Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 09:25

En faisant fabriquer un nouveau logo pour l’Unitarian Universalist Association (UUA) par une agence de publicité, l’UUA, dans un désir de renouvellement, vient de jeter aux orties une partie de son histoire pourtant récente. Est-ce une fuite en avant à la recherche d’une nouvelle clientèle ? d’une nouvelle génération ?

 

Etats-Unis--USC_HansDeutsch.gifEtats-Unis--UUA--Flaming-Chalice-1ere-version.pngcalice uua 2014statue_liberte_a_new-york.jpg

 

Souvenons-nous, le révérend Dr. Charles E. Joy, fut nommé 1940 commissaire à Lisbonne de l’Unitarian Service Committee (USC) que l’American Unitarian Association (AUA, fondée en 1825 à Boston) venait de mettre en place afin de participer à l’accueil des migrants, pour la plupart Juifs, en provenance de l’Europe submergée par le nazisme. En janvier 1941, afin de donner plus de poids aux lettres de recommandation qu’il adressait aux autorités américaines et britanniques afin d’appuyer le départ d’immigrés (ces départs se faisaient alors au compte goutte du fait des réticences de ces autorités), il commanda un logo pour entête auprès d’un caricaturiste originaire de Vienne qui avait fui l’avancée nazi, Hans Deutsch. Celui-ci dessina une coupe dans laquelle il mit une bougie allumée. On peut y voir la coupe de la communion chrétienne (que les Hussites du XVème siècle avait arborée sur leurs drapeaux) associée aux bougies si présentes dans les prières juives. Le révérend américain parla de « chalice » et se lança dans une explication vaseuse évoquant la coupe dans les religions antiques ! Nous étions à une époque où de nombreux unitariens américains avaient déjà pris leur distance vis-à-vis du christianisme (lien ). A noter que la silhouette générale pouvait faire penser vaguement à une croix et contenter ainsi les unitariens américains restés fidèles à l’origine chrétienne de leur foi.

Ce dessin, le « flaming chalice » resta l’apanage de l’USC jusqu’en 1976-77, date à laquelle il fit son apparition dans un document officiel de l’UUA, alors agrémenté d’un double cercle pour évoquer la fusion qui eut lieu en 1961 entre l’American Unitarian Association et l’Eglise universaliste d’Amérique. Depuis, la plupart des communautés unitariennes du monde entier, hormis ceux qui avaient déjà un blason ou emblème (Transylvanie et Hongrie, Tchécoslovaquie, Allemagne), ont adopté le logo des Américains en le particularisant dans la logique du congrégationalisme qui veut que chaque communauté locale soit indépendante.

En abandonnant les deux cercles, l’UUA, en février 2014 ( lien), vient d’abandonner toute référence symbolique à la fusion de 1961 ; en bref, exit de la mémoire l’Eglise universaliste ( lien). Cela était prévisible car la fusion conduit inévitablement à l’assimilation au profit de l’entité dominante.


Enfin, si l’on retrouve une forme plus authentique de calice avec la lettre « U » (et non une coupe plate dénommée « chalice ») la bougie juive a disparue, laissant place à un robuste flambeau qui fait penser à celui tenu d’une main ferme par la Statue de la liberté à New-York. Là aussi, c’est le terme de toute une évolution amorcée au milieu du XIXème siècle avec le transcendantalisme américain. Exit donc la matrice chrétienne ; seules comptent désormais les valeurs universelles.


A la mode du pragmatisme anglo-saxon, l’évolution se fait progressivement, sans débat préalable, avant même la date d'une prochaine assemblée générale, sans guère d’explication, comme une évidence consensuelle … mais, là, c’est l’affaire interne de nos amis américains et cela ne nous concerne point !

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 10:05

Communiqué du président de l'Unitarian Universalist Association (UUA), Peter Morales, le 14 février 2014 : "Announcement : The UUA Brand Story" / L’histoire de la nouvelle "image de marque" de l’Unitarian Universalist Association (lien), traduit en français par Bruce Epstein, membre de l'Unitarian Universalist Fellowip of Paris (UUFP) et du groupe Unitariens francophones sur Facebook.

