Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 17:31

Du mardi 8 au jeudi 10 avril 2014, des Journées vont évoquer la présence des Américains Ralph Waldo Emerson (en juillet 1833), Sarah Margaret Fuller (décembre 1846), Louisa May Alcott (1 an, 1876-1877), trois grandes figures du mouvement transcendentaliste. En plus de conférences, ces Journées comprennent des visites de musées et de lieux historiques. Elles seront animée par la révérende Jenny Rankin au nom par le Transcendentalist Council at First Parish in Concord (MA, Etats-Unis). Frais d'inscription : 100 Euros, contact (lien). Information lue dans le bulletin de l'Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP) du mois de mars 2014.


 


Margaret_Fuller.jpg

Sarah Margaret Fuller (1810-1850) fut une journaliste critique et une activiste féministe

 

Le but de ces Journées est de "connaître « de première main », comme dirait Emerson, par les histoires de vie, les idées et la philosophie transcendentaliste de voyageurs vers l'Europe au XIXème siècle et se laisser ainsi toucher par le feu spirituel qui les stimulait et les inspirait". Dans son Journal, publié en 1848, Ralph Waldo Emerson, fera cet éloge de Paris : "L'Angleterre a construit Londres pour son propre usage, la France a construit Paris pour le monde." L'introduction à ces Journées, donnant des informations sur ces séjours à Paris, a été traduite dans La Besace des unitariens (lien).

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 11:51

le_bois_du_lys_logo.pngLa retraite du printemps 2014 de l’European Unitarian Universalists (EUU) aura lieu du vendredi 11 au dimanche 13 avril près de Fontainebleau, au Centre international de séjour au Bois-du-Lys (lien), dans la commune de Dammarie-les-Lys. La retraite sera animée par le révérend Chris Buice de l’Eglise unitarienne-universaliste « Tennesse Valley » de Knoxville dans l’Etat du Tennessee (Etats-Unis).
Bonne programmation, un an avant, afin que les participants puissent déjà réserver la date de l’événement !

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 12:27
L’European Unitarian Universalists (EUU) organise sa retraite de printemps du vendredi 12 au dimanche 14 avril, avec prolongation pour ceux qui le souhaitent jusqu’au lundi 15, à Mittelwihr en Alsace, au coeur du vignoble. Les inscriptions seront ouvertes prochainement sur le site de l’EUU (lien). L’orateur invité est le révérend Mark Morrison-Reed sur le thème : "Comment sommes-nous arrivés là ? Où allons-nous ? " ; en sous titre, une devise de l’EUU : "Celebrating What Has Been, Loving What Is, Dreaming of What this Beloved Community Might Become" / célébrons ce qui a été, aimons ce qui est, rêvons au devenir de cette communauté que nous aimons. Le culte aura lieu le dimanche soir.
 albert_schweitzer_circuit_de_son_pays.gif
 
Le centre où a lieu la rencontre est à 10 km de Colmar (l’EUU y avait déjà fait sa retraite d’automne 2010) et il est bien desservi par les trains en provenance de Paris ou de Strasbourg, et de Bâle ; une navette est prévue avec la gare de Colmar ; par ailleurs l’aéroport de Bâle est à 30 minutes de la gare de Colmar (site du centre, lien). Au programme : des visites touristiques et le musée consacré à Albert Schweitzer (ci-dessus, une randonnée pédestre de 10 km réalisable en 2 heures proposée par le site "Balades en Alsace", lien).
Pour s’inscrire : lien. Partage d’une chambre double : adultes - 200 euros (membres EUU - 190 euros), adolescents - 50 euros, enfants - 35 euros, moins de 3 ans. Si nécessaire une subvention peut être demandée par les membres de l’EUU au trésorier (lien).
   
Message de Geven Hertz reçu par la Correspondance unitarienne le 30 janvier 2013 ; traduit et résumé en français par J.-C. Barbier.
Repost 0
Published by Geven Hertz - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 10:37

Le conseil presbytéral de l’Eglise ERF de Pentemont-Luxembourg n’ayant pas reconduit la location accordée depuis septembre 2008 à l’Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP), nos amis anglophones ont trouvé accueil auprès de La Maison Verte 127-129 rue Marcadet , Paris 75018 (métros : Jules Joffrin ou Lamarck). C’est là qu’ils feront leurs prochains cultes, les dimanches matins 23 septembre, 21 octobre, etc.


