Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 13:03

M--nster-lorsque-la-vilele-s-appelait-Monasterium.jpg

la ville allemande de Münster lorsqu'elle s'appelait encore Monasterium.

L'European Unitarian Universalists (EUU) organise une retraite spirituelle à Münster, ville allemande, les 26-28 octobre.

C'est à Munster que Jean de Leyde, anabaptiste radical tenta d'instaurer une théocratie (1534-1535). Les habitants de cette "Nouvelle Jérusalem" ne rigolèrent pas du tout car le meneur anabaptiste se fit encore plus tyran que Jean Calvin à Genève !  Le projet sombra dans le drame, la ville prise et Jean de Leyde exécuté.

 


Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays européens
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 12:21
alimentation-v--g--tarienne-au-centre---cologique-de-Yuva-holidays.jpgLe révérend John Harley vous invite à une semaine de poésie, d’art et de créativité au centre " Eco Holidays " Yuva, sur la côte lydienne (sur la côte sud-ouest de l’Asie mineure). Au menu, les écrivains Walt Whitman, RS Thomas et le mystique soufi Rumi ... et des plats végétariens pour ceux qui le désirent.

contact John Harley : tél. ++44 20 8670 6350, john@jnharley.freeserve.co.uk, site de Yuva Eco Hollidays http://www.yuvaholidays.com

Repost 0
Published by d'après UUFP Newsletter - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 11:34

Fondée dans les années 80, reconnue comme association loi 1901 en 1986, la communauté unitarienne-universaliste anglophone de Paris (UUFP) ne dispose pas d’un lieu de culte qui lui soit propre, mais elle fut accueillie à ses débuts par la paroisse protestante de l’Oratoire du Louvres dont la tradition libérale est bien connue. Elle célébrait alors ses cultes au presbytère de cette paroisse. 

En 1992, elle quitta l’Oratoire pour le Foyer de l’âme, quartier de la Bastille, où exerçait le pasteur Pierre-Jean Ruff connu pour son ouverture à l’unitarisme (et actuellement conseiller honoraire de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens – AFCU). Ce 17 juin, aura lieu un dernier service cultuel (12h 45 accueil et musique, culte à 13h) car la communauté déménagera à Neuilly-sur-Seine, au sein d’une autre Eglise protestante de l’Eglise réformée de France (ERF) à partir de septembre prochain.


A cette occasion, aura lieu une cérémonie des fleurs (Festival of flowers), dite à tort " Flowers Communion" (= communion avec des fleurs) car contraire à l’optique de son fondateur le révérend tchèque Norbert Capek pour qui cette cérémonie n’était nullement un palliatif de la communion chrétienne et qui n’a d’ailleurs jamais utilisé ce terme de communion.


ERF-Neuilly-sur-Seine-photo-historique-1.jpgLa paroisse ERF de Neuilly-sur-Seine fut inaugurée le 2 juin 1867. Le lieu de culte souffrit de la guerre de 1870, mais il fut restauré deux ans plus tard. Voir l’historique sur son site. Vincent Nême-Peyron en est l’actuel pasteur depuis 2000. 

 

Adresse : Eglise Réformée de Neuilly-sur-Seine, 18, boulevard d'Inkermann, ou 60, rue Perronet, Neuilly-sur-Seine. Pour y aller : Metro: "Les Sablons", line n°1 (Vincennes – La Défense), Bus: 174, "Lycée Pasteur"; 43,82, "Eglise Saint Pierre".


Voir la présentation de cette communauté anglophone dans la Correspondance unitarienne n° 34, août 2004, avec un article à la Une de Bruce Epstein, membre de cette communauté : " Un Américain unitarien à Paris ". 

 

Pour plus d’information, voir le site de l'UUFP

http://www.uufp.info

 

Attention : les cultes se font maintenant au temple Pentemont-Luxembourg. Voir notre article sur ce nouveau déménagement.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 08:57
Nous avons le plaisir de vous faire part de la parution des "Annales n° 4" de l'Union Protestante Libérale (UPL) de Strasbourg. Ce numéro propose les trois contributions suivantes :

 

giordano-bruno-copertina.jpg







Giordano Bruno, tel Jésus, coupable de liberté , de Philippe Kah

" Jésus de Nazareth et Giordano Bruno, l'un et l'autre ont œuvré dans le monde des idées, délivrant un message, un enseignement pour le premier et cherchant le savoir, la science véritable pour le second ; les deux visant l'épanouissement de la liberté de l'auditeur qui sait comprendre. Au terme de leur parcours, les deux également connurent un destin tragique. " (Philippe Kah). 

