Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 11:04

Le plus puissant typhon de l’année aux Philippines, nommé "Bopha", a dévasté le sud du pays dans la nuit de mardi à mercredi 5 décembre, faisant plus de 200 morts et des centaines de disparus.


UU_philippines.JPG

Au début de cete année, en février 2012, l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) avait tenu une rencontre à Dumaguete City, dans l'Île Negros (lien), là où l'Eglise unitarienne-universaliste des Philippines a son siège, précisément dans l'une des zones qui ont été touchées. Sur la photo, on peut voir les dégâts qui ont été occasionnés dans l'enclos de cette église.

 

Ajout du 7 décembre 2012 - Le typhon qui a dévasté le sud des Philippines risque d'être l'un des plus meurtriers de ces dernières années dans l'archipel, les autorités faisant état jeudi de quelque 500 morts et près de 400 disparus alors que 200.000 personnes étaient à la rue. Avec des vents dépassant 200 km à l'heure, il a traversé dans la nuit de mardi à mercredi l'île méridionale de Mindanao, balayant et noyant sous des trombes d'eau une bande de terre large de 700 km.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 05:52

 La communauté chrétienne unitarienne de Buenos Aires (Argentine), dont nous avons parlée ici le 2 juillet 08, connaît un développement rapide avec un culte régulier dans une église louée et une extension à Montevideo, la capitale de l’Uruguay – ce qui a justifié l’adoption d’une nouvelle dénomination, l’Eglise s’appelant dorénavant Iglesia Cristiana Unitaria de Latino america (voir notre additif en date du 20 juillet à notre article précédent).

Un trio d’animateurs est à la base de ce succès : le révérend Ramiro Anzit, l’ " ancien " Juan Esteban et Mariano Salguero (sur la photo, de gauche à droite : Mariano, Ramiro et Juan). D’autres pasteurs et " anciens " seront ordonnés pour accompagner l’extension de cette jeune et dynamique Eglise.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 18:16

 

Le révérend A. Soyombo-Abowaba, chef spirituel de l’Unitarian Brotherhood Church, à Lagos, au Nigeria, est décédé ce mois de juin
* information de Jaume de Marcos parue le mardi 17 juin sur le site UU Without Borders (International issues in the Unitarian*Universalist world), http://uuwithoutborders.blogspot.com


L’Eglise est située au 25 A Bankole Street, à Lagos Island (qui correspond au vieux Lagos). Elle date de 1919 et fait partie des Eglises créées à l’initiative d’autochtones (et non plus de missionnaires), dans le cas présent des Yoruba – si bien que l’Eglise se dénomme " Ijo Isokan Gbogbo Eda ". Liée à cette initiative indigène, l’utilisation de tambours traditionnels alors que les Eglises missionnaires en restaient l’harmonium.

Cette Eglise fait partie d’un ensemble d’Eglises locales fondées à la suite de l’initiative des " Neufs immortels " qui, le 14 août 1891, publièrent à Lagos (à Koseh Street), un manifeste selon lequel l'évangélisation de l'Afrique devait être menée par des Africains eux-mêmes : les missionnaires mourraient en effet comme des mouches à cause du paludisme et autres méfaits. Et ceci bien avant les premières revendications d’indépendance politique.

"That this meeting in humble dependence upon Almighty God is of the opinion that Africa is to be evangelised and the foreign agencies at work at the present moment taking into consideration climatic and other influences cannot grasp the situation resolved that a purely Native African Church be founded for the evangelisation and amelioration of our race to be governed by African".

"Cette rencontre, qui se fait sous l'humble dépendance de Dieu Tout-Puissant, est basée sur l'idée que l'Afrique doit être évangélisée ; et que, compte tenu de considérations climatiques et autres, les agences étrangères, qui présentement sont à l'oeuvre, ne peuvent faire face à cet enjeu ; si bien qu'une pure Eglise africaine indigène doit être fondée pour l'évangélisation et l’ amélioration de notre race, et être dirigée par des Africains" (traduction Jean-Claude Barbier).