Chers amis,
L’UUA opère des changements – elle change l’endroit où elle travaille, comment elle travaille, et comment elle raconte
au monde entier l’histoire du mouvement unitarien-universaliste.
Les évolutions radicales du paysage religieux nécessitent que la direction de l’UUA fasse le point sur ses communications stratégiques afin que sa voix puisse percer le bruit ambiant de notre société
technologiquement branchée. Nous avons examiné nos valeurs clés, notre personnalité unique en tant que foi, et l’impact que les UU espèrent avoir dans le monde. Nous avons posé trois questions à des UU à travers le pays [les Etats-Unis], de tout âge, de niveau varié d’implication dans notre foi : qui sommes-nous ? que faisons-nous ? et pourquoi notre foi est-elle importante ? A partir de ces conversations et d’autres, nous nous sommes mis à former une identité de marque pour l’avenir de notre mouvement religieux.
calice_uua_2014.pngNous avons retenu une agence reconnue de "rebranding" (refonte de l'image de marque) pour nous aider à synthétiser cette information et explorer d’autres manières de raconter notre histoire avec plus de clarté et d’efficacité. Ceci est important pour chacun de nous, et critique afin que nos efforts puissent joindre ceux qui partagent nos valeurs. Aujourd’hui, je suis ravi de partager avec vous l’un des outils de notre processus continu d’amélioration de nos stratégies de communication, le nouveau logo de l’UUA.
Ce nouveau logo, pour beaucoup, sera la première introduction pour dire qui nous sommes. Il a vocation à encourager les gens à en apprendre plus. Et il le fait déjà. Un échantillon aléatoire de UU et non-UU a décrit des émotions et images évoquées par ce logo, en utilisant des mots tels que courageux, éclaircissant, chaleureux, spirituel, énergisant, intégral, accueillant, et déterminé. Notre logo est la première innovation parmi d’autres que l’UUA prévoit de mettre en œuvre pour mieux raconter notre histoire. Pour plus d’informations (lien).
Vous allez voir ce nouveau logo, et d’autres composants de notre image de marque, sur les canaux de communications de l’UUA, lors de la mise en œuvre sur les mois à venir. Et plusieurs de ces changements seront mis en avant lors de notre assemblée générale de l’UUA à Providence dans l'Etat du Rhode Island, en juin prochain.
Nous attendons avec plaisir de discuter avec vous, dans les congrégations, districts (qui réunissent des congrégations dans une zone géographique), régions, et d’autres organisations associées, de votre propre identité de marque et comment elle s’intègre dans la nouvelle orientation de l’UUA. On est au début d’un voyage transformatif pour raconter l’histoire de l’unitarisme-universalisme et inspirer d’autres individus à se joindre à ce voyage.
En foi, Le Révérend Peter Morales, président de l’Unitarian Universalist Association (UUA)
P.S. Vous pouvez également lire l’article dans le magazine UU World sur la marque UUA (lien).

Repost 0
Published by Peter Morales, traduit par Bruce Epstein - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 03:45

Les femmes unitariennes américaines, membres de l'Unitarian Universalist Women Federation (UUWF) vont tenir leur assemblée générale à Phoenix en Arizona, aux Etats-Unis, du mercredi 20 au dimanche 24 juin 2012 ( lien).

 

L'UUWF est héritière d'une longue histoire associative des femmes américaines. La première association, du côté des chrétiens universalistes, l'Association of Universalist Women, fut fondée en 1869 par des femmes exerçant des responsabilités au sein de leur Eglise (lay church women). Du côté des unitariens, il y eut, mais bien plus tard, en 1890, une Alliance of Unitarian Women. L'UUWF prit le relais de ces deux associations historiques en 1963, soit trois ans avant la fusion (en 1961) entre l'Eglise universaliste d'Amérique et les congrégations unitariennes. Elle a le statut d'organisation membre associé à l'Unitarian Universalist Association (UUA) (lien).

 

OlgaFlores.jpgA noter la participation à cette AG d’Olga Florès, unitarienne-universaliste bolivienne qui mena une grève de la faim afin que les familles puissent avoir des informations sur les « disparus » durant la période antérieure où le pays a connu une guérilla marxiste et une répression gouvernementale. Voir notre article dans les Actualités unitariennes du 3 juin 2009 (lien). L’ICUUW s’était alors mobilisée derrière elle.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 07:41

L’Institut Smithsonian, qui gère un ensemble de musées nationaux à Washington, a monté une exposition sur la "Bible du président Jefferson" (voir le site Thomas Jefferson'Bible,  lien).

 

jefferson-portrait.jpgA la recherche des vrais enseignements éthiques de Jésus, Thomas Jefferson (1743-1826) a coupé les passages avec lesquelles il n’était pas d’accord, à savoir les récits de miracles ou autres choses qui lui semblaient incompatibles avec la raison, comme les résurrections. Et voilà ce qui en resta, un récit unilinéaire (un diatessaron) et expurgé, qui se veut de plein avec l'ère moderne !

