Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 17:20

PASSEURS D'EVANGILE, autour d'une pastorale d'engendrement

par Philippe Bacq, Christoph Theobald, Odile Ribadeau Dumas, André Fossion

Ed. de l'Atelier, février 2008, 231 p., 24 €
Le livre est disponible à la Procure, www.laprocure.com ,
sur Amazon, etc.


Ce livre sera mis en discussion au café-bouquin, organisé conjointement par DLE (Droits et Libertés dans les Eglises) et FHE (Femmes et Hommes en Eglise, Genre en Christianisme), le mardi 20 janvier 2009 de 18h30 à 20h chez Temps Présent, 68 rue de Babylone 75007 Paris (Métro St François Xavier)


Comment faire naître l'Église aujourd'hui ?
présentation du livre par Laurent Villemin.

dans La-Croix.com consulté le samedi 20 décembre 08, à la rubrique " Livres : les choix de La Croix "


La nouveauté imprévisible de la post-modernité appelle des dispositifs pastoraux inédits, dont voici deux modèles éloquents.

Analyser les conditions actuelles de l’annonce de Jésus-Christ sans complaisance mais sans déprime : voilà le premier point commun de ces deux ouvrages. L’un prolonge Une nouvelle chance pour l’Évangile (2004) sur la "pastorale d’engendrement". L’autre élargit Un nouveau visage d’Église (2005) * sur l’expérience de Poitiers. Le succès de ces ouvrages et le rôle de veilleurs qu’ils s’étaient donné ont motivé une " suite ", nouvelle pierre à la grande tradition francophone de créativité pastorale et théologique qui a jalonné le XXe siècle.

* Un goût d'espérance, vers un nouveau visage d'Eglise, tome II, sous la direction d'Albert Rouet. Ed. Bayard, 160 p., 15 euros.

Ces études partent d’un principe : notre situation post-moderne est radicalement nouvelle, et l’annonce de l’Évangile ne peut se faire avec des éléments rapiécés. L’une et l’autre sont le fruit d’une relecture d’expériences pastorales. Le premier élargit la notion d’engendrement à d’autres pratiques que la seule paroisse, pour tester comment elle peut éclairer l’annonce de Jésus-Christ en aumôneries, dans des mouvements, etc. Le second revient sur les " communautés locales " du diocèse de Poitiers, dont se sont inspirés beaucoup de diocèses.


Ces deux ouvrages sont le fruit d’une œuvre collective de réflexion et de pensée : une véritable œuvre ecclésiale. Leur démarche se fraye un chemin entre deux abîmes : il ne s’agit ni de trouver une méthode pastorale unique qui permettrait de tout organiser et encadrer, ni d’abdiquer sur le champ institutionnel en revendiquant une pseudo disponibilité à l’Esprit de Dieu… Tous les auteurs ici présents signeraient cette phrase-manifeste de Philippe Bacq : "Il convient moins d’élaborer des projets pastoraux bien pensés et définis jusque dans les détails, mais plutôt d’accompagner avec souplesse le bourgeonnement de la vie qui surgit, ici et là, de façon imprévisible."


Cette imprévisibilité est identifiée dans l’un et l’autre cas comme don de Dieu, nécessitant une conversion pour être reconnu et accueilli, et devenir une "aventure spirituelle". Un exemple, à Poitiers : le renouvellement des équipes pastorales avec des personnes ne faisant pas partie des assemblées habituelles. "Toutes les communautés ont été renouvelées : on voit ici l’importance d’un fonctionnement qui fait barre au découragement, au repli sur soi, aux solutions de facilité."


On mesure là les fruits de l’audace évangélique, mais aussi d’un dispositif concret qui compte sur les relations de proximité et évite de tomber dans les réductions frileuses ou une volonté de tout couvrir. "Il est bon que tout ne soit pas fait. Le Christ lui-même a modéré ses activités terrestres" (Mgr Rouet). "La vie et la ‘‘foi’’ ne s’engendrent pas à distance mais à hauteur des yeux et à portée de voix, sur un bout de terre, au seuil d’une maison et à travers des rencontres significatives" (Christoph Theobald).


Respect de l’intériorité, rencontres interpersonnelles, autant d’expériences constituant "des chemins de fraternité et d’humanisation". Pourtant, le cadre institutionnel est déterminant : "Pour qu’un corps se tienne et se développe, il lui faut une ossature." Benoît Malvaux montre ainsi le droit canonique au service d’une pastorale d’engendrement. Le propos peut donc éviter la démagogie : "L’acte d’instituer (…) revient à ceux qui ont charge de gouverner une Église locale : l’évêque et ses conseils", note Mgr Rouet.

