Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 15:49

Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers a choisi l’anniversaire de ses 75 ans pour prendre sa retraite. Durant son "règne", suite à un synode diocésain, pas moins de 300 communautés paroissiales ont été créées avec des équipes de laïcs désormais entièrement  responsables, accompagnés de prêtres qui ne sont plus en position de dirigeants. On ne peut que se réjouir de cette promotion du laïcat dont on parle tout le temps, mais qui, partout ailleurs, sont tenus en laisse par les pouvoirs cléricaux à tous les échelons.

 

Contrairement à la politique de regroupement paroissial, qui assèche les ressources humaines des paroisses-village/quartier au profit d’un échelon cantonal ou encore plus élevé, cette réforme vise une mobilisation sur place des fidèles. Elle se rapproche du modèle protestant des conseils presbytéraux, avec élection effective de l’équipe des responsables lors d’une assemblée.


albert_rouet_eveque_heureux.jpgMais, il semble que tout le monde ne soit pas content. A commencer par le Vatican qui avait imposé un auxiliaire modéré à Mgr Rouet en la personne de Pascal Wintzer (depuis nommé auxiliaire à Rouen) et qui n’a pas demandé à l’intéressé de jouer les prolongations en attendant la nomination d’un nouvel évêque – et puis pas d’éméritat pour le partant ! Mais aussi des intégristes qui crient à la "soviétisation" des paroisses, dénoncent « l’égo » des responsables laïcs dont la promotion, selon eux, leur monterait à la tête, défendent les jeunes prêtres en soutane mis à l’écart par la réforme, et citent la paroisse conservatrice de Blanzay laquelle connaît un vif succès – preuve a contrario de l’orientation erronée de la nouvelle dynamique (elle « respire le Bon Dieu » - sic - dit l’auteur d’un commentaire !).


C’est ce que nous révèlent les commentaires à l’article de Golias paru le 28 février 2011 : « Les coulisses d’une démission : l’archevêque de Poitiers, Mgr Albert Rouet, a bien été « remercié » ! (voir le site de Golias, lien)


Mgr Pascal Wintzer est de retour pour assurer l’intérim. De son côté, Mgr A. Rouet s’est exprimé dans les colonnes du Monde et vient de sortir un livre ce mois de février aux éditions de l’Atelier où il dit son bonheur : « Vous avez fait de moi un évêque heureux ». Il restera aux équipes paroissiales, la tâche de résister à une éventuelle normalisation des réformes introduites par l’heureux évêque !


Comme fer de lance, les conservateurs réactionnaires ont les jeunes prêtres qui sortent des séminaires tenus par les intégristes ou les charismatiques et qui acceptent avec enthousiasme leur célibat (au risque de pédophilie future !) et qui se lancent dans une croisade contre ce qu’ils perçoivent être la sécularisation du christianisme et une perte de foi.

 

Il convient de ne pas sous estimer les atouts de cette réaction catholique par rapport aux acquis de Vatican II. Déjà, en 1995, lors de l'éviction de Mgr Jacques Gaillot de l'évéché d'Evreux, les voix sur place étaient nombreuses à déplorer les engagements politiques de l'intéressé - paradoxalement au sursaut d'indignation sucité dans la France entière en milieu catholique (comme quoi nul n'est prophète en son pays !).


golias_trombinoscope_.jpgLa Conférence nationale des évêques de France, tiraillée comme toutes les autres conférences nationales entre conservateurs et libéraux, noyautée elle aussi par des partisans de la Restauration, manquant de solidarité interne, est bien loin de toute tentation de gallicanisme : avec patience et persévérance, sans faire de vague ni provoqué des « affaires », le Vatican surveille et rectifie. En face, les forces progressistes semblent bien faibles et n'ont guère accès aux grands médias. Elles pourront toutefois se faire l’écho des tensions et mieux utiliser l’Internet pour propager les informations autour d’elles en sachant que le Vatican craint les opinions publiques. Comme quoi la succession de Mgr A. Rouet a tout l’air d’une veillée d’armes, du moins en sourdine !