Ndlr - de nos jours, et dans le contexte d'une exégèse historico-critique, on n'expurge plus les textes ! Les passages qui peuvent apparaître aujourd'hui comme irrationnels avaient en effet leur raison d'être lorsqu'ils furent écrits et étaient culturellement fort bien compris par les contemporains ; par ailleurs, ils conservent un sens théologique qu'il convient de comprendre en les resituant à leur époque. SVP ne prenez donc pas votre paire de ciseaux en lisant votre Bible !


On dit que sa rédaction a créé une "Bible unitarienne" (en fait son travail n'a porté que sur les évangiles). Jefferson n’a pas habité près d’une église unitarienne et à mon avis il n’aurait pas aimé adhérer à n’importe quelle dénomination - et il faut admettre que l’unitarisme était assez nouveau et pas très répandu aux Etats-Unis au début du XIXe siècle.

 

Remarquez bien toutes les langues avec lesquelles Jefferson travailla. Plusieurs colonnes, 4 au total, sont réservées à l'hébreu, au latin, au français et à l'anglais. Le site Thomas Jefferson'Bible (précédemment cité) reproduit le document avec la possibilité d'en feuilleter les pages.

 

Luc Schneider en a publié la version française dans La Besace des unitariens ( lien).

 

Thomas Jefferson fut le principal auteur de la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis (1776), fondateur du Parti antifédéraliste (1797). Il prôna une politique inspirée par la physiocratie *, qui ferait des Etats-Unis une république très décentralisée. Vice-président (1797), puis président des Etats-Unis (1801-1809), il acheta la Louisiane à la France. Architecte amateur (édifices à Charlottesville), il propagea le néoclassicisme. (article le concernant dans Le Petit Larousse illustré, 2001)

* inspirés par l'économiste Quesnay, au XVIIIème siècle, la physiocratie misait sur la terre et l'agriculture pour le développement des richesses.

Repost 0
Published by Richard Brodesky - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 00:54

Depuis les années 1990, les 144 paroisses unitariennes de Transylvanie, en Roumanie, ont trouvé des congrégations partenaires aux Etats-Unis et au Canada (au total pas moins 161 partenariats à la date de  janvier 2010). L’Unitarian Universalist Partner Church Council gère également des partenariats avec les unitariens du pays kashi (en Inde), aux Philippines et en Afrique ; au total 200 congrégations nord-américaines sont engagées dans cet effort. En plus, de nombreux voyages sont organisés dans ces pays qui bénéficient de cette aide et des bourses sont offertes aux séminaristes et ministres du culte pour suivre des études dans les facultés de théologie unitarienne aux Etats-Unis.

 

Saluons cette grande générosité des congrégations nord-américaines.

 

Source : The partner church movement today : Almost 200 North American UU congregations have partner churches in other parts of the world. By Christopher L. Walton (9 janvier 2010), lien.

 

uupcclogo.gif

Unitarian Universalist Partner Church Council  (UUPCC)

Connecting congregations around the world

to foster personal transformation, congregational partnerships, and community capacity building (lien). 

 

Lire le livre de la révérende Gretchen Thomas “Walking in Others' Shoes” (Marcher dans les chaussures d’autrui) sur le partenariat avec les paroisses de l’Eglise unitarienne de Transylvanie ( lien ).

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 08:55

Ralph-Waldo-Emerson-bis.jpegThéologien, doyen de la Faculté de théologie protestante de Paris et rédacteur en chef du mensuel Evangile et liberté, auteur de nombreux ouvrages, Raphaël Picon vient de traduire en français le célèbre discours que Ralph Waldo Emerson adressa en 1838 aux étudiants de la Faculté de théologie d’Harvard (fondée en 1636 à Cambridge dans le Massachusetts). Son intérêt pour le philosophe américain, initiateur du mouvement transcendantaliste des années 1830 aux Etats-Unis, date déjà de plusieurs années puisque, dans le cadre du Fonds Ricoeur accueilli par la Faculté de théologie protestante de Paris, il avait organisé, le 1er octobre 2007, une journée « Autour de la Divinity School Address », en compagnie de son collègue Olivier Abel, lui aussi intéressé par ce philosophe. Nous en avions alors rendu compte dans les Actualités unitariennes (lien)