C’est l’un des pasteurs de l’ERF Pentemont-Luxembourg qui leur a conseillé cette adresse, sachant qu’ils y seraient plus à l’aise eu égard à leur orientation religieuse. En effet, le conseil presbytéral (CP) de Pentemont-Luxembourg, ayant constaté que les Eglises unitariennes-universalistes n’étaient pas par définition chrétiennes, puisqu’elles acceptent en leur sein des fidèles non croyants ou d’autres croyances et que les fidèles de culture chrétienne sont souvent très minoritaires, avait mis en avant une « incompatibilité de foi ». Jean-Claude Barbier, en qualité de membre administrateur de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU), s’est vivement ému auprès du CP concerné par lettre du 17 avril 2012, à propos d’un tel motif puisque l’unitarisme-universalisme procède historiquement d’un christianisme d’ouverture et que des chrétiens y sont toujours présents ( lien).


maisonverteparisAffirmant son inclusivité et sa foi humaniste et progressiste, la Paroisse protestante de la Maison verte est manifestement plus à même d’accueillir l’UUFP. C’est donc là un heureux aboutissement. On peut espérer que cela mettra fin à une série de changement auprès des Eglises de l’ERF puisque l’UUFP a successivement pratiqué ses cultes en accueil au temple de l’Oratoire du Louvre (depuis 1986 jusqu’en 1992), au Foyer de l’âme (quartier Bastille) (de 1992 à juin 1996), au temple de Neuilly-sur-Seine ( lien) (de septembre 1996 à juin 2008), puis à celui de Pentemont-Luxembourg ( lien) (de septembre 2008 à juin 2012).

 

Créé en 1872 par un pasteur écossais, ce lieu est à la fois un Centre Protestant d’Entraide et de Solidarité au service du quartier, et une "Fraternité" de la Mission populaire évangélique de France (lien) ; elle est membre de la Fédération Protestante de France. Des activités culturelles et artistiques s’y déroulent également. Sa communauté affirme son inclusivité, entre autres vis-à-vis d’homosexuels qui, en d’autres lieux, peuvent ressentir des discriminations. Elle se revendique de la grande et forte tradition du christianisme social du XIXème siècle. Les Actualités unitariennes s’en sont fait plusieurs fois l’écho (activer la fonction recherche avec « Maison verte »). Ce remarquable complexe (cultuel, social, culturel) est dirigé par le pasteur Stéphane Lavignotte.


La Maison verte est appelée ainsi car l’église fut construite par un étudiant de Le Corbusier et le béton peint en vert ! Bien que rénovée, elle a conservée cette appellation.


Source : bulletin du mois de juin 2012 de l’UUFP

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 11:04

Europe--European_Unitarian_Universalists_logo.gifL’European Unitarian Universalists (EUU) est une communauté unitarienne universaliste anglophone qui vit en Europe en divers pays. La plupart de ses membres sont des Nord-Américains qui résident en permanence en Europe, mais il y a aussi un nombre croissant de ressortissants européens [ndlr – des "nationaux" qui, eux aussi, utilisent la langue anglaise lors des rencontres].


L’EUU a été fondé en 1982 pour constituer un réseau de soutien à la communauté unitarienne-universaliste vivant en Europe. Environ la moitié de ses 200 membres actuels, en plus de leur appartenance à ce réseau, participe, au niveau local, à des communautés "laïques" (c'est à dire sans ministre du culte, lay-led fellowships) qui mènent des activités et ont des programmes notamment en ce qui concerne l’éducation religieuse. Il y a ainsi des communautés actives en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique et en Suisse ( lien). La plupart d’entre elles se réunissent au moins une fois par mois pour le culte et, dans l'interval, pour des réunions spirituelles et des activités sociales. En leur sein, les étapes de la vie (life transitions) sont célébrés. Les autres membres sont répartis sur la plupart des pays de l'Europe, à distance des communautés qui ont été citées.


L’EUU est organisé par un Comité de coordination composé de membres élus, des représentants des diverses communautés locales, et de représentants pour les membres isolés (members-at-large).


