Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 17:29

La famille Magara

Fils d’un chef local, Patrick Magara a été d’abord pasteur d’une Eglise adventiste du 7ème jour " le Pacte de Grâce ", avec deux douzaines de fidèles. Il a été aussi le secrétaire général de l’Alliance chrétienne pour l’Afrique de l’Est, institution qui regroupe des Eglises de diverses confessions pour la promotion de la Bible.

A ce titre, il a été envoyé en formation en 1999, pour deux ans, dans un séminaire non confessionnel de Philadelphie. Il découvre l’unitarisme grâce un ami unitarien-universaliste américain rencontré par hasard dans une épicerie. Il en apprécie la liberté de culte, le fait que les dirigeants ne traitent pas leurs fidèles comme des enfants ; " l'idée que Dieu est en chacun de nous est séduisante " ajoute-t-il.

De retour en Afrique, il a dit à ses collègues que " nous devons respecter toutes les religions ". Il y a maintenant soixante-dix-huit congrégations unitariennes dans cette région, avec plusieurs milliers de membres. En plus celles-ci mènent des activités pré-scolaires, scolaires, gèrent de petits orphelinats, un cabinet médical est en projet, etc.

L’habitat est dispersé et les congrégations sont de petites communautés. Les rencontres se font néanmoins assez facilement grâce au téléphone portable.


Patrick Magara à la rencontre de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) à Oberwesel, en Allemagne, en novembre 2007.

P. Magara, 63 ans aujourd’hui, vit toujours dans sa ville natale de Sengera, un village de 1 500 habitants à demi-heure de route
au sud de la ville de Kisii. Il y a l’électricité mais non la connexion à l’Internet. Il est souvent habillé dans un costume croisé avec col pastoral. On l’appelle familièrement " bishop " (évêque), mais sans qu’il ait eu pour cela une ordination spéciale.

Sa première épouse, Theresa Magara, 54 ans, vit avec 5 de leurs enfants ; parmi eux, Justine Magara, qui supervise un deuxième groupe de congrégations dans le district de Kisii. Il vit avec sa seconde épouse, Alice Magara, âgée de 45 ans, laquelle anime sa propre congrégation. C’est elle qui assure le courrier électronique de l'Eglise à partir des cyber-cafés de la ville de Kisii ; très dynamique, elle seconde efficacement son mari.

Repost 0
Published by d'après Scott Kraft - dans U au Kenya
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 17:06

Dans d’autres régions du Kenya


En dehors du pays kisii, une douzaine de congrégations existent dans la vallée du Rift, notamment chez des éleveurs masai et samburu ; et une douzaine d’autres sur les hauts plateaux du Nord du pays. L’unitarisme kenyan est devenu multi-ethnique.


John K. Mbugua, un Kikuyu, directeur de congrégations dans le centre du Kenya et exerçant la profession de conseiller psychologique, est un presbytérien qui s'est converti à l'unitarisme car séduit par son principe d’égalité et d'inclusivité. "Je n'avais jamais entendu parler de l'unitarisme-universalisme, mais quand il m'a dit qu'il était une foi dans laquelle tout le monde était égal aux yeux de Dieu, j'ai été emporté. Mon cœur a éclaté. Même les hindous, les bouddhistes, les pratiquants des cultes traditionnels. Tous sont égaux. Maintenant, nous sommes tous réunis par la foi". Eliza, sa femme, animatrice d’une congrégation de 70 membres au nord de Nairobi, insiste sur cet aspect intégrateur : "Ce que nous leur disons, c'est que si vous devenez un unitarien-universaliste il n'y a pas de différence entre un Kikuyu, un Masai, ou un Luo. Ils sont tous les mêmes aux yeux de Dieu. Ce message résonne vraiment pour les gens.". L’unitarisme est une foi sans frontière comme aime le dire le président de l'UUA, le révérend William G. Sinkford.



Après tout un périple en milieux ruraux, la tournée s’est achevée par la région de Nairobi, avec la visite, à Ruiru, d’un orphelinat d’enfants dont les parents ont été victimes du Sida -


L’Unitarian Universalist Council of Kenya (UUCK, présidé par Patrick Magara) et les autres groupes localisés à Nairobi et dans le centre du pays ont convenu d’une instance nationale, la Kenyan Unitarian Universalist Council (KUUC) *. Celle-ci est présidée par Ben Macharia, 44 ans, un ancien catholique. Ben Macharia n’hésite pas à évoquer une rébellion silencieuse contre les Eglises chrétiennes "Les gens aspiraient silencieusement à une religion libérale, à une ouverture d'esprit en matière de religion. Maintenant il y a un choix et ils se sentent les bienvenus … Telle est la force motrice de notre foi".
* ajout du 18 août 2011 - finalement la coordination ne s'est pas concrétisée et la KUUC ne concerne que les groupes de Nairobi et de sa région.