L'existence devant l'inconditionné chez Paul Tillich, de Claude Conedera

" TILLICH ne garde pas le cadre d'une philosophie critique qui sépare l'Etre et la pensée de l'Etre. Il lui faut un autre héritage : non une philosophie qui cherche les conditions de possibilité de la connaissance, le prix à payer est trop cher, mais une philosophie à la fois " critique et intuitive " qui unit l'Etre et la pensée de l'Etre. " (Claude Conedera).

Le projet politique de Jésus, de Ernest Winstein

" L'engagement au service de Dieu a conduit Jésus, à sa manière, à un engagement " politique ". Nous ne projetterons pas sa royauté vers un futur éthéré, mais prendrons exemple sur cet homme de foi." (Ernest Winstein).


Ceux d’entre vous qui ont passé commande recevront le nombre d’exemplaires demandés. 
Les autres membres intéressés s'adresseront à l'Union Protestante Libérale, 3, rue Calvin F 67000 Strasbourg. Tél. 03 88 35 24 54. Mail : unionprotlib@free.fr Le recueil est communiqué pour une participation aux frais de 5€ (frais d'envoi de 1,30€ en sus).

Le site de l'UPL : http://unionprotlib.free.fr 
l
e blog de l’UPL : http://unionprotlib.over-blog.com/

 

Repost 0
Published by Ernest Winstein - dans les protestantismes
commenter cet article
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 10:47

 

 " Vivre l’Eté autrement 2007 "

Temps de vacances, temps de loisir pour beaucoup d’entre nous, l’été incite au dépaysement, aux déplacements, à l’exotisme…à la découverte ! Mais le dépaysement n’est pas synonyme de terres lointaines, d’éloignement, de longs voyages en avion. Ne puis-je pas trouver aussi du dépaysement près de chez moi ? Faut-il vraiment partir loin pour vivre de bons moments ? Pourquoi penser à un escargot pour symboliser la campagne " Vivre l’Eté autrement " ? Il est sans conteste l’animal de la lenteur. Oui, mais peut-être incarne-t-il aussi la modération, une certaine philosophie de vie. L’escargot prend son temps, le temps de goûter ce qui l’entoure, le temps de refuser le " tout, tout de suite ".

Heureux ceux qui se déplacent autrement, ils transmettront la Terre

 

l---t---autrement.JPG

Mais notre escargot transporte… la Terre ! Elle lui est confiée ! Alors, pas de précipitation, qui va sano, va piano, surtout lorsque l’équilibre climatique de la Terre est en jeu !

 Il n’est pas question cependant de recommander un boycott des agences de tourisme ! Il est simplement question de réfléchir au sens que je veux donner à mes vacances, ce que je veux réellement entreprendre, seul, avec des amis, ma famille ; et réfléchir tout particulièrement sur mes modes de déplacements, leur ampleur, leur fréquence.

Moins circuler peut m’amener à faire des rencontres et des découvertes tout aussi enrichissantes. Et pourquoi ne pas redécouvrir la marche, utiliser le vélo ou essayer des modes de transport moins usuels et peu polluants, tels que le bateau, la charrette et le cheval… Pourquoi aussi ne pas pratiquer l’écotourisme ?

 Connaissez-vous vos émissions de gaz à effet de serre ?

Un déplacement de 1000 km génère des émissions de gaz carbonique - principal gaz à effet de serre, de : 586 kg éq.CO2 en avion, entre 200,8 et 184,5 kg en voiture, 5,4 kg en train. Vous pouvez calculer vous-mêmes votre contribution au réchauffement climatique sur le site www.actioncarbone.org. Comment agir ? Comment réagir ?

 Ces informations peuvent-elles me laisser indifférent ou me suggèrent-elles de réviser mes modes de déplacement, tout spécialement pendant les vacances, voire même de revoir quelques uns de mes projets…

Ai-je aussi envie de m’engager dans des démarches collectives pour participer aux grandes décisions politiques, économiques et sociales qui sont les leviers incontournables pour faire avancer le respect de l’humanité, de l’univers : de toute la Création. ?