 

Paroisses catholiques du Poitou, engagées dans une réforme promouvant le laïcat, nous sommes avec vous ! Les unitariens, dans la tradition protestante qui est la leur, encouragent les initiatives locales, la pleine responsabilité des baptisés et des fidèles.


Les éditions Golias ont publié en janvier 2011 une nouvelle version du trombinoscope des évêques de France, soit plus de 400 pages. Une version numérique est disponible pour l’ensemble du document ou par région apostolique (15 régions) (lien).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans paroles d'évêque
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:57

"Musulmans nous vous respectons et nous vous aimons", par Roger Parmentier, Paris, L’Harmattan, mars 2011, 90 p. - Appels aux musulmans, aux juifs sionistes et non-sionistes, aux chrétiens protestants et catholiques, en faveur de l’estime, du respect et de l’attachement réciproques. Articles et appels dont certains ont paru dans Le Monde et Témoignage chrétien à nos frères musulmans et Arabes (ou les concernant).


roger_parmentier_musulmans.jpgPasteur protestant (de l’Eglise réformée de France), l’auteur n'hésite pas à adopter le souffle prophétique pour nous exhorter à moins d’arrogance vis-à-vis des musulmans, à reconnaître nos fautes historiques envers eux, à apprécier la valeur du Coran et les mérites de l’islam. Attitude qu’il souhaite réciproque puisque le dialogue est un effort des deux côtés. A ceux qui auraient tendance à le classer comme islamophile, défenseur inconditionnel de l’islam, il rappelle son combat pour les Juifs lorsque ceux-ci furent persécutés en France par l’occupation allemande et le régime de Vichy ; on connaît aussi son engagement aux côtés des Algériens qui luttaient pour l'indépendance de leur pays ; mais – aujourd’hui – ce sont bel et bien les Palestiniens qui sont privés de liberté et spoliés de leurs biens. Au-delà des Juifs et des Palestiniens, c’est bien d’un combat pour la justice qu’il s’agit, en faveur de tous ceux qui sont opprimés, sans exception.


Engagé au nom de cette justice entre les hommes, l’auteur excelle dans la polémique, par exemple, lorsqu’il développe par écrit une réponse orale à une intervention d’Alain Finkielkraut au sénat lors d’une séance organisée par l’hebdomadaire protestant Réforme. Il dénonce notamment le soutien que certains milieux protestants apportent au mouvement sioniste (pp. 47-50). L’hebdomadaire Réforme, en dépit de la demande du pasteur, ne publiera pas son texte !


Voix éminemment personnelle, il s’inscrit cependant bien volontiers dans un courant plus large, avec d’autres personnes qui, sans ignorer les drames, savent faire la part des choses et présenter l’islam d’une façon positive. Ainsi un excellent article d’Etienne Mathiot « Jésus, les musulmans et nous » paru dans la Revue Foi et Vie (pp. 27-44), et le discours (traduit en français) que le président américain Barack Obama prononça le 4 juin 2009 à l’université du Caire, dans la capitale égyptienne, intitulé « Un nouveau départ » (pp. 51-71).

 

Chers frères Musulmans,
Au nom de Dieu « clément et miséricordieux » qu’aima Mohamed
et
Au nom de Dieu généreux qui inspira Jésus,
faisant lever son soleil sur les bons et les méchants
Nous vous en supplions,
Montrez-vous compatissants envers nous, malgré nos torts,
et envers toutes les populations innocentes et meurtries,
Cherchez davantage à convaincre qu’à vaincre
Et coopérez à la construction de l’avenir heureux de l’humanité.
Pardonnez les offenses de ceux qui vont ont offensés.
Cherchons ensemble les chemins de la justice et de la paix.


Lors d’une réunion publique, le dimanche 8 mai, à 15 heures, à la Chapelle de la Croix de Chavaux, 7 bd Chanzy, Montreuil, l’auteur présentera son livre et pourra le signer.