The Unitarian Community Children’s Center in Ruiru. Cette ville est une agglomération dortoir de Nairobi, en grande banlieue, au nord-est de la capitale, sur un axe important à la fois routier et ferroviaire. La zone se consacre à la caféiculture, mais l’agglomération croit très vite et était estimée à 220 000 habitants en 2005. Ce centre est dirigé par Eliza Nyambura (en tailleur rose sur la photo) et accueille 85 enfants, dont le quart sont atteints du Sida. Ils portent tous un chandail de couleur rouge en guise d’uniforme scolaire.

Les congrégations dans le centre du Kenya, à la différence de ceux du pays kisii et de la vallée du Rift, bénéficient de la participation de professionnels de la classe moyenne, y compris de médecins, d’infirmières, de travailleurs sociaux et de fonctionnaires. Mais les unitariens se rencontrent dans un café ou chez un membre et n’ont pas encore de lieu de culte. Le mouvement y est donc peu visible et, le peuplement étant très composite, il faudrait du matériel de propagande en langues locales.

Repost 0
Published by d'après Scott Kraft - dans U au Kenya
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 09:18

Lors d'une assemblée générale de l'Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregations, tenue à Salt Lake City, capitale de l'Utah, les délégués ont élu leur nouveau président, le révérend Peter Moralès. Il a été élu, ce samedi 27 juin, avec 59% des voix, contre la révérende Dr Laurel Hallman, pasteur de la First Unitarian Church of Dallas. Il est le 8ème président de l'UUA (confédération fondée en 1961) et succède au révérend William G. Sinkford (qui, lui, avait été élu en 2001 avec 67,7% des voix).

Peter Moralès, nouveau président de l'UUA

Les unitariens américains, bien avant la vague Obama, ont su miser sur la diversité culturelle et ethnique de leur pays : à un Afro-américain (W. G. Sinkford, en 2001), succède un Hispanique (Peter Moralès, en 2009).

Nous souhaitons une bonne présidence à l'heureux élu.

Les présidents de l'UUA ont été les suivants :
Dana McLean Greeley (1961-1969), 8 ans
Robert West (1969-1977), 8 ans
Paul Carnes (1977-1979), 2 ans
O. Eugene Pickett (1979-1985), 6 ans
William Schulz (1985-1993), 8 ans
John Buehrens (1993-2001), 8 ans
William Sinkford (2001-2009), 8 ans

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 18:55

Le mercredi 8 juillet, au village de Moirano, près de la ville Acqui terme (au sud d'Alessandria), au domicile de la famille Zunino, aura lieu un culte co-célébré par les révérends Sandor Szilar, de l’Eglise unitarienne de Transylvanie, et Roberto Rosso, de la Congregazione italiana cristiano unitaria (CICU). Contact.

logo de la CICU

Fondée en 1568, l'Eglise unitarienne de Transylvanie est l'Eglise historique la plus ancienne pour les unitariens.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U en Italie
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 16:27

Après Adieu l’Eglise, chemin d’un prêtre-ouvrier, édité en 2004 par L’Harmattan, Paris, Jacques Meurice vient de publier un second ouvrage : Jésus sans mythe et sans miracle. L’évangile des zélotes.

Jésus sans mythe et sans miracle. L’évangile des zélotes
est un essai, à tous les sens du terme. C’est l’essai d’un prêtre du diocèse de Tournai (Hainaut), d’abord vicaire en paroisse à Soignies, puis prêtre-ouvrier en sidérurgie à Charleroi, ancien d’Echanges et Dialogue, marié, père de famille, engagé politique et syndical. Ni universitaire, ni théologien, c’est à tous les niveaux, un simple militant de base.

Ce qu’il a essayé, c’est de décrire, dans son milieu, un homme : Jésus, prophète d’amour et de lumière, témoin de la vérité, acceptable et compréhensible pour les gens de notre époque.

Ce n’est pas un ouvrage historique, ni non plus un roman, cela reste un essai de remettre dans son contexte, avec les caractéristiques de son temps, celui qui pour nous a influencé en esprit et en vérité les vingt siècles qui ont suivi tout en étant le plus souvent mal compris et mal interprété. L’auteur a délibérément ignoré les dogmes qui ont été formulés par l’institution religieuse et tout le merveilleux qui a été accumulé sur ce personnage, considérant que la personne a toute sa valeur sans ce fatras. Qui le lui reprochera ?