 La campagne d’été 2006 insistait sur la disponibilité. Ce cycle de campagnes se veut toujours proche de l’actualité, et se propose de poser des gestes concrets pour la vie de la Terre et de l’humanité.  Repenser mes modes de déplacement peut y contribuer !

 * * *

 La campagne " Eté autrement " est une campagne chrétienne et œcuménique, soutenue par :

l’Action Catholique des Enfants (ACE), l’Action Catholique Générale Féminine (ACGF), A Rocha, le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD), Chrétiens dans le Monde Rural (CMR), Communauté Vie Chrétienne (CVX), les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France (EEUdF), la Fédération Protestante de France (FPF), Justice et Paix, le Mouvement des Cadres Chrétiens (MCC), le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC), Pax Christi, la Revue Prier, le Secours Catholique.

Contact presse :
 Xavier Monmarché - Tel : 01 44 49 06 36 - site : 
www.ete-autrement.org

Repost 0
Published by campagne
commenter cet article
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 21:01

Robert-Moro--Instantane-2.jpg Silence d'azur de Robert Moro

 

Le n° 8 des Cahiers Michel Servet vient de sortir sur le thème des "Itinéraires spirituels" avec des témoignages de Yves Lecornec, Michel Jamet, Jacques Gourc, et Alain Dupuis. Ils sont suivi d'un texte d'Alain Dupuis :   "de Jésus au Dieu de Jésus ? Croire à l'aube du IIIème millénaire". 

La préface est de Jean-Claude Barbier "Les unitariens pratiquent l'accompagnement spirituel et non la direction de conscience".  En couverture "Silence d'azur", estampe numérique de Robert Moro, et un poème de Jean-Claude Barbier "L'hérétique" ; 40 p. + couv.
 , 5 euros.

Voir la série de nos Cahiers Michel Servet dans notre site documentaire "La besace des unitariens" (rubrique Cahiers Michel Servet).

Repost 0
Published by Cahiers Michel Servet
commenter cet article
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 14:15

acuc.jpglogo de l'Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC), en partenariat avec l'AFCU.

J'ai le plaisir de vous informer qu'une communauté chrétienne unitarienne est en voie de constitution à Ouesso, dans le nord du pays. Affecté il y a bientôt 2 ans, notre ami Jean-Louis Elenga est professeur de philosophie dans le lycée de cette ville. Depuis le mois de novembre dernier, il ami tâche d'organiser avec beaucoup de tact une communauté là-bas. Disons-le avec modestie que c'est prometteur !


Actuellement, Jean-Louis est en séjour à Brazzville pour un conseil de famille. Depuis quelques mois, m'a-t-il dit, il parvient à regrouper une quinzaine parfois une vingtaine d'hommes et de femmes en majorité jeune pour leur parler de notre christianisme. Et un auditoire qui se montre franchement coopératif m'a-t-il assuré. Mais jusqu'à présent aucun culte à proprement parlé n'est organisé. Je crois que le plus important c'est d'abord de faire comprendre ce que c'est que notre christianisme et je connais l'ardeur de Jean-Louis en matière de vie associative.. En novembre dernier, J. Louis m'avait demandé de lui envoyer une documentation importante sur l'unitarisme. Chose que j'avais faite immédiatement en faisant faire de nombreuses photocopies.


Je vous rappelle que J. L Elenga est membre de l' ACUC depuis sa création en août 2004. Il a été affecté à Ouesso depuis octobre 2005, actuellement la première ville du Nord Congo ( 3ème pôle économique du pays grâce à l'importante activité industrielle du bois). Il est le chef-lieu du département de la Sangha, une région frontalière du Sud Est camerounais et du Sud Ouest centrafricain


En ce qui concerne la communauté de Brazzaville, les choses évoluent. Nous avons grandi de quelques centimètres depuis la visite du président de l'ICUU. Cette visite a motivé beaucoup de nos sympathisants et au total nous avons été 27 adultes à cette réunion qui avait duré 3 heures du temps.


En l’absence de lieu de culte, nous nous réunissons alternativement chez les uns et les autres.


En dehors de Ouénzé qui est notre quartier général (au coeur même de Brazzaville), nous recevons des amis qui viennent des quartiers voisins de Talangai et de Moungali. Pour la plupart ce sont les membres de ma famille, qui drainent à leur tour des amis. Et je vous assure que là-bas notre christianisme est bien accueilli, c'est le moins que l'on puisse dire.