Ces deux ouvrages ont le mérite de clarifier sans caricaturer, de donner des éléments de discernement en respectant leurs lecteurs. Ils donnent l’envie et la force de se retrousser les manches pour laisser agir le seul bâtisseur de l’Église : Dieu.

 

Repost 0
Published by reproduction d'un article de Laurent Villemin - dans communautés religieuses en débat
commenter cet article
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 14:53

Dans le cadre des "Mardis de Babylone" organisés conjointement par DLE (Droits et Libertés dans les Eglises) et FHE-GC (Femmes et Hommes en Eglise Genre en Christianisme), notre prochain café-bouquin aura lieu : mardi 16 décembre 2008 de 18H30 à 20H dans les locaux de Temps Présent, 68 rue de Babylone 75007 Paris, métro : Saint François Xavier

Nous proposons un échange sur le livre de Catherine Chalier "Transmettre de génération en génération", Editions Buchet Chastel, Paris 2008 prix 21 €, Jean-Pierre Schmitz

 

Catherine Chalier enseigne la philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre. Elle a publié plusieurs ouvrages qui explorent le lien entre la philosophie et la source hébraïque de la pensée. Voir sa bibliographie sur le site de son université. 

 

 

1. Figures du féminin, lecture d'Emmanuel Levinas, Lagrasse, Verdier, 1982, nouvelle édition augmentée, Editions des femmes, 2007.

2. Judaïsme et altérité, Lagrasse, Verdier, 1982, épuisé.

3. Les Matriarches. Sarah, Rebecca, Rachel et Léa, Préface d'Emmanuel Levinas, Le Cerf, 1985 (4eme édition en 2000) (Traduit en néerlandais, en portugais et en italien).

4. La persévérance du mal, Le Cerf, Paris, 1987.

5. L'alliance avec la nature, Le Cerf, Paris, 1989.

6. L'histoire promise, Le Cerf, Paris, 1992.

7. Pensées de l'éternité, Spinoza et Rosenzweig, Le Cerf, Paris, 1993.

8. Emmanuel Levinas, l'utopie de l'humain, Albin Michel, Paris, 1995 (traduit en espagnol et en portugais) (3eme édition en 2004).

9. Sagesse des sens, La vue et l'ouïe dans la tradition hébraïque, Albin Michel, Paris, 1995.

10. L'inspiration du philosophe, l'amour de la sagesse et sa source prophétique, Albin Michel, 1996.

11. Pour une morale au-delà du savoir, Kant et Levinas, Albin Michel, 1998 (traduit en anglais et en espagnol).

12. De l'Intranquillité de l'âme, Payot, 1999.

13. L'Ecoute en partage. Judaïsme et Christianisme (avec M. Faessler), Le Cerf, 2001 (prix Colladon 2003).

14. La trace de l'Infini, Emmanuel Levinas et la source hébraïque, Le Cerf, 2002 (traduit en espagnol).

15. Traité des larmes, Fragilité de Dieu, fragilité de l'âme, Albin Michel, 2003 (traduit en italien), édition de poche 2008. également traduit en espagnol.

16. La fraternité, un espoir en clair-obscur, Bûchet Chastel, 2004, traduit en espagnol.

17. Le Rabbi de Gur, La langue de la vérité, traduction de l'hébreu, introduction suivie d'un essai, Penser avec les versets, Albin Michel, Paris, 2004.

18. Sincérité du visage (avec Didier Ben Loulou), Editions Filigranes, Paris, 2004.

19. La lettre hébraïque (avec Pierre Relkin), Editions du Tricorne, Genève, à paraître.

20. Spinoza lecteur de Maïmonide, (la question théologico-politique), travail en cours, contrat de publication avec les éditions du Cerf.

21. Dieu sans puissance, en complément au livre de Hans Jonas, Le concept de Dieu après Auschwitz, Rivages, 1994 (traduit en tchèque).

22. Brève estime du beau , essai introductif au livre de David Gritz, Levinas face au beau, L'Eclat, Paris - Tel Aviv, 2004.

23. Livre pour la jeunesse : L'histoire de Joseph, Gallimard, 1997.

24. Spinoza lecteur de Maïmonide, la question théologico-politique, Paris, Cerf, 2006 (Prix de l'Académie des Sciences Morales et Politiques).

25. Les lettres de la création, L'alphabet hébraïque, Arfuyen, 2006.

26. Des anges et des hommes, Albin Michel, 2007.

27. Transmettre, de génération en génération, Paris, Buchet Chastel, avril 2008.

 

Voir des résumés intéressants de plusieurs de ses livres sur le site des éditions du Cerf.

 

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans communautés religieuses en débat
commenter cet article

Articles Récents