Ce livre est une invitation à penser le christianisme comme autre chose qu’une religion, le Christ comme autre chose qu’un dieu parmi d’autres, l’Evangile comme un message qui donne un sens à la vie plutôt qu’un amas de liturgies, de rites et de sacrements, dont l’homme d’aujourd’hui n’a que faire.

Jésus sans mythe et sans miracle. L’évangile des zélotes

Il sera mis en vente et pourra être commandé dans toutes les bonnes librairies. 164 pages. 16€.

Maison d’éditions : GOLIAS, BP.3045. 69605 Villeurbanne cx. France. Tel. 04 78 03 87 47

Fax. 04 78 84 42 03, courriel 

La distribution en Belgique est assurée par : DIFFUSION NORD-SUD, rue Berthelot,150, 1190-Bruxelles. Tel : 02/3431013, Fax : 02/3434291, courriel 

Pour un contact avec l’auteur, courriel.

est édité en juin 2009 par les Editions GOLIAS, à Villeurbanne (Lyon).

Repost 0
Published by éditions GOLIAS - dans le temps des évangiles
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 10:25


Un groupe de travail a été mis sur pied au sein de la Fédération des réseaux des Parvis pour préparer ce Grand Rassemblement (GR) prévu à Lyon le week-end du 11 novembre 2010. Voici son communiqué du 26 juin 09 :

Le Grand Rassemblement requiert la participation d’un maximum de membres des associations qui composent la Fédération. En effet il veut exprimer le projet d’un christianisme pour le XXI e siècle. Nos membres partagent des espérances et des inquiétudes communes quant à l’avenir du message évangélique qui concerne toute l’humanité.

L’idée de Grand Rassemblement a été lancée par quelques membres de la Fédération lors de son Assemblée générale de 2007, bien avant les soubresauts et la crise que nous connaissons et qui rendent la réalisation de ce projet d’autant plus indispensable.

Il sera l’étape nationale en 2010 d’un projet mondial soutenu en Europe par le Réseau Européen Églises et Libertés (RE) et par l'International Movement We are Church (IMWAC). Cette mobilisation aboutirait à un Très Grand Rassemblement qui aura lieu en 2015 à Rome, avec pour déclencheur le cinquantième anniversaire de la fin du concile Vatican II. 


Ce Grand Rassemblement s’ouvrira à bien d’autres associations que les nôtres [...]
Si nous l’avons consciencieusement préparé ce Grand Rassemblement sera à la fois un lieu de témoignages, de réflexion et de créativité, un colloque et un forum, rendant visible un peuple de Dieu adulte et aidant à l’avènement du christianisme pour le XXIe siècle, ce qui est un des buts de notre Fédération.


Le Grand Rassemblement a besoin de vous et de la participation de chaque adhérent et adhérente de toutes les associations qui composent la Fédération. Si tous et toutes, nous sommes soucieux de faire circuler l’information à l’intérieur de nos groupes et, de là, vers l’extérieur, beaucoup d’autres associations que les nôtres rejoindront le dynamisme du Grand Rassemblement et une nouvelle Espérance surgira. [...]

 

Tous et toutes à Lyon le week-end du 11 novembre 2010. Montrons que nous existons et que notre opinion a le droit et le devoir de s’exprimer dans la société et dans l’Eglise.

ndlr - les chrétiens unitariens font partie de la Fédération des réseaux des Parvis et seront donc au rendez-vous de ce Grand Rassemblement de Lyon (GR).

Repost 0
Published by Fédération des réseaux des parvis - dans les chrétiens se rassemblent
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 10:44

Document publié dans le bulletin n° 93, juillet 2009, de la Correspondance unitarienne, 1 p.

La mouvance unitarienne francophone (estimée à quelques 1 500 fidèles)
s’est organisée ces dernières années en utilisant le plus possible les capacités offertes désormais par l’Internet. Elle se présente aujourd’hui de la façon suivante :

1 - Une Eglise
francophone
au niveau de l’aire linguistique de la Francophonie, l’Eglise unitarienne francophone (EUfr), lien
Son site a été ouvert en juin 2008, à l’initiative de Jean-Claude Barbier pour le compte du réseau de la Correspondance unitarienne ; depuis ce site est devenu une vrai Eglise avec une organisation ecclésiale (un conseil, un pasteur, une chorale en projet), des cultes (chaque premier dimanche du mois), un espace de prière, des activités humanitaires (un partenariat avec des étudiants pygmées du Congo RDC), etc.