Pour lire des extraits de ce livre sur son site "Guetteurs rebelles" (lien)

 

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans l'islam
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:50

Protégeons notre jeunesse des influences idéologiques politiques et/ou religieuses qui savent marquer leur emprise au moyen de symboles. Les vêtements se prêtent particulièrement bien à cela. Le voile de tête (et bien sûr le voile intégral) sont interdits à l'école : qu'à cela ne tienne, "on" introduit les djellaba ! Qu'avez-vous contre ces vêtements seulement exotiques, bande de racistes !Bien joué de la part des activistes islamiques qui font le forcing.

 

Les marques commerciales, quant à elles, s'en donnent à coeur joie pour faire croire aux jeunes qu'ils sont à la dernière mode - et plus riches ou en tout cas plus branchés que celui qui est habillé simplement.Tant pis pour les enfants des budgets familiaux un peu serrés ! Qu'on se le dise, la société moderne est hiérarchisée !

 

L'extrême Gauche à son étoile rouge de Che Guevara et l'extrême Droite une panoplie allant du crâne rasé aux têtes de mort sur les tea-shirts.

 

La République, comme une vieille autruche, fait mine de rien, ne veut pas voir, et continue à parler dans le vide de ses idéaux d'égalité et de laïcité qui sont bafoués dans nos Ecoles.

 

marine_le_pen_et_skinhead.jpg

 

Ici, Marine Le Pen photographiée en 2006 avec deux skinhead (découverts depuis comme étant des néo-nazi notoires de la région lyonnaise) (lien)

 

Signe de leurs idées politiques extrêmes, leur tenue. L'un arbore un tee-shirt Lonsdape, détournement de la marque Lonsdale. Le changement d'une lettre permet une référence au NSDAP, soit le parti national-socialiste des travailleurs allemands, la formation d'Adolf Hitler. Quant à l'autre protagoniste, il arbore, sur son tee-shirt, un croix gammée masquée par une tête de mort. Le blogueur qui donne l'information signale qu'il s'agit d'une Totenkopf, "symbole des gardiens SS des camps de concentration et d'extermination durant la seconde guerre mondiale".  

 

Bon, faut savoir déchiffrer ! Est-ce trop demander à Dame République d'ouvrir les yeux sur ce qui se passe ? Certes, ce ne sont que des tea-shirts ! ... mais d'autant plus faciles à fourguer à nos jeunes scolaires toujours à l'affût pour épater leurs camarades et à suivre les "aînés".

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les dérives sectaires
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:54

Kenya.gif

Depuis plusieurs années, des communautés unitariennes se sont développées au Kénya à partir de deux pôles : une Eglise unitarienne-universaliste en pays kisii, en plein milieu rural, à l'initiative du bishop Patrick Magara, et des groupes au niveau de la capitale Nairobi.

 

Pour en savoir plus sur l'Eglise en pays kisii, voir notre rubrique : "Afrique (Kénya)", lien 

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U en Afrique
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 20:46

Michel Jas, pasteur de l’Eglise réformée de France (ERF), a été successivement en poste à Perpignan en 1980, à Toulouse en 1985, à Nîmes Grand-Temple en 1992, Montpellier en 2002, et actuellement à Narbonne.

 

croix_cathare.jpgIl en a profité pour interroger les terres cathares, les vestiges et les mémoires et s’interroger sur la filiation éventuelle entre le catharisme et le protestantisme : plusieurs générations plus tard, les familles qui avaient été « rebelles » en adhérant au catharisme ont-elles eu tendance à reproduire la même attitude en accueillant le protestantisme. Certes cette filiation ne saurait être doctrinale ; la théologie de la Réforme étant très différente de la gnose cathare ; mais plutôt d’ordre sociologique et en tout cas nullement automatique. Dès lors la présence patiente sur le terrain, auprès des familles, afin de recueillir leur généalogie est nécessaire pour retrouver les fils d’Ariane ayant pu exister ?


Croix cathare en vente sur le site webmarchand.com ( lien)


michl_jas_braises.jpgmichel_jas_incertitudes2.jpgLes livres de l’auteur sont en vente à la librairie en ligne « Arrêt aux pages » ( lien). Vous y trouverez, avec 5% de réduction sur le prix habituel, les deux livres écrits par l’auteur en 1992 « Braises cathares, filiation secrète à l'heure de la Réforme » (prix -5% : 14.25 € au lieu de 15 €), aux éditions Loubatières (Toulouse) et en 2007 « Incertitudes, les cathares à Montpellier » aux éditions de l'Institut d’ études occitanes (Béziers), 207 p. (Prix -5% : 23.75 € 25 €). En prime, « Arrêt aux pages » s’est entretenu avec l’auteur (Lien).