Le groupe célèbre son premier office le 10 septembre 1891, dans une salle acquise par l'un des membres : Phoenix Hall (rue Phoenix Lane) rebaptisée en la circonstance "Jehovah Shalom". Une première église sera construite sur les lieux , l’United Native African (UNA) Church Jehovah. D’autres Eglises séparées des girons missionnaires naissent, ainsi l’African Church Inc., l’United African Methodist Church Eleja (dont une paroisse est installée à Porto-Novo, au Dahomey, en 1931), l’Episcopal Church.

A l’initiative de l’UNA, elles constituent en 1912 l’African Communion of Churches dont le programme porte principalement sur la polygamie : ces Eglises ne prêchent pas en faveur de la polygamie, mais elle la tolère lorsqu'elle est la coutume du peuple, étant persuadées que le régime matrimonial n'est pas essentiel au salut. En 1938, la Christ Army Church Eastern rejoint elle aussi cette communion. Plus tard, en septembre 1984 L’UNA prendra le nom de First African Church Mission (FACM), afin de rappeler son antériorité.

Revenons aux unitariens dont nous ne savons pas s'ils ont rejoint la Communion sus mentionnée. A la fin du XX° siècle, en 1994, une seconde Eglise est fondée à l’initiative du révérend Olatunji Matimoju (décédé depuis), lui aussi un Yoruba. Nous ne savons pas les raisons de cette scission ou concurrence. Nous pouvons simplement nous demander pourquoi la nouvelle Eglise s’arroge le titre de First Unitarian Church of Nigeria ... Quoiqu’il en soit, les deux Eglises sont membres de plein droit (full members) de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 13:45

Mariano Salguero a ouvert, depuis septembre 2006, un blog de sensibilité chrétienne unitarienne. http://cristianounitario.blogspot.com

Il vient, en ce début du mois de juillet, d’en rénover la présentation et le site est maintenant celui d’une Eglise : la Iglesia Evangélica Unitaria de Argentina - Evangelical Unitarian Church of Argentina.

ndlr Addition en date du 20 juillet 08 : La nouvelle Eglise a élargi son champ d'activité pour devenir Iglesia Cristiana Unitaria de Latino america.

Son logo met en avant la foi, la raison, les Ecritures et l’expérience religieuse ; selon lui les " quatre piliers " de la vie du chrétien. Il reprend à son compte le credo de l’American Unitarian Conference (AUC) qui est, depuis 2001, une petite dissidence chrétienne par rapport à l’importante Unitarian Universalist Unitarian (UUA) of Congregations.


Mariano Salguero est sociologue et théologien ; il habite la province de Buenos Aires. Il est étudiant au séminaire protestant d’Argentine (Instituto Universitario Evangelico de Estudios Teologicos) où sont formés les ministres luthériens, méthodistes, vaudois, réformés et presbytériens du pays, avec comme option une maîtrise en Ecritures saintes.

Mariano Salguero, en plus de sa langue maternelle, parle l'anglais et le français (il a fait un séjour au Québec de 2002 à 2005).

Jusqu’à présent, la présence unitarienne en Argentine était assumée principalement par Mme Lilian Burlando, une psychologue, avec son Centre de méditation (de sensibilité unitarienne-universaliste) qui fonctionne depuis 2002 à son domicile à Ushuaia (extrême sud du pays). L. Burlando participe activement, à titre individuel, aux rencontres internationales de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).

Un groupe unitarien-universaliste s’est constitué le 30 mai 2004 à San Nicolas de los Arroyos, au nord-est de Buenos Aires. Il a ouvert un blog en septembre 2007,
http://uuargentina.blogspot.com, mais après trois article signés par Gayle, le site n’a plus été actualisé.

Nous souhaitons un bon développement de notre foi en Argentine, avec ses diverses sensibilités.

Un lien réciproque a été établi entre cette nouvelle Eglise et le site de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU).

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 17:18

Canada--ACM-Saint-John-mai-2006-presidente-Vyda-Ng.jpeg

la nouvelle présidente du Conseil unitarien canadien (CUC), élue au rassemblement annuel de 2006, à Saint-John, au mois de mai, lors d'un culte dans le cadre de cette manifestation.