Le déclic qui est parti de Ouénzé rayonnera peut-être un jour vers d'autres quartiers et arrondissements de Brazzaville et peut-être aussi dans les autres directions du Congo. Petit à petit l'oiseau fait son nid dit-on et Dieu seul sait. Je crois qu'avec nos amis de Ouesso, dans quelques mois l'ACUC pourra compter une cinquantaine de membres.

Cliquez sur la rubrique "Unitarisme (Afrique)" pour avoir des messages précédents sur nos communautés unitariennes au Congo, Burundi et Kénya. 

Repost 0
Published by Alain Patrice Yengué - dans U en Afrique
commenter cet article
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 10:22

Après avoir exercé son ministère pastorale, le père André Verheyen, avec l’accord de l’archevêque de Bruxelles, anima un groupe de ses anciens paroissiens qui était intéressés par ses propos. C’est ainsi que le groupe de la Libre pensée chrétienne (LPC) – qui n’a rien à voir avec une loge maçonnique ! – commença ses activités à la pentecôte 1991 et publia ses premiers bulletins (voir une note de présentation dans La correspondance unitarienne n° 29, mars 2004).

Le groupe ainsi constitué suivit de près la réflexion réformiste de nombre de théologiens et des meilleurs auteurs chrétiens ou autres de notre époque. Jusqu’au bulletin de février 2004, j’avais repéré les auteurs suivants : Jean-Claude Barreau (" Biographie de Jésus "), Maurice Bellet, Bernard Besret, Marie-Emile Boismard, Benjamin Britten, André Chouraqui, Bernard Chouraqui, André Comte-Sponville, Marie De Hennezel, Pierre De Locht (" La foi décantée "), Jean Delumeau, Eugen Drewermann, Jacques Dupuis, Jacques Duquesne, Marc Eyskens (" La foi d’un intellectuel "), Bernard Feuillet, Luc Ferry, Jacques Gaillot, Claude Geffre, Adolphe Gesche, Etty Hillesum, Albert Jacquart, Hans Kung, Marcel Légaut, Jean Mouttapa, Emile Poulat (" L’ère post-chrétienne "), Itzhak Rabin, Matthieu Ricard, Gabriel Ringlet, Donald Spoto " Un inconnu nommé Jésus ", Trinh Xuan Thuan, Paul Valadier, Marie Vidal.

Pour André Verheyen et ses amis, la déchristianisation se trouve accentuée par l’incapacité de l’Eglise à présenter ses croyances d’une façon moderne, entre autres et surtout en ce qui concerne le dogme trinitaire, la résurrection, le culte marial, etc. " Libre penseur " au sein de son Eglise, il proposa une autre façon de parler, une autre liturgie.

Il ne voulait pas rejoindre les fédérations des chrétiens libres (les Pavés en Belgique, les Parvis en France), se voulant au choeur / coeur de son Eglise et non pas sur le parvis !

C’est cette voix là, passionnée et insistante, toujours fidèle à son Eglise, pleinement lucide du long chemin à parcourir, qui vient de s’éteindre ce mercredi 23 mai, laissant sa communauté de base orpheline. Il était pourtant toujours très actif malgré ses 82 ans, puisque je venais de recevoir le n° 22 du bulletin de son mouvement, celui du mois de juin, où il y avait plusieurs textes (toujours très énergiques) de lui.

 Nombre de catholiques ne se disent pas unitariens bien qu’ayant une conception tout à fait non trinitaire car ils ne connaissent ni la théologie anti-trinitaire ni l’histoire de notre mouvement – d’une façon générale, les milieux catholiques sont peu informés des protestantismes.
 
Andr---Hannaert.jpgAndré Hannaert, l'un des pionniers du mouvement

LPC, mais aussi Jésus simplement (
http://jesussimplement.free.fr) lancé lui aussi par un religieux catholique, cette fois-ci capucin, le père Georges Sauvage en 1995, à partir de la mouvance des Amis de Marcel Légaut, font partie de ces milieux catholiques qui se disent " réformateurs " de leur Eglise, dans la lignée de Vatican II, mais qu’on peut aussi qualifier de " libéraux " en établissant un parallèle avec le protestantisme libéral. D’ailleurs, la déclaration de principe de LPC est tout à fait comparable à celle de la revue Evangile et Liberté (voir la Correspondance unitarienne n° 43 de mai 2005 " Protestants libéraux et catholiques réformateurs : même combat ! ").  Cette convergence a d’ailleurs été concrétisée par cette dernière revue qui publia un entretien d’André Hannert, l’un des membres et pionniers de LPC, dans ses colonnes (" Pour un message chrétien crédible aujourd’hui " n° 200, juin 2006).