 En souscription aux Nouvelles Presses du Languedoc (NPL, lien), un nouveau livre « Cathares et protestants, familles rebelles et histoire du Midi » (collection « Les mots et la trace »), 200 p. (20 euros, mais 18 euros par souscription). Contact : info@npl-editeur.fr ; www.npl-editeur.fr ( lien)


"À l’encontre des idées reçues, un essai qui met au jour la permanence d’attitudes réfractaires aux idéologies dominantes, celles des cathares et des protestants. La filiation entre protestants et cathares est généralement décriée aujourd’hui comme une histoire inventée. C’est qu’elle ressortit à l’invisible et au psychologique : mémoire refoulée, parce que compromettante : il n’y avait pas de quoi être fier d’avoir été hérétique quand on voulait réformer le christianisme! Des traces de cette continuité sont pourtant trouvées tant dans les mentalités qu’à travers la généalogie, des ponts susceptibles de donner corps à cette filiation." (présentation par l'éditeur).
 


michel jas cathares et protestants 

Préface de Roland Poupin : Onus probendi. I- L’INVISIBLE ET LE PSYCHOLOGIQUE : 1 - Projections effrayantes lors des guerres de religion ; 2 - Réformation des hérétiques ; 3 - Désir ou fantasme ; 4 - Le minoritaire et le caché. II- LES LIMITES ET LES POLEMIQUES : 1 - Permanences hérétiques et discontinuité des périodes ; 2 - Limites sud et est, Catalogne et Cévennes ; 3 - Trois mêmes refus. III-LES TRACES ET LES RELAIS : 1 - Pays rebelle et réaction annoncée ; 2 - Anthroponymie et probabilité ; 3 - Manuscrits cathares chez les huguenots. ET APRES ? PREUVES : 1 - Protestants et cathares au Mas-Saintes-Puelles ; 2 - Protestants et cathares à Puylaurens ; 3 - Protestants et cathares en montalbanais ; 4 - Protestants et cathares à Béziers ; 5 - Protestants à Narbonne la catholique ; 6 - Protestants à Toulouse en 1562 ; 7 - autres listes toulousaines

Par ailleurs, Michel Jas a écrit de nombreux articles. Les Cahiers Michel Servet, dans leur livraison n° 7, en février 2007 « Des origines du christianisme aux cathares … » par le pasteur Pierre-Jean Ruff ( lien), donne une bibliographie cathare de Michel Jas (exhaustive à la date de sortie du cahier).
 


Au nom de la solidarité entre les hérétiques qui furent martyrisés par l’Inquisition catholique, les unitariens se sentent proches des cathares et des huguenots. Les Actualités unitariennes mettent à votre disposition sa rubrique « les cathares » (avec déjà une quinzaine d’articles), lien.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans les cathares
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 16:54

gay_cure.jpgUne nouvelle application disponible sur l'App Store d'Apple propose de "guérir" l'homosexualité au nom de Jésus. Elle est éditée par l'association chrétienne Exodus International, et est intitulée Gay Cure. Elle se propose de libérer les homosexuels de leur homosexualité "grâce à la puissance de Jésus". Fichtre !

 

Le plus triste, c'est qu'Apple marche dans la combine. Jusqu'où iront les lobbies évangéliques New born again ?

