvellement pas, n’arrivent plus à avoir les ressources humaines dont elles auraient besoin, disparaissent. La revue des Parvis, pourtant de qualité, n’a pas une diffusion suffisante. Une association des « Amis du Parvis », lancée en 2010, ne recrute guère. Cette mouvance est manifestement en perte de vitesse si on la compare aux mouvements charismatiques et aux milieux  traditionalistes, également à la Jeunesse mondiale catholique (JMC) qui mobilise les jeunes sous la bannière du pape. Pourtant, c’est bien cette mouvance qui s’interroge sur l’avenir du christianisme à la fois par rapport à la fidélité au message évangélique (et à sa redécouverte) et à une religion que l’on veut plus lisible à nos contemporains et aux futures générations.
* l’un de nos Cahiers Michel Servet retrace l’épopée de ces communautés de base en Italie : « n° 4, Chrétiens de base en Italie, à Venise en 1550 et à Montesilvano (Pescara) en 2003, février 2005, 20 p. + 4 de couverture (lien).


Paradoxalement, c’est bien dans la trame paroissiale que de nouvelles formes sont apparues. Notre rubrique « communautés religieuses en débat » (lien) essaie de les recenser. Des paroisses catholiques innovantes existent. Elles sont rares, mènent profil bas afin de ne pas irriter les autorités épiscopales, se font discrètes mais n’en mènent pas moins des activités liturgiques donnant aux laïcs une plus grande liberté de parole, parfois avec une participation ecclésiale au sein de conseils paroissiaux, renouvelant le langage dogmatique vers plus de clarté, retrouvant la limpidité des textes évangéliques. Elles sont ouvertes à des catégories sociales qui peuvent se sentir mal à l’aise ailleurs (par exemple des cultes à Saint-Merry à Paris avec la participation de l’association David et Jonathan qui réunit des homosexuels chrétiens). Elles gèrent aussi des activités sociales (par exemple l’insertion réussie de 50 sans papier à la paroisse du Saint curé d’Ars à Bruxelles) (lien).

 

On peut supposer que dans les orientations actuelles de l’Eglise catholique romaine elles ne sont que tolérées, mais tant qu’elles s’insèrent dans la trame paroissiale et ne désirent nullement devenir des entités indépendantes, ni même frondeuses, elles constituent des bulles d’oxygène à la fois pour les fidèles qui souhaitent une Eglise plus progressiste et aussi pour le système qui doit se ménager quelques soupapes pour éviter une révolte ou une désertion plus ouverte. Et puis, on ne sait jamais, dans des structures centralisées, le vent peut tourner selon la personne qui occupe la tête de la hiérarchie ! Ainsi en fut-il avec l’ouverture de Vatican II à la seule initiative du bon pape Jean XXIII.


A Paris, citons la paroisse Saint-Merry ; également la paroisse Saint-Bernard de Montparnasse que Paul Abela, membre actif des réseaux catholiques progressistes (il fut très actif au sein de la Fédération des réseaux du Parvis), fréquentait (et avec lui Claire Lavant, lien) http://eglise.unitarienne.francophone.over-blog.fr/article-priere-a-nos-defunts-80746505.html A Bruxelles, la paroisse du Saint-Curé d’Ars (depuis les années 1962), la Paroisse libre de Bruxelles qui est due aux efforts du père Pierre de Locht et de Suzanne dans les années 1973-1976 (lien) ; le mouvement de la Libre pensée chrétienne (LPC) lancée à la Pentecôte 1991 par le père André Verheyen avec un groupe de ses ex paroissienset qui, depuis le décès du fondateur, continue à se réunir et diffuse une revue numérique de qualité ( lien). Signalons aussi les paroisses du diocèse de Poitiers qui, à l’initiative de Mgr Albert Rouet, se sont dotées d’un conseil paroissial élu.