2 – deux réseaux
internationaux
également au niveau de l’aire linguistique : la Correspondance unitarienne (lancée en octobre 2002 et basée à Bordeaux) et le Regroupement francophone unitarien universaliste (le RFUU, lancé en novembre 2005 et basé au Québec). La Correspondance unitarienne gère plusieurs sites pour son propre compte (Les Actualités unitariennes, lien, et le site documentaire La Besace des unitariens, lien) ou pour le compte d’autres instances (EUfr, CUUF, AFCU).

3 –
des communautés locales

en France, à Nancy - la Fraternité unitarienne (fondée à Nancy en décembre 1990, fonctionnement pratiquement local depuis 2003) ;

au Québec, à Montréal – le Mouvement unitarien universaliste du Québec (le MUUC, fondé vers 2000 et qui anime des cultes en français à l’Eglise unitarienne de Montréal. Une première célébration eu lieu le 1er mai 2004 ; les cultes réguliers depuis 2007 ;
lien  

au Burundi à Bujumbura - l’Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi (l’ACUB fondée en 2001 à Bujumbura) ;
son site est hébergé par celui de l’AFCU,

au Congo, à Brazzaville et à Ouesso – l’Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (l’ACUC fondée en août 2004) ; son site est hébergé par celui de l’AFCU
,

au Congo RDC, à Kinshasa et dans la province de l’Equateur – l’association Lisanga ya bandimi na Nzambe (chrétiens unitariens, depuis novembre 2007) ; son site est hébergé par celui de l’AFCU,

au Togo, à Lomé – l’Association des chrétiens unitariens du Togo (l’ACUT fondée début 2009 après un an de fonctionnement) ; son site est hébergé par celui de l’AFCU.

4
des associations
La Fraternelle unitarienne (fondée en novembre 2006 à Paris, mais actuellement sans activité), l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (l’AFCU, fondée en 1996, lien 
)

5 – des instances nationales de coordination et de représentation
Pour la France, le Conseil des unitariens et universalistes français (CUUF, lien)
. Les Canadiens francophones sont représentés par le Canadian Unitarian Council / Conseil unitarien du Canada (CUC). Dans les autres pays, ce sont les associations chrétiennes unitariennes qui assument cette représentation.

6 – des bulletins et revues
Les bulletins de la Fraternité unitarienne (depuis 1990, irréguliers, seulement internes), de la Correspondance unitarienne (mensuel, depuis octobre 2002, n° 93 en juillet 2009, envoyé à 250 destinataires), les Cahiers Michel Servet (12 numéros depuis novembre 2004), La Tribune libre unitarienne (semestriel, depuis 2005, 8 numéros au dernier semestre 2008),

7 –
forum
en fonctionnement, un groupe Yahoo d’information et de discussion Unitariens francophones, lancé par les chrétiens unitariens en avril 2005, environ 80 inscrits,

8 – des sites indépendants
Unitariens (lien), Universalisme unitarien  (lien),
Chrétiens unitariens 44 (link).

 

Repost 0
Published by Correspondance unitarienne - dans U en Europe francophone
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:59

ndlr. par précipitation, c'est la photo de Neda Soltani (illustration du bas) qui a été mise en circulation sur Facebook et la blogosphère, alors qu'il s'agit de Neda Agha Soltan (photo souvenir d'en haut). Les artistes militants se sont emparés d'un visage pour en faire une icône. Cela c'est fait dans l'urgence du combat idéologique. Mais les deux visages sont très proches l'un de l'autre et ils symbolisent bien cette jeunesse iranienne, instruite et cultivée, ouverte au monde, vivant sa foi d'une façon tout à fait moderne.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans halte aux génocides
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:31
Le 20 juin 2009, à l'âge de 26 ans, Neda Agha Soltan a été tuée par la balle d'un bassidji (milicien chiite à la solde du régime) qui l'a visée expressément à partir d'un toit. Elle protestait contre les résultats électoraux truqués par le président sortant, Ahmadinejab. Le monde entier porte son deuil. Nous nous associons à la douleur de sa famille et à tous les Iraniens qui combattent la dictature de leur pays.





ajout du 26 juin 09

Depuis, les autorités iraniennes ont déguerpi la famille de son domicile afin que celui-ci ne devienne pas un pélerinage ... avec la version officielle qu'elle a été tuée par une arme de contrebande détenue par un manifestant !  Toutes les dictatures verrouillent ainsi l'information et désinforment, mais est-ce possible à l'époque d'Internet ?  Ce régime iranien est bel et bien condamné par son opinion publique à cause de ses outrances et de sa violence fasciste ; et ne fait plus que survivre. 