En tant que réseau, l'activité principale de l’EUU est une retraite (retreat) deux fois par an. Les retraites, qui se tiennent en divers lieux, commencent le vendredi soir et continuent jusqu’au dimanche avec un culte le dimanche matin suivi du déjeuner. Pour les membres de l’EUU, ces retraites sont souvent les meilleurs moments de leur année. L'une des principales activités de ces week-ends concerne le thème traité (theme talk) qui occupe toute la matinée du samedi. L'orateur est souvent, mais pas toujours, le célèbrant du culte du dimanche matin. Le week-end est rempli d'activités à la fois divertissantes et instructives (fun and meaning-filled activities). Il y a un programme musical, comprenant des chœurs, des moments de partage des évènements heureux et des difficultés vécues depuis la dernière retraite, des ateliers sur un grand nombre de sujets, et une visite des sites touristiques, culturels et historiques, qui existent à proximité . Les histoires évoquées et les chants sont tirées de diverses sources afin de refléter la diversité de la communauté.


Il y a habituellement un ministre du culte ou un conférencier, invité pour le service religieux, et un programme d'éducation religieuse pour les enfants et les adolescents. De nombreuses familles viennent d’ailleurs à ces retraites pour que leurs enfants puissent participer à des activités d'éducation religieuse. Les enfants et les jeunes animent la soirée du samedi soir avec leurs talents. Souvent, les bébés seront présentés à la communauté (dedicated), des mariages célébrés, ainsi que des cérémonies de passage à la catégorie des Jeunes (Coming of Age for Youth). Les participants sont ainsi encouragés à dire et à célébrer les étapes de leur vie au sein de cette communauté chaleureuse et ouverte.


Gretchen Thomas, membre de l’EUU, qui vivaient auparavant en Suède, compare les retraites « à une réunion de famille où les nouveaux arrivants sont toujours les bienvenus ". Elizabeth Breedlove, qui vit en Espagne, ajoute : « Nous attachons particulièrement de l’importance à l’accueil et à l’encouragement des participants à nos retraites ! ". Maggie Goodwin, membre de longue date de l’Unitarian-Universalist Fellowship of Paris (UUFP) et ancienne présidente de l’EUU, a écrit, "J'ai vu les bébés devenir des enfants, puis des adolescents, puis des adultes. J'ai partagé les joies et les chagrins de coeur avec tant de gens chaleureux et merveilleux. C’est, pour moi, la magie de nos retraites deux fois par an ". (Pour plus d'informations sur les retraites de l’EUU,  lien).


Mais l'EUU est plus qu’un coordonnateur de retraites pour ses membres ; c'est une véritable communauté religieuse dont les membres tirent leur inspiration les uns des autres. Un ancien participant des Pays-Bas, Riet Hartsuijker, considère que " la communication sur l'éthique, les croyances et notre façon de les vivre dans notre vie, et l'offre de soutien mutuel " fonde le mouvement unitarien-universaliste. John Hertz vivant à Vedbaek au Danemark, écrit: « C'est une question de bien et de mal. Les questions éthiques imprègnent tous les aspects de la vie humaine, et je ne pense pas que les gens devraient avoir à en débattre de manière isolée ". Lui et sa famille ont trouvé, en l’EUU, une véritable communauté.


Martha Hicks de Bielefeld en Allemagne, et Neil et Nanette Johnson, à Toulouse en France, racontent comment ils sont reconnaissants d'avoir une communauté pour élever leurs enfants avec les valeurs de tolérance, de pensée indépendante et l'ouverture à l'apprentissage de toutes les religions. Pour les Nord-Américains qui viennent en Europe pour des emplois ou des raisons personnelles, l'EUU offre un foyer religieux à distance (a religious home-away-from-home).


L’EUU a aidé, autant que possible, les membres isolés des pays d'Europe orientale, afin qu'ils puissent assister aux retraites afin qu’ils aient contact avec d'autres unitariens-universalistes. En outre, des conférenciers invités pour les retraites, en profitent pour visiter des communautés locales et y célébrer des cultes ou y faire des causeries.


L’EUU publie également un bulletin trimestriel, l’UNIfier (L'unificateur), pour informer ses membres et maintenir les relations.

L’EUU est membre fondateur de l'ICUU [en 1995] et a des liens étroits avec l’Unitarian Universalist Association (Association unitarienne universaliste, UUA) aux États-Unis et avec la General Assembly of Unitarian and Free Christian Churches of Britain and Ireland (Assemblée générale des unitariens et des Eglises chrétiennes libres de Grande-Bretagne et d'Irlande). De nombreuses personnes sont également membres de la Church of the Larger Fellowship (ndlr - Eglise pour les isolés, qui fonctionne par correspondance - voir notre document "Une Eglise par correspondance aux Etats-Unis", Correspondance unitarienne n° 37, novembre 2004, lien).