Mais dans tous ces cas, les innovations se sont faites à l’initiative ou se sont appuyées sur des prêtres en fin de carrière n’ayant – comme on dit – plus rien à perdre, ou encore à la retraite donc moins contraints par une fonction cléricale puisque agissant d’une façon bénévole, ou encore mariés et mis sur la touche. Le cocktail de réussite reste donc assurément clérical, mais il s’agit dorénavant d’une osmose communautaire où les prêtres sont serviteurs et non plus gestionnaires, ni directeurs d’entreprise, encore moins fonctionnaires d’une hiérarchie. Cette nouvelle culture ecclésiale existe au sein de la Fédération des réseaux du Parvis et c’est là assurément l’un de ses points forts. Cela se rapproche de la relation entre pasteur et conseil presbytéral au sein du protestantisme réformée et les catholiques traditionalistes ne sont pas sans dénoncer d'ailleurs cette protestantisation.


D’autres innovations sont-elles possibles ? Par exemple en mettant davantage en œuvre les ressources modernes de l’Internet *. La rencontre de Saint-Chamond nous le dira peut-être …


* Avec une Eglise « on line » ( lien) (1) et un forum sur Yahoo ( lien) (2) et sur Facebook (lien) (3), les unitariens francophones (France et pays voisins) ont acquis en ce domaine une certaine expérience. A l’exemple de cette Eglise unitarienne, pourquoi pas une paroisse catholique libre « on line » ?

 

(1) fondée en juin 2008 par un laïc, dotée d’un conseil en novembre 2008 et d’une chaire pastorale en janvier 2009, organisant des cultes mensuels depuis juin 2009, ayant, à ce jour, 44 abonnés recevant automatiquement tous les articles publiés sur son site, ayant reçu 67 visiteurs ayant signalé qu’ils aimaient sa page Facebook, recevant chaque jour sur son site une moyenne de 64 visiteurs (statistique juin 2012).
(2) fondé en avril 2005, 121 membres inscrits à ce jour, 71 messages échangés en juin 2012.
(3) fondé en février 2012, 58 membres inscrits à ce jour

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans communautés religieuses en débat
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 05:06

Paroisse Saint Curé d'Ars en Belgique, préparation du culte du dimanche 8 juillet 2012 par Henri Solé. Cette paroisse veut mettre à la portée du plus grand nombre un langage liturgique adapté et aisément compréhensible par tous. Nous donnons ici un exemple qui prouve que le pari est parfaitement réussi.

 

Cette paroisse fait partie de l'Eglise catholique de Bruxelles et participe à l'unité pastorale des "Sarments forestois" localisée à Forest ( lien). Pour des renseignements pratiques sur cette paroisse ( lien).

 

bruxelles_saint_cure_d-ars.JPG

 

14ème dimanche B. « Prophètes avec Jésus ! »


Nous avons entendu et écouté les textes que notre Église nous propose à mettre en pratique aujourd'hui. Nous voulons te remercier, Dieu ami, pour ces prophètes anciens que tu nous as donnés, Ézéchiel, Jésus et Paul et pour toutes celles et ceux que tu suscites aujourd'hui.

Nous voulons te remercier pour ton Esprit qui continue à mettre femmes et hommes debout pour voir personnes, institutions et événements avec ton regard et pour s'opposer à l'esprit du monde et à la pensée dominante, avec le même courage et la même liberté, que les anciens prophètes.

Merci pour toutes celles et ceux qui prennent le parti des exclus face aux pouvoirs que ce soit celui de l'argent, ou ceux des castes ou des savoirs, ignorants des pauvretés et des faiblesses des humains.

Merci, Dieu de tendresse, pour tous les cœurs bons et généreux, les coups de main gratuits, les partages de biens, les encouragements, et pour toutes les personnes qui rendent la vie plus joyeuse et plus chaleureuse.


Sanctus : Comme leurs proches du temps d’Ézéchiel, de Paul ou de Jésus, nous avons du mal à reconnaître ta présence dans la pauvreté et la faiblesse de celles et ceux que nous côtoyons. Comme eux, nous avons aussi tendance à décrier ceux qui nous considèrent comme de la fausse monnaie. Et pourtant c'est en tes prophètes que l'humain révèle la présence de ton Esprit et la liberté des enfants de Dieu.

Jésus nous a appris le sens du don total de soi-même et nous a donné son Esprit pour que nous soyons habités par sa joie.