Cela n’a rien à voir avec la visite au Québec de Mme Ségolène Royal puisque, refusant autant le cléricalisme de Droite que celui de Gauche, nous nous abstenons de faire ici de la politique, mais nous ouvrons une " semaine québécoise " sur nos sites dans le cadre du partenariat que l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) a souscrit avec le Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU) en août 2006.

Vous trouverez :

1° - Sur notre site documentaire de La Besace des unitariens, les sommaires, avec résumés et larges extraits, de la revue électronique montréalaise " Tribune libre unitarienne ". Celle-ci est hébergée, depuis son lancement en hiver 2005, et mise en ligne par le Mouvement universaliste et unitarien du Québec.

Nous avons à cet effet ouvert une rubrique au nom de cette revue, rubrique qui comprend à ce jour déjà 8 articles.

Léo Poncelet, membre de l'Eglise unitarienne de Montréal,  est la cheville ouvrière de cette revue, et le RFUU y participe activement (articles de Maurice Cabana-Proulx, Nancy Labonté et Fabrice Descamps).


2° - Sur le site de l’AFCU, le rappel de notre partenariat avec nos amis québécois et le souhait qu’un unitarisme francophone puisse se développer Outre-atlantique.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 06:34

pasteur----la-chaire.jpg

Après la Pologne et la Transylvanie des XVI°-XVII° siècles, c'est en Angleterre (à partir du XVIII°) et aux Etats-Unis (à partir du XIX°s) que l'unitarisme s'est développé. Paradoxalement, alors que l'anti-trinitaire Michel Servet vécut en France, ce n'est qu'en juillet 1986 et grâce au soutien du protestant libéral qu'était Théodore Monod qu'émergea la première association unitarienne francophone, l'AUF. C'est dire que nous nous trouvons devant une littérature anglophone très importante que nous avons à lire et à traduire !

L'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) s'y emploie très activement et, sur notre site documentaire "La Besace des unitariens" (voir liens) vous pouvez trouver les sommaires et des articles de la revue britannique "The Herald" traduit par Marie-Claire Lefeuvre (à la rubrique The Herald), de même que des documents traduits par Christian Phéline (deux sermons de William Ellery Channing, le fondateur de l'unitarisme américain et deux articles dans des enyclopédies en anglais). Didier Le Roux, sur son site "Unitariens" (voir les liens de l'AFCU), a traduit des extraits d'une lettre de W.E. Channing (1815) et un sermon datant de 1826.

Toutes ces références se trouvent dans le message du 15 juillet "William Ellery Channing traduit en français (suite)".

A noter que le célèbre sermon de W.E. Channing "Le christianisme unitarien", prononcé à Baltimore en 1815, a fait l'objet d'une traduction particulièrement soignée de la part de C. Phéline. La belle langue classique de cette époque, toute en nuances et rebondissements, est en effet particulièrement difficile à traduire ... et à lire ! Bravo au traducteur.

Toutes nos félicitations à nos militants traducteurs.


Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 12:21
alimentation-v--g--tarienne-au-centre---cologique-de-Yuva-holidays.jpgLe révérend John Harley vous invite à une semaine de poésie, d’art et de créativité au centre " Eco Holidays " Yuva, sur la côte lydienne (sur la côte sud-ouest de l’Asie mineure). Au menu, les écrivains Walt Whitman, RS Thomas et le mystique soufi Rumi ... et des plats végétariens pour ceux qui le désirent.

contact John Harley : tél. ++44 20 8670 6350, john@jnharley.freeserve.co.uk, site de Yuva Eco Hollidays http://www.yuvaholidays.com

Repost 0
Published by d'après UUFP Newsletter - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 20:11

Le blog de l'AFCU, http://afcu.over-blog.org, présente en liens une longue liste de sites unitariens et protestants libéraux. Ils sont tenus à jour et la liste est complétée afin qu'elle constitue un outil de travail adéquat. Les sites sont classés par pays.


Vous y trouverez une nouvelle référence pour le site animé par l'Anglais Matt Grant, "Unitarian Christianity : a very short introduction", site comportant de nombreux articles et une liste de liens importants. Nous vous le conseillons très vivement.