Cette traduction, publiée par les éditions Céline Defaut, est présentée sur notre site documentaire La Besace des unitariens dans l’article « Lorsque Ralph Waldo Emerson s’adressait aux étudiants » (lien)


Pour en savoir plus sur Ralph Waldo Emerson, voir la rubrique à son nom dans cette même Besace (lien)

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 10:44

La région de Tucson, dans l'Arizona, a environ 1 000 000 habitants. La ville est au coeur du Sonora, qui est le désert le plus humide du monde, mais un désert quand même ! L'Arizona est à l'est de la Californie et frontalier avec le Mexique. Tucson y est la grande ville la plus proche de ce pays. Depuis 60 ans, il y a une Eglise unitarienne-universaliste dont les bâtiments sont comme une fleur dans cette région aride. Voir le reportage inédit de Richard Brodesky sur son Eglise, sur le site des unitariens français (le site du Conseil des unitariens et universalistes français CUUF), envoyé ce jour à la Fraternité unitarienne de Bordeaux.

http://img.over-blog.com/598x199/3/01/73/31/Tucson_Arizona_Unitarian-Universalist-Church_2.jpghttp://img.over-blog.com/598x319/3/01/73/31/Tucson_Arizona_Unitarian-Universalist-Church_4.jpg
de grands parasols pour aller du lieu de culte aux salles en annexe

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 09:48

Plusieurs francophones et francophiles se sont réunis pour un premier culte en français au sein de l'Eglise unitarienne de Philadelphie, aux Etats-Unis. Ils l'ont fait dans le cadre des cultes mensuels que l'Eglise unitarienne francophone (EUfr), depuis juin 2009, organise le premier dimanche de chaque mois.

Des cultes mensuels, en relation avec l'EUfr et réunissant déjà plusieurs personnes, se font aussi à Bordeaux, au Portugal et au Cameroun (dans le cadre de l'Eglise presbytérienne évangélique libre EPEL). D'autres unitariens célèbrent seuls chez eux, ou avec leur famille (lien). C'est là un début fort prometteur pour l'unitarisme en France (une mouvance d'environ 200 personnes) et en Francophonie (plus de 1 500 personnes).

Christiane Geisler, membre de la Fisrt Unitarian Church of Philadelphia (voir le site de cette Eglise), est membre du conseil de l'EUfr.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 19:44

Le révérend Forrest Church est décédé ce jeudi 24 septembre à l'âge de 61 ans. Il avait fait des études d'histoire à l'université d'Harvard et obtenu son Ph.D en 1978 sur l'histoire de l'Eglise primitive, puis il avait exercé le pastorat à la Unitarian Church of All Souls de Washington de 1978-1985.

Il a écrit de nombreux livres dont
Our Chosen Faith : An Introduction to Unitarian Universalism (en 1989, avec John Buehrens), The American Creed (en 2002), et The Cathedral of the World : a Universalist Theology (qui sera publié en novembre prochain chez Beacon Press) ; une cathédrale avec plusieurs fenêtres, mais une seule lumière ...

photo Mitchel Gray

source : le site de l'Unitarian Universalist American (UUA) of Congregations

Les unitariens français présentent leurs condoléances à leurs frères et soeurs américains.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 09:18

Lors d'une assemblée générale de l'Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregations, tenue à Salt Lake City, capitale de l'Utah, les délégués ont élu leur nouveau président, le révérend Peter Moralès. Il a été élu, ce samedi 27 juin, avec 59% des voix, contre la révérende Dr Laurel Hallman, pasteur de la First Unitarian Church of Dallas. Il est le 8ème président de l'UUA (confédération fondée en 1961) et succède au révérend William G. Sinkford (qui, lui, avait été élu en 2001 avec 67,7% des voix).

Peter Moralès, nouveau président de l'UUA

Les unitariens américains, bien avant la vague Obama, ont su miser sur la diversité culturelle et ethnique de leur pays : à un Afro-américain (W. G. Sinkford, en 2001), succède un Hispanique (Peter Moralès, en 2009).

Nous souhaitons une bonne présidence à l'heureux élu.

Les présidents de l'UUA ont été les suivants :
Dana McLean Greeley (1961-1969), 8 ans
Robert West (1969-1977), 8 ans
Paul Carnes (1977-1979), 2 ans
O. Eugene Pickett (1979-1985), 6 ans
William Schulz (1985-1993), 8 ans
John Buehrens (1993-2001), 8 ans
William Sinkford (2001-2009), 8 ans

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article

Articles Récents