C’est donc tout naturellement que l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) prit contact avec ce groupe catholique. Jean-Marie Godillot, qui était alors secrétaire général de notre association et moi même, avons participé en février 2004, à une réunion de LPC et, avec l’autorisation du prêtre, nous avons eu la joie de communier fraternellement. Le jeudi 4 novembre de la même année, une rencontre eut lieu chez Mme Liliane Debaisieux et avec le père André Verheyen et André Hannaert, pour LPC, et du côté des unitariens : Pierre Bailleux (éditeur du site Profils de liberté), Jean-Marie Godillot (qui venait d’être élu président de l’AFCU) et moi même (SG de l’association). Il s’ensuivit l’ouverture d’un site hébergé pour LPC sur " Profils de libertés ". 

Ce compagnonnage à la fois spirituel et fraternel fait que les chrétiens unitariens sont aujourd’hui en deuil.

La célébration d'action de grâce aura lieu le mercredi 30 mai à 14 heures à l'église du Christ-Roi (105 avenue Wannecouter 1020 Laeken, Bruxelles.

L'équipe d'annimation se propose de réunir messages et hommages dans le prochain bulletin du mouvement (contact : Christiane et Herman Van den Meersschaut). C'est dire que, derrière ce prêtre, il y avait déjà une équipe de laïcs bien résolus à poursuivre l'aventure. 
 

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans catholiques libres en action
commenter cet article
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 07:26
La mairie de Villanueva de Sijena, petit village aragonais du pays appelé "Los Monegros", en surplomb de la large vallée de l'Ebre, terre à blé et dont les établissements humains sont visités par les cigognes, honore la mémoire de Michel Servet, savant et théologien qui y est né en 1511. La maison natale de l'intéressé a été transformée en musée et est le lieu de rencontres internationales. L'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) y est venu le 6 novembre 2005 à l'occasion de son dixième anniversaire. 

Michel-Servet-hommage-le-dimanche-20-mai-2007--r--duit----50-.JPG 

Cette maison natale est le siège de l'Instituto de Estudios Sijenenses "Miguel Servet" (IES-MS), lequel y organise plusieurs manifestations par an, dont l'une au mois d'octobre en commémoration avec l'anniversaire de la mort de Michel Servet (le 23 octobre 1553) et une conférence pour ouvrir le "cours académique" annuel. Pour information : http://www.miguelservet.org

Ce dimanche 20 mai, cette conférence fut confiée au pasteur protestant D. Carlos Capo Inglada qui traita de la question suivante : "Miguel Servet : su transcendencia en la evolucion des calvinismo". L'orateur a fait des études à la Faculté autonome de théologie à l'université de Genève (1985) et exerce son ministère au sein de l'Eglise évangélique espagnole en Catalogne. Il est membre du comité permanent de cette Eglise au nioveau national. Il a lancé en 1996 la Editorial Gayata pour diffuser la pensée protestante en son pays.

Assistèrent à cette conférence de nombreuses personnes, dont le bureau et les conseillers de l'institut qui venaient de tenir leur assemblée générale, une importante délégation de la communauté unitarienne-universaliste de Catalogne, emmenée par Jaume de Marcos (lui même conseiller de cet institut), deux ministres du culte unitarien-universaliste américains (de Washington) et moi même (pour les chrétiens unitariens français).

Ensuite, nous allâmes déposer une gerbe de roses rouges au pied de la statue de Michel Servet, sur la place de l'église (voir la photo).
Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 09:52

croix-huguenote-en-m--tal.jpg croix huguenote en métal

Lors d’un synode commun, tenu à Sochaux ces 19-20 mai, l’Eglise réformée de France (ERF) et l’Eglise évangélique luthérienne de France (EELF) ont non seulement pris la (bonne) résolution de s’unir à l’horizon 2013, mais elles ont commencé à travailler ensemble ; la preuve en est d’un texte fort intéressant sur la famille. En voici quelques extraits :