Tous : Lors de la célébration de ton passage libérateur, sachant son heure venue, il n'a pas hésité à annoncer sa mort dans un geste prophétique. Il a pris du pain, l'a bénit, l'a rompu eu donné en disant : « C'est ma personne qui vous est donnée. »

Il a aimé ses disciples et amis jusqu'au bout lorsque prenant une coupe de vin, il la bénit et la leur tendit en disant : « Prenez et buvez-en tous. Il s'agit de ma vie, de mon sang qui va être versé pour vous et pour la multitude. En mémoire de moi, donnez vous aussi vos vies les uns pour les autres. »


Anamnèse : Que l'Esprit de Jésus descende sur notre communauté et sur chacun de nous ! Qu'il fasse de nous des femmes et des hommes debout, voyant avec son regard, entendant avec son cœur, prêts à continuer son œuvre avec tous nos moyens.

Que nous soyons ces étincelles qui rallument le feu de l'amour et de la joie dans les regards ternes et désespérés, dans ceux qui doutent de l'avenir de l'humanité et de la bonté de Dieu et des hommes.

Que notre Église croie assez en Dieu en faisant confiance pour l'animer et la diriger aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Qu'elle accepte de prévoir un avenir autre que celui envisagé par des vieillards en longue robe qui ne voient la vie qu'à travers leurs grimoires.

AMEN

 

A notre demande, Henri Solé a bien voulu nous apporter quelques informations sur le fonctionnement de cette paroisse (son message du 4 juin 2012) :


Je suis un ancien curé de cette paroisse jusqu’à ma pension que j’ai prise en 1999. La paroisse se gère en liberté et élit régulièrement depuis 50 ans ses responsables. Elle a refusé lors de mon départ qu’un nouveau curé soit nommé et est très régulièrement assistée par plusieurs prêtres amis... et malheureusement vieillissant comme tous nos responsables d’Eglise.

Elle collabore, sans en être membre, à l’unité pastorale de Forest.

Elle est libre de sa parole et de ses engagements. Elle vient d’achever l’accueil d‘une trentaine de “Sans papiers”, qu’elle a reçus pendant 5 ans et qui, maintenant, ont tous des titres de séjour et des permis de travail en ordre.

A part cela, elle se veut respectueuse des opinions et engagements de chacun et ne croit pas détenir la vérité tout en s’efforçant de suivre Jésus et son évangile.

Repost 0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 11:47

Suite à une rencontre à Rome, le 21 juin 2012, avec Mgr Mario Zenari, nonce apostolique à Damas, portant sur la situation des chrétiens pris dans le drame politique en Syrie, Christian Cannuyer, professeur à la Faculté de théologie catholique de Lille, président de la Société belge d'études orientales ( lien), directeur du bulletin Solidarité-Orient Werk-voor-het-Oosten (lien), directeur de la collection "Fils d'Abraham" (Brepols), secrétaire général du Cercle royal d'histoire et d'archéologie d'Ath, a alerté ses amis (en date du 22 juin), sur le positionnement complexe voire divergent des chrétiens de cette région. Ce texte nous a été transmis par un ami belge, Philippe De Briey par message du même jour à la Correspondance unitarienne, et nous l'avons reproduit ici. Il a fait ensuite l'objet d'une polémique car des noms y étaient cités.


syrie_religions_1.jpg

Chers amis qui êtes attentifs à la situation des chrétiens d'Orient.


Je reviens de Rome, où j'ai assisté à la réunion annuelle des Associations d'aide catholiques aux chrétiens du Proche-Orient (ROACO). Nous avons eu hier une rencontre avec le Pape, qui a lancé un appel en faveur de la paix en Syrie. Vous en trouverez un bon compte rendu dans cet article de La Croix (lien) :

La veille, nous avions rencontré toute la matinée Mgr Mario Zenari, nonce apostolique à Damas, évoqué aussi dans cet article, avec lequel nous avons eu un échange passionnant et très éclairant. Mgr Zenari est un de ces grands formats de la diplomatie vaticane, à l'information extrêmement dense et aux jugements nuancés. Il fut en poste précédemment en Côte d'Ivoire et au Sri Lanka, c'est dire s'il peut apprécier les dynamiques perverses à l'œuvre dans des pays qui sont en proie à un processus de guerre civile. S'agissant de la Syrie, il nous en a dit beaucoup plus que ce qu'a retenu l'article de La Croix à partir d'une brève interview sur Radio-Vatican. [...]

syrie_religions_2.jpg

Suppression de la suite de l'article et rectificatif de l'auteur en date du 6 juillet.