 

source : Info rédaction, publiée le 22 mars 2011 (lien)

 

.Ajout du jeudi 24 mars : face aux protestations, Apple a retiré cette application

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans l'homosexualité
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 16:14

108 – Cuchillo de Palo : long-métrage espagnol, genre : documentaire, durée : 01h 31min, année de production : 2010, réalisé par Renate Costa, Avec Miguel Auad Petunia, Renate Costa, Manuel Cuenca, date de sortie cinéma : 23 mars 2011

 

108.jpgSynopsis : C’était l’hiver. Mon père nous appela en urgence. Le corps de mon oncle venait d’être découvert, nu, étendu par terre. Des curieux s’étaient attroupés autour de lui, la police les dispersa. Mes proches étaient là, eux aussi. Ils me demandèrent d’entrer et de choisir les vêtements dans lesquels il serait enterré. J’ouvris son placard : il était vide. Par la suite, quand je demandais de quoi il était mort, on me répondait : « de tristesse ». Cette réponse venait contredire tous les souvenirs que j’avais de lui. Rodolfo était le seul de mes oncles paternels qui ne voulait pas devenir forgeron comme son père. Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, il voulait devenir danseur professionnel.


C’est en fouillant dans les fragments de son passé que j’ai découvert que mon oncle avait fait partie de la « liste des 108 homosexuels », qu’il avait été arrêté et torturé. Encore aujourd’hui au Paraguay, quand on vous appelle « 108 » cela signifie « pédé ». Pendant plus de 20 ans, tout au long de la dictature de Stroessner, les hommes qui étaient soupçonnés d’être opposants au régime ou homosexuels étaient pris pour cible par les collaborateurs du régime. L’histoire de Rodolfo nous dévoile une période obscure de mon pays.


« 108 – Cuchillo de palo » est un film dans lequel deux générations se confrontent : la génération qui a vécu sous la dictature Stroessner et qui a pris l’habitude de se taire, et la génération qui, ayant toujours vécu dans une démocratie, n’a rien à dire parce que personne ne lui a expliqué ce que signifiait réellement « 108 ». Dans ma famille et dans le pays entier, les gens ont volontairement enfoui profondément dans leur mémoire les souvenirs relatifs à cette période. Personne n’a aujourd’hui le courage de revenir sur cette période, mais chacun en garde des séquelles, une façon particulière de baisser le regard, des silences, des secrets. Aucun film n’a jamais été réalisé sur cette période. Pour que le silence mène à l’oubli. Cacher pour effacer les souvenirs.

 

Ce film est au départ une quête personnelle, fondée sur quelques certitudes et sur beaucoup de questions auxquelles je n’avais pas de réponse. Des questions qui vont nous permettre de découvrir la relation que nous entretenons avec notre passé, et la manière dont cette relation influe sur notre présent.


Un film qui finalement nous concerne tous.

 

Information transmise à la Correspondance unitarienne le 23 mars 2011 par Michel Roussel, membre de David et Jonathan.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans l'homosexualité
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 08:42

L'Union protestante libérale (UPL) tiendra samedi le 26 mars 2011 de 14h à 17h30 au CIARUS, 7 Rue Finkmatt à Strasbourg un colloque sur le thème : "Des tentatives universalistes à l'émergence d'une religion humaniste ?", avec la participation du professeur Ralph Stehly, de Jean-Paul Gros-Sorg, président de l'AFAAS, et Ernest Winstein, président de l'UPL.

 

Présentation du colloque :
 

Un regard critique sur les religions permet de mettre en lumière les valeurs fondamentales qui s'y rattachent et de s'interroger sur leur actualité. Une telle approche ne cherche pas à conclure à leur inutilité, ou les cibler comme obsolètes, mais encouragera ceux qui s'y rattachent à  s'interroger sur leurs positions lorsque celles-ci paraissent immuables et définitives, et à se rejoindre dans une même volonté de donner un avenir à l'humanité, d'oeuvrer à l'épanouissement de la vie, et d'en défendre la dignité. Les


Ralph STEHLY, professeur d'histoire des Religions à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, "
Tentatives universalistes des grandes religions (à l'exemple de l'hindouisme et de l'islam) ".

Il y a de nombreuses voies vers l'universalisme. Nous  voudrions présenter dans cette communication la stratégie de deux religions qu'a priori tout oppose : l'hindouisme, vieille religion ethnique indo-européenne, fortement encadrée par la classe sacerdotale des brahmanes, croyant en la réincarnation et en la médiation des représentations figurées, et l'islam, la plus jeune des grandes religions mondiales, sans sacerdoce, farouchement monothéiste , iconoclaste et croyant comme ses deux devancières sémitiques en la résurrection et au Jugement dernier.