1 - Au commencement est la parole

La parole est plus que des mots... elle parle. Elle structure l’être humain et ses relations à Dieu et aux autres. Elle distingue, différencie, sépare, nomme et relie. Les modèles familiaux et l’exercice de la parentalité diffèrent selon les temps et les cultures. La Bible elle-même est le témoin de cette diversité. Au-delà de leurs différences, toutes les familles sont appelées à la parole. Elle est au fondement des relations entre les hommes et les femmes, les parents et les enfants. Tout en restant le théâtre de l’intime où se jouent les tragédies et les bonheurs de l’humanité, la famille sous ses diverses formes, demeure pour chacun une référence. Grâce à la parole libérée et démultipliée, elle peut constituer un point d’appui à partir duquel la vie prend sens et vitalité.

2 - La famille évolue

La famille dans sa structure et son mode de fonctionnement change à l’image des mutations et des crises que connaissent les sociétés dans lesquelles nous vivons. Les familles se transforment et se diversifient révélant les capacités d’adaptation de leurs membres. Au nom de l’évangile de Jésus-Christ, nous voulons porter un regard favorable sur les personnes qui vivent ces transformations. Même si nous regrettons la fragilisation des liens qui accompagne ces changements et les souffrances qui peuvent en découler, nous nous réjouissons de la place accordée à la personne, de l’égalité entre les hommes et les femmes, de l’attention portée à l’enfance et à l’enfant.

3 - Vivre la famille, comme une grâce de Dieu

Plutôt que de regretter un âge d’or mythique de la famille et de nous plaindre de diverses dérives, nous voulons prononcer une parole de bénédiction sur les hommes, les femmes et les enfants qui vivent ensemble. Nous croyons que Dieu aime et respecte chacun de façon inconditionnelle et gratuite et qu’il nous appelle à la liberté. C’est pourquoi nous refusons de juger ou de culpabiliser ceux qui ne trouvent pas d’autre solution que de défaire une famille quand la circulation de la parole et de la vie ne semble plus possible. […]

4 - Les familles et les valeurs fondamentales

Si la Bible ne propose pas de modèle unique, elle appelle les familles à être attentives à un certain nombre de valeurs. Le respect inconditionnel de chacun. La famille est un des lieux privilégiés où chacun est considéré non en fonction de son utilité ou de ses performances mais de sa simple existence. […] L’attention au petit. […]. La responsabilité parentale […] La compréhension des différences. Quelles que soient les formes de vie familiale, certains éléments symboliques sont fondateurs : la différence des générations et la différence des sexes. Le respect des interdits […]. La nomination des rôles. Il est important pour les enfants de trouver leur place dans leur double lignée parentale, dans la chaîne des générations, d’identifier leurs parents et leurs grands-parents et de distinguer les liens de parenté (biologiques ou adoptifs) des liens para parentaux (relations entre l’enfant et le compagnon / conjoint de son parent).

5 - L’Église est attentive aux familles

L’Eglise témoigne d’une Bonne nouvelle ! Face à la diversité des fonctionnements familiaux, elle est amenée à développer et à inventer des nouveaux modes d’accompagnement et de soutien des familles. Aussi le synode engage les Églises à : Soutenir les fidèles dans les engagements pris lors des célébrations liées à la vie des familles. Rappeler qu’au delà de la famille biologique, chacun par l’Évangile est invité à découvrir en Jésus-Christ une autre famille de frères et de sœurs. Créer et développer, en leur sein, des lieux d’écoute et de parole pour aider les familles à entretenir des relations de qualité. Faire preuve de créativité afin d’imaginer des gestes, des paroles, des signes liturgiques pour accompagner les petits et les grands événements de la vie familiale. […].

 

Le synode conjoint a évité de parler directement des couples homosexuels et de l’homoparentalité qui sont pourtant bel et bien d’actualité dans les débats de nos sociétés civiles (voir notre message " Halte à l’homophobie dans nos Eglises " du 14 avril 07 ; et, à la même date, sur le site de l’AFCU : " Le mariage homosexuel "), mais le texte porte sur la famille et non précisément sur le couple. Recevons le comme une approche générale qui n’exclut pas par la suite des engagements plus précis – peut-être à faire plutôt au niveau des communautés locales.

Vous pouvez lire le texte intégral sur le site de l’Eglise réformée de France
Repost 0
Published by ERF et EELF - dans les protestantismes
commenter cet article

Articles Récents