A la demande de l'auteur qui nous signale que son article s'est trouvé déformé ou mal interprêté par certains médias, nous avons supprimé de notre site la suite de cet article. 


"En date du  23 juin 2012, j’adressai à un cercle d’amis un compte rendu de ma participation aux travaux de la ROACO (“Riunione Opere Aiuto Chiese Orientali”) à Rome et d’un rapport sur la situation en Syrie qu’y avait présenté Mgr Mario ZENARI, nonce apostolique en Syrie. Ce message a été diffusé par des tiers sur des « blogs » ou des organismes d’information à visibilité internationale, parfois avec des aménagements sur lesquels je n’ai eu aucun contrôle. Cette diffusion n’était pas dans mes intentions initiales. [...] ".

 

Nous remercions en tout cas Christian Cannuyer d'avoir attiré notre attention sur les points de vue des chrétiens dans ce pays et aussi sur la qualité d'information de ce nonce apostolique. Déjà, le 13 juin dernier, Mgr Mario Zenari était intervenu auprès de l'Agence de presse international catholique (APIC/KIPA) pour alerter l'opinion publique sur "l'explosion de haine" entre les factions rivales (lien).

 

syrie_religions_3.jpg

Minorités en milieu rural ; a) minorités confessionnelles : alaouites (vert clair), druzes (orange), chiites duodécimains (rose), ismaéliens (bleu), chrétiens (rouge) ; b) minorités ethniques : Kurdes (marrons), Turmènes (rouge marron).

 

Ndlr - Pour une présentation de l’histoire de la Syrie depuis l’Antiquité, voir par exemple sur le site « Euro-synergies » l’article du 24 janvier 2012 « Survol historique de la Syrie et des Alaouites » (lien).


Ndlr - Pour information, nous avons ajouté des cartes trouvées sur Google Image. Bien que la plateforme Over-blog permette des images assez grandes, certaines cartes restent difficiles à lire. Vous pouvez alors faire un copier-coller par un simple clic sur l'image, puis les agrandir par zoom lors de leur visualisation à partir de votre propre fichier.

Repost 0
Published by Christian Cannuyer - dans chrétiens en terre d'islam
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 16:45

homosexuels_catholiques.gifHomosexuels catholiques : sortir de l’impasse, par Claude Besson, préface de Véronique Margron. À paraître aux Editions de l'Atelier le 20 septembre 2012, 144 pages, 15 €, Pour tout renseignement : Delphine Richard (lien)


Claude BESSON est chargé de mission pour la pastorale scolaire au sein du réseau La Salle. Engagé dans différents lieux d’Église (CCFD, paroisses …), il travaille depuis plus de dix ans pour l’accueil des personnes homosexuelles dans l’Église catholique avec le groupe « Réflexion et Partage » à Nantes.

Véronique MARGRON est théologienne moraliste, doyen de la Faculté de théologie de l'Université catholique de l'Ouest à Angers, de 2004 à 2010. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages.


Présentation du livre par l'éditeur :


 Vivre son homosexualité et sa foi chrétienne dans l’Église catholique, est-ce possible ? La question pourrait paraître obsolète, du fait des recherches en sciences humaines, des avancées sociales et sociologiques d’une part, et de l’émancipation des personnes face aux discours de l’Église, d’autre part. Et pourtant, la clandestinité que s’imposent les personnes homosexuelles par peur d’être mal jugées est réelle et douloureuse pour elles et leurs familles.