Jean-Paul SORG, président de l'Association française des amis d'Albert Schweitzer : " La religion est-elle statique ou évolutive ? Albert Schweitzer et son approche critique de la religion ".
Étant une réalité humaine, donc historique, chaque religion se transforme, sans doute, mais évolue-t-elle vraiment et dans quel sens ? Le sens d'une « démythologisation » croissante, avec réduction du surnaturel ? A-t-elle pour fin, en se sécularisant, de devenir plus en plus clairement éthique et de tendre vers un humanisme ? Le pasteur Schweitzer disait prendre le droit d'être un hérétique. Est-ce par son action humanitaire, sortie du cadre missionnaire, et sa philosophie du respect de la vie qu'il a payé ce droit ?

 

Ernest WINSTEIN, président de l'Union protestante libérale : " Pour une religion humaniste".

Au-delà des phénomènes religieux à la mode aujourd'hui, une vision humaniste, dépouillée de dogmes et de rites inutiles, ouverte aux questionnements philosophiques, religieux socio-économiques, scientifiques et soucieuse de l¹avenir de l¹humanité est aujourd'hui, plus que jamais requise. Les religions monothéistes sont-elles capables d¹une telle évolution ou faut-il militer pour une nouvelle religion humaniste ?


Entrée libre. Pour faciliter l'organisation de la rencontre, les responsables prient les personnes intéressées de signaler leur participation - Renseignements : Ernest Winstein 31, rue des Foulons F 67200 Strasbourg, tél. 06 10 92 92 42, Mail : winstein@free.fr
Le site de l'UPL : http://unionprotlib.free.fr ; Le blog de l¹UPL : http://unionprotlib.over-blog.com/

Repost 0
Published by Union protestante libérale - dans les protestantismes
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:44

megaphone-en-or.jpgUne nouvelle rubrique de notre site, " unitarisme (Afrique) " ( lien), regroupe les articles relatifs aux activités unitariennes qui étaient classés dans notre rubrique "Afrique", soit 14 articles ; cette rubrique "Afrique" étant maintenue avec les autres articles qui s'y trouvaient.

 

Toujours concernant l'unitarisme en Afrique, voir les sites des communautés chrétiennes unitariennes d'Afrique francophone qui sont hébergés par l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) ( lien) : Burundi, Congo (Brazzaville), République démocratique du Congo (Kinshasa), Togo, Rwanda.

 

Enfin, dans la rubrique "ICUU" du site de l'AFCU, une présentation du séminaire de formation organisé par l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) à Nairobi en favrier 2008 (lien)

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U en Afrique
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 19:15

theodore_monod_.jpg"Un homme de foi", par Nicole Vray, publié aux éditions Olivetan, début 2011, 128 p.

 

Au cours de son existence de scientifique, de saharien, de penseur, Th. Monod a été marqué par de nombreuses rencontres : Albert Schweitzer, Vercors, le saint François d’Assise soudanais Tierno Bokar, Amadou Hampâté Bâ, l’islamologue Louis Massignon, André Gide, Henri Delforges

 

Ce petit livre les retrace et nous fait percevoir combien elles ont marqué, transformé et mis en route Théodore Monod. Qui sait par exemple qu’il a créé avec son père Wilfred, les Veilleurs, un tiers ordre laïc de prière ?

 

Tous ses combats – pour la protection de la nature, contre les essais nucléaires, pour l’objection de conscience, contre l’injustice, pour la liberté de conscience, pour la tolérance religieuse, pour le recul du fondamentalisme, pour le respect des différences… – sont des combats au nom d’une foi et de convictions profondément enracinées.

 

Ce livre est vendu notamment à la Librairie Arrêt aux Pages .Com ( lien).

 

Théodore Monod fut président d'honneur de la première association unitarienne francophone, l'Association unitarienne française (AUF) de 1987 à 1996, puis de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) de 1997 à sa mort en novembre 2000

Repost 0
Published by Librairie Arrêt aux Pages .com - dans les protestantismes
commenter cet article

Articles Récents