Maggie Goodwin conclut : « Les personnes et même des groupes s’inscrivent puis s’en vont (People and even fellowships come and go), mais j'aime à penser que l’EUU continuera longtemps encore, favorisant les occasions pour chacun de nous pour trouver ce dont nous avons actuellement besoin, que ce soit un renouveau spirituel, lae débat intellectuel, ou le plaisir d'être avec ceux qui partagent nos idées et nos idéaux ". Le site de l’EUU (lien).

 

Présentation de l'EUU parue dans le bulletin de l'Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP) du mois de janvier 2011, traduit en français par Jean-Claude Barbier (chrétien unitarien, Bordeaux)

Repost 0
Published by article de l'UUFP - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 09:00



Souhaitant une position plus centrale pour ses cultes, l’Unitarian Universalist Fellowship of Paris déménage de nouveau, passant cette fois-ci de l’Eglise ERF de Neuilly à celle de Pentemont 106 rue de Grenelle, 75007 Paris, métro 12, station Solférino. Le premier culte (en anglais et d'orientation unitarienne-universaliste) aura lieu le dimanche 28 septembre à 14h 30.

Ce lieu de culte est un ancien couvent de religieuses dont la première pierre fut posée le 24 avril 1747 par le cardinal de Rohan. Le bâtiment a été rénové en 2005. A l’intérieur, l’orgue date de 1846 (Cavaillé-Coll).

Les paroisses ERF de Pentemont et de Luxembourg ont fusionnées en une seule association cultuelle en septembre-octobre 2005.

Bon et joyeux culte à nos amis anglophones

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans UUFP (Paris)
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 11:34

Fondée dans les années 80, reconnue comme association loi 1901 en 1986, la communauté unitarienne-universaliste anglophone de Paris (UUFP) ne dispose pas d’un lieu de culte qui lui soit propre, mais elle fut accueillie à ses débuts par la paroisse protestante de l’Oratoire du Louvres dont la tradition libérale est bien connue. Elle célébrait alors ses cultes au presbytère de cette paroisse. 

En 1992, elle quitta l’Oratoire pour le Foyer de l’âme, quartier de la Bastille, où exerçait le pasteur Pierre-Jean Ruff connu pour son ouverture à l’unitarisme (et actuellement conseiller honoraire de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens – AFCU). Ce 17 juin, aura lieu un dernier service cultuel (12h 45 accueil et musique, culte à 13h) car la communauté déménagera à Neuilly-sur-Seine, au sein d’une autre Eglise protestante de l’Eglise réformée de France (ERF) à partir de septembre prochain.


A cette occasion, aura lieu une cérémonie des fleurs (Festival of flowers), dite à tort " Flowers Communion" (= communion avec des fleurs) car contraire à l’optique de son fondateur le révérend tchèque Norbert Capek pour qui cette cérémonie n’était nullement un palliatif de la communion chrétienne et qui n’a d’ailleurs jamais utilisé ce terme de communion.


ERF-Neuilly-sur-Seine-photo-historique-1.jpgLa paroisse ERF de Neuilly-sur-Seine fut inaugurée le 2 juin 1867. Le lieu de culte souffrit de la guerre de 1870, mais il fut restauré deux ans plus tard. Voir l’historique sur son site. Vincent Nême-Peyron en est l’actuel pasteur depuis 2000. 

 

Adresse : Eglise Réformée de Neuilly-sur-Seine, 18, boulevard d'Inkermann, ou 60, rue Perronet, Neuilly-sur-Seine. Pour y aller : Metro: "Les Sablons", line n°1 (Vincennes – La Défense), Bus: 174, "Lycée Pasteur"; 43,82, "Eglise Saint Pierre".


Voir la présentation de cette communauté anglophone dans la Correspondance unitarienne n° 34, août 2004, avec un article à la Une de Bruce Epstein, membre de cette communauté : " Un Américain unitarien à Paris ". 

 

Pour plus d’information, voir le site de l'UUFP

http://www.uufp.info

 

Attention : les cultes se font maintenant au temple Pentemont-Luxembourg. Voir notre article sur ce nouveau déménagement.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans UUFP (Paris)
commenter cet article

Articles Récents