À partir d’approches multiples, anthropologique, théologique, biblique, Claude Besson coprésident de l’association « Réflexion et Partage » à Nantes interpelle la communauté catholique, et invite l’Église à rouvrir cette question pour sortir de l’impasse d’un discours inopérant. Dans un souci évangélique, l’auteur invite à prendre soin des personnes homosexuelles afin qu’elles puissent trouver leur place dans l’Église. Il propose des pistes pastorales qui leur permettent de vivre pleinement leur foi au sein de la communauté.

Repost 0
Published by Editions de l'Atelier - dans l'homosexualité
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 17:19

Le Musée du catharisme de Mazamet organise son 3e colloque international sur le thème : « Catharisme et dissidences - la dissidence occidentale dans tous ses états : hérétiques, révoltés, insoumis, indignés ... ", sous la présidence de Jean-Pierre Albert, directeur d’études à l’EHESS, les 15 et 16 septembre 2012 au Palais des Congrès à Mazamet (Tarn, France).


manuscrit-yates-thompson.jpg

Illustration accompagnant la présentation du programme : crédit photo Manuscrit Yates Thompson de la British Library


Organisation : Association de Valorisation du Patrimoine Mazamétain ; Collectif International de Recherche sur le Catharisme et les Dissidences ; avec le soutien et la collaboration des laboratoires de recherche CNRS-FRAMESPA et LISST de l'Université de Toulouse 2-Le Mirail, des Universités de Genève (Suisse), Nijmegen (Pays Bas) et Brno (République tchèque), et du Groupe de recherche Espace, Pouvoir et Culture de l'Université de Lleida (Espagne)


Renseignements : Maison des Mémoires de Mazamet, tél. 05 63 61 56 56, contact (lien), site Internet (lien). Inscription au colloque : (quelle que soit la durée de participation) : adulte (10€) ; scolaire, étudiant, Pass’Fidélité Musée (5€) ; demandeur d’emploi (gratuit).

Repost 0
Published by La Maison du catharisme de Mazamet - dans les cathares
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 18:09

Miguel Servet, soplo efímero de libertad” est une pièce écrite par Sergio Baches, promoteur général de l'Instituto de los estudios Sijenenses " Miguel Servet " qui révèle ici ses talents littéraires, et jouée par la compagnie théatrale “El Molino” de Sariñera (village voisin de Villanueva de Sijena, le village natal de Michel Servet). La première sera jouée à Villanueva de Sijena, le samedi 16 juin à 20h, au “Club de Amistad Sijenense”, et de nouveau à Sariñena le samedi 23 juin à 20h 30 au cinema-théâtre “El Molino”. Par la suite, la pièce sera jouée dans toute l’Espagne.


L’œuvre dure une heure et demi et elle se joue sur 5 actes. Elle commence par la confrontation entre un Jean Calvin fatigué et malade à la fin de ses jours et le spectre de Michel Servet qui le hante. Puis défilent des scènes de vie de l’humaniste espagnol : avec ses parents à Villanueva de Sijena, à son procès à la Sorbonne pour cause d’astrologie, ses relations avec les autres réformateurs de son temps, sa découverte de la petite circulation du sang, son évasion de la prison de Valence en France, enfin son jugement et sa mort à Genève en automne 1553.


Dirigée par María José Bendicho, la compagnie théâtrale “El Molino” est basée à Sariñena et réuni des acteurs venant de la région des Monegros. A son actif, déjà de nombreuses pièces telles que "La zapatera prodigiosa / l’épouse prodigieuse du cordonnier" (Federico García Lorca), "El cianuro, ¿sólo o con leche? / Le cyanure, à servir seul ou avec du lait ?" (Juan José Alonso Millán), "La fablilla del secreto bien guardado / L'ancien parler garde mieux les secrets" (Alejandro Casona).

michel_servet_theatre_2012.JPG
Cette réalisation a été soutenue par de nombreux partenaires. Outre l’Instituto de estudios sijenenses “Miguel Servet”, l’Instituto de estudios altaoaragoneses, les mairies de Villanueva de Sijena et de Sariñena, et la Chambre de los Monegros, ainsi que de nombreux soutiens d’entreprises privées en Espagne :