 

Nous avons aussi le plaisir de vous faire découvrir le site de nos amis unitariens de l'Inde (IN) avec notamment une présentation de la communauté unitarienne khasi (au nord-est de New-Delhi), basée sur l'enseignement de la Bible et qui compte plus de 10 000 personnes.

 

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 18:02

Le Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU) est né le 5 novembre 2005, lors d’un atelier visant à promouvoir l’unitarisme au sein des populations francophones du Canada, lequel atelier avait été organisé par le Conseil unitarien canadien (CUC) lors d’une rencontre au niveau de la région Est. Cet atelier, animée par Lucie-Marie Castonquay-Bower, pasteur de la Unitarian Universalist Fellowship d’Ottawa, comprit les participants suivants : Valmyre Bourdon, Maurice Cabana-Proulx, Andy Hugessen, Nancy Labonté, Jean Pfleiderer (CUC), Patricia Philip, Hannelore et Léo Poncelet.

La première activité du nouveau mouvement fut d’ouvrir, en date du 30 novembre, un groupe de discussion sur le serveur Yahoo, en interne à leur mouvement afin de s’organiser. Trois unitariens français y participèrent, ainsi qu’un Américain à Paris. Ce groupe de discussion compte présentement 17 membres. Le mouvement dispose d’un site depuis le 21 août 2006 et dont Nancy Labonté est la webmestre. Voir la liste des liens sur le blog de l’AFCU http://afcu.over-blog.org

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 17:59

Le logo du mouvement est une colombe blanche qui, sur un ciel bleu, prend son essor du calice des unitariens-universalistes (selon le modèle adopté par l'UUA, à savoir un calice entouré de deux cercles entrelacés pour symboliser la fusion qu'il y eut en 1961 entre l'Eglise universaliste et l'Association unitarienne américaine).


Le Mouvement universaliste unitarien au Québec (MUUQ) fut au début un simple site mis au point au début du millénaire par un comité (Léo et Hannelore Poncelet, Michel Lalonde, etc.) sous la houlette du révérend Raymond Vickers-Drennan, pasteur à l’Eglise unitarienne de Montréal. L’aide financière d’un fond universaliste de l’Etat de New-York permit de payer les services d’un webmestre professionnel. Ce fonds universaliste aide les ministres du culte de l’ancienne Eglise universaliste qui fusionna avec les congrégations unitariennes-universalistes en 1961 pour fonder l’Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregations. C’est sans doute pour cette raison que le site s’appela d’abord " Mouvement universaliste au Québec " (avec un seul " U "), rectifié ensuite avec l’ajout " unitarien ".


Localement, l’universalisme promu par le site n’avait plus rien à voir avec l’ancienne dénomination de l’Eglise universaliste (qui fut une Eglise chrétienne aux Etats-Unis au XIXème siècle), mais avec un sens moderne visant à être d’emblée universel.


Un petit groupe francophone se constitua ensuite, toujours autour du révérend R. Vickers-Drennan, en octobre 2003 ; puis une première célébration en français eut lieu le 1er mai 2004 (le bulletin de la Correspondance unitarienne en rendit compte dans son n° 31 de mai 2004). Le révérend publia en français un document liturgique traduit de l’anglais. " Un rêve à bâtir ".


Lorsque le pasteur R. Vickers-Drennan quitta l’Eglise de Montréal pour s’installer à son compte (animation d’une auberge privée), Hannelore et Léo Poncelet sauvèrent le site, reçurent l’aide d’Hubert Edmond en qualité de webmestre bénévole, formèrent un bureau (dont Hannelore est présidente) et ancrèrent résolument le mouvement au sein de l’Eglise unitarienne de Montréal. Le MUUQ est donc passé d’un simple site à un authentique mouvement. Le site y gagne en animation puisqu’il mentionne des activités, a compléter ses liens, etc.


Depuis 2005, le site héberge la revue électronique " Tribune libre unitarienne " qui se présente comme "la revue du mouvement unitarien/universaliste montréalais", soit 4 numéros à cette date. Léo Poncelet est le rédacteur de cette revue.


Le blog de l’AFCU http://afcu.over-blog.org donne le lien avec le MUUQ.

 

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans U dans d'autres pays
commenter cet article

Articles Récents