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans halte aux génocides
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 08:45

Il s’agit d’un festival de musique Métal lancé à Clisson en 2006 et qui connaît un tel succès qu’il se joue à guichet fermé avec des gens venant de toute l’Europe ! Ce week-end, 19-21 juin, 60 000 participants sont attendus. Par son intitulé, Hellfest (hell = enfer, en anglais), ce festival attire entre autres des groupes de musique qui prônent ouvertement le satanisme. C'est là qu'il fait problème !

Bien entendu, comme le disent les organisateurs, il faut prendre les choses au second degré : c’est de l’art, c’est de l’humour, c’est du défoulement ! C'est ce qu'on disait déjà, braves psychologues y compris, lorque le cinéma puis l'audio-visuel commençèrent à verser dans les films de violence ... puis lorsque la même violence commença à gangrèner nos établissements scolaires.

N’empêche que, chaque année en Europe, des lieux de culte sont vandalisés, des cimetières profanées et que le satanisme provoque des naufrages chez nombre de jeunes. 
 

Eh oui ! car, à la différence du mouvement gothique, le satanisme s’attaque aux emblèmes des religions, inversant ou renversant leurs symboles avec paroles et passage aux actes. Il n’y a donc pas de quoi rigoler. Il s’agit d’une mouvance anti-sociale, d’une contre-culture basée sur l’individu fort et triomphant. Et il n’est pas étonnant que cette mouvance enfante des anti-sémites et des nazillons.


La déchristianisation s’est en partie accompagnée d’une déculturation religieuse, si bien qu’il y a banalisation des croyances dans un tout relatif et mou, y compris la violence verbale qui appelle aux actes.

Le titre de certains groupes musicaux est éloquent : Venin (Venam), Assassin (Slayer), Le Destructeur 666 (Destroyer 666), Fœtus mourant (Dying fetus), Le Nazaréen empalé (Impoled Nazarenne), Régner dans le sang (Reign in Blood), En guerre au côté de Satan (At war with Satan), L’avènement de Lucifer (Lucifer Rising), Génocide, SS-3, Le Reich sacré (Sacred Reich), etc.. Cette année, en tête d’affiche, Marilyn Manson qui brûle des bibles sur scène et fut intronisé révérend de l'Eglise de Satan par son fondateur Anton Lavey.


Les paroles aussi !  "Troublant la quiétude, je fracture une tombe, Arrachant le cercueil, saisissant un couteau et une fourchette, Je respire la putréfaction ... Je festoie sur la putréfaction" (Haemorrhage), fichtre !  Deströyer 666 qui se définit comme "l'anti-Christ", appelle à "commencer l'attaque" et à "faire feu", on imagine sur qui puisqu'il est conseillé aux chrétiens de "dire leurs prières".

Photo Presse Océan, 19 juin 2009


Au rendez-vous de ce genre de festival, la haine des religions, la joie des mutilations physiques, l’apologie de la violence, la suprématie des forts.


Moyennant quoi, ce festival reçoit le soutien de la mairie de Clisson (ben oui çà rapporte !), du conseil général de la Loire-Atlantique et du conseil régional des Pays de la Loire, qui subventionnent, et toutes l'attention des journaux régionaux. Les grandes marques sont bien entendu au rendez-vous pour saisir la bonne occasion. Ce n’est plus Satan qui est écrasé par l’archange saint Michel, mais les fieffés conservateurs qui n’y comprennent rien à la musique branchée et qui sont devenus les empêcheurs de tourner en rond !

L'Eglise catholique, en l'église de Clisson, gère les contradictions en offrant (silencieusement !) son espace de prière à la fois aux participants du festival et à la fois aux chrétiens choqués par ces mises en scène.

Pour protester : un collectif local qui a été abreuvé d’injures ... et de menaces si bien qu'il a dû restreindre son site à une simple page d’accueil, et la seule mouvance catholique traditionaliste ...

Vous me direz sans doute que ce n’est pas bien que des unitariens, réputés être progressistes, joignent leur protestation à ces conservateurs ! Eh oui ! mais entre satanistes, laxistes de tout bord et conservateurs, nous choisissons notre camp sans état d’âme ...


Sachons protéger nos sanctuaires et nos cimetières ; ils sont notre patrimoine. Protégeons aussi et surtout nos enfants contre les idéologies sectaires, anti-sociales, destructrices des personnes. Affirmons les valeurs indissociables de notre société : Liberté mais avec Egalité et Fraternité ; c'est notre devise nationale qui le dit.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans christianophobie
commenter cet article

Articles Récents