ACEROS ARAGONESES, S.L. (HUESCA), AFAMMER (SARIÑENA), ASESORAMIENTO DE CONSULTA Y GESTIÓN, S.L. & ELENA LANUZA SANVICENTE (GRAÑÉN), ASOCIACIÓN DE AMAS DE CASA Y CONSUMIDORES SAN BLAS (VILLANUEVA DE SIJENA), BACHES GALÍNDEZ ABOGADOS (ZARAGOZA), CARPINTERÍA METÁLICA VILLANUEVA, S.L. (VILLANUEVA DE SIJENA), CINE-TEATRO EL MOLINO (SARIÑENA), CHIMENEAS ALCUBIERRE (ALCUBIERRE), CLUB DE AMISTAD SIJENENSE (VILLANUEVA DE SIJENA), CONSTRUCCIONES ANTONIO CASAMAYOR ARAZO (ALCUBIERRE), DISAGRI (HUESCA), EUROTALLER JÉSÚS LATORRE BIELSA (ALCUBIERRE), JOSÉ MARÍA LABORDA POLO (HUESCA), HERMANOS ARDID MARTÍNEZ - TERNASCO Y CARNE (ALCUBIERRE), HERMANOS BERDÚN, S.L. (ALCUBIERRE), IBERCAJA (ALCUBIERRE), INSTALACIONES MAZUQUE, S.L. (SARIÑENA), JOAQUÍN PARRA SOLER (MURCIA), MIGUEL MARTÍNEZ CABEZUDO (VALFONDA), PANADERÍA BLECUA RODELLAR (VILLANUEVA DE SIJENA), PANADERÍA-REPOSTERÍA MONESMA (ALMUNIENTE), PANADERÍA-REPOSTERÍA VALERO (ALCUBIERRE), PASTELERÍA TRALLERO (SARIÑENA), PATRICIA PUÉRTOLAS ALEGRE (GRAÑÉN), PINTURAS FIERRO, S.L. (BARBASTRO), RADIO MONEGROS (SARIÑENA), SARIÑENA EDITORIAL (SARIÑENA), TALLERES SABANZA (VILLAMEDIANA DE IREGUA, LA RIOJA), TEATRO DE ROBRES - LUIS MANUEL CASAUS (ROBRES), TRABAJOS AGRÍCOLAS LALANA ROYO, S.L. (SARIÑENA), ZUSCOBUSCO TEATRO (LECIÑENA).

 

Ajout du 24 octobre 2012 - Un site a été ouvert pour le suivi de cette pièce de théâtre dont le succès est grandissant (lien).

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 15:11

Biro_Rozalia_02.jpgAprès l'assemblée générale de l'Unitarian Universalist Women Federation (UUWF) prévue fin juin en Arizona ( lien), les femmes unitariennes vont de nouveau avoir une occasion de se rencontrer, mais cette fois-ci dans un cadre plus large, international, celui de l'International Convocation Unitarian * Universalist Women (ICUUW).

 

Citoyenne roumaine de nationalité hongroise, Biro Rozalia est leader pour la région de Bihor d'un parti politique qui milite pour les intérêts de la communauté hongroise et son intégration, le RMDSZ. De formation et de pratique économiste, spécialisée dans l'industrie, le transport et le commerce, ayant dirigé une télévision locale, puis femme politique d'envergure européenne, elle a exercé comme député-maire d'Oradéa (en hongrois Nagyvarad) et est actuellement adjointe au maire de cette ville (vice-mayor). Voir son site personnel ( lien). Elle fait partie du comité d'organisation de cette manifestation.

 

A ne pas confondre ces deux organisations, même si elles fonctionnent en poupées gigognes ! La rencontre de l'ICUUW est fixée en Transylvanie, à Târgu Mureş (Marosvásárhely en hongrois), du 4 au 7 octobre 2012, Il s'agit de leur Seconde rencontre internationale ( lien). La première avait eu lieu à Houston, aux Etats-Unis (lien). Le thème en est : "Garder son équilibre dans un monde en changement".


Nous avions déjà annoncé cette manifestation dès le 6 août 2011 (lien) suite à une information reçue de la révérende Maria Pap,laquelle participe au comité d'organisation. 


Unitarian-Church_Marosvasarhely.jpgéglise unitarienne de Targu Mures (Marosvasarhely)

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans unitarisme international
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 10:37

Le conseil presbytéral de l’Eglise ERF de Pentemont-Luxembourg n’ayant pas reconduit la location accordée depuis septembre 2008 à l’Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP), nos amis anglophones ont trouvé accueil auprès de La Maison Verte 127-129 rue Marcadet , Paris 75018 (métros : Jules Joffrin ou Lamarck). C’est là qu’ils feront leurs prochains cultes, les dimanches matins 23 septembre, 21 octobre, etc.


C’est l’un des pasteurs de l’ERF Pentemont-Luxembourg qui leur a conseillé cette adresse, sachant qu’ils y seraient plus à l’aise eu égard à leur orientation religieuse. En effet, le conseil presbytéral (CP) de Pentemont-Luxembourg, ayant constaté que les Eglises unitariennes-universalistes n’étaient pas par définition chrétiennes, puisqu’elles acceptent en leur sein des fidèles non croyants ou d’autres croyances et que les fidèles de culture chrétienne sont souvent très minoritaires, avait mis en avant une « incompatibilité de foi ». Jean-Claude Barbier, en qualité de membre administrateur de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU), s’est vivement ému auprès du CP concerné par lettre du 17 avril 2012, à propos d’un tel motif puisque l’unitarisme-universalisme procède historiquement d’un christianisme d’ouverture et que des chrétiens y sont toujours présents ( lien).


maisonverteparisAffirmant son inclusivité et sa foi humaniste et progressiste, la Paroisse protestante de la Maison verte est manifestement plus à même d’accueillir l’UUFP. C’est donc là un heureux aboutissement. On peut espérer que cela mettra fin à une série de changement auprès des Eglises de l’ERF puisque l’UUFP a successivement pratiqué ses cultes en accueil au temple de l’Oratoire du Louvre (depuis 1986 jusqu’en 1992), au Foyer de l’âme (quartier Bastille) (de 1992 à juin 1996), au temple de Neuilly-sur-Seine ( lien) (de septembre 1996 à juin 2008), puis à celui de Pentemont-Luxembourg ( lien) (de septembre 2008 à juin 2012).

 

Créé en 1872 par un pasteur écossais, ce lieu est à la fois un Centre Protestant d’Entraide et de Solidarité au service du quartier, et une "Fraternité" de la Mission populaire évangélique de France (lien) ; elle est membre de la Fédération Protestante de France. Des activités culturelles et artistiques s’y déroulent également. Sa communauté affirme son inclusivité, entre autres vis-à-vis d’homosexuels qui, en d’autres lieux, peuvent ressentir des discriminations. Elle se revendique de la grande et forte tradition du christianisme social du XIXème siècle. Les Actualités unitariennes s’en sont fait plusieurs fois l’écho (activer la fonction recherche avec « Maison verte »). Ce remarquable complexe (cultuel, social, culturel) est dirigé par le pasteur Stéphane Lavignotte.


La Maison verte est appelée ainsi car l’église fut construite par un étudiant de Le Corbusier et le béton peint en vert ! Bien que rénovée, elle a conservée cette appellation.


Source : bulletin du mois de juin 2012 de l’UUFP

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 04:56

auberge a koln-riehlL’European Unitarian Universalists (EUU) organise sa retraite d’automne 2012 à l’auberge de la jeunesse de Cologne-Riehl, en Rhénanie (un nouvel emplacement pour les habitués de ces retraites), du vendredi 26 au dimanche 28 octobre. Le thème « Nourrir ton esprit, aider à guérir notre monde : à la découverte de la spiritualité unitarienne-universaliste » sera introduit par le révérend Abhi Janamanchi, né en Inde et ministre principal de la Unitarian Universalists de Clearwater en Floride, aux Etats-Unis.

Köln-Riehl Jugendherberge, Cologne


Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U dans d'autres pays européens
commenter cet article

Articles Récents