Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 20:33

La Bolivie (capitale La Paz) a connu des dictatures militaires de 1964 à 1982. Durant cette période, des personnes ayant un engagement syndical ou politique ont disparu. Aujourd’hui, des familles demandent à l’Armée des informations, les dépouilles des défunts et leurs effets personnels, ainsi que l’accès aux archives. Trois femmes mènent une grève de la faim depuis déjà un mois.

Eva Morales, l’actuel président, est au pouvoir depuis le 22 janvier 2006. Il est d’origine amérindienne et mène une politique qui se veut progressiste, mais il n'a pas encore donné suite à ces revendications.




Parmi ces femmes, Olga Flores Bedregal, unitarienne-universaliste et qui est bien connue de cette mouvance car participant régulièrement aux rencontres de l’International Councils of Unitarians and Universalists (ICUU), à droite sur les photos. Son frère Carlos Bedregal Flores a disparu en 1980.

Jusqu’à présent, la presse française n’a pas encore fait part de cette action alors que la vie de ces 3 femmes est très sérieusement en danger. Pour le suivi de cette grève de la faim, lien

Sur le site de l’International Convocation Unitarian Universalist Women (ICUUW), vous pourrez trouver des adresses utiles ainsi que des modèles de lettre en anglais et en espagnol à envoyer aux autorités boliviennes et inter-américaines.

Additif du 11 juin 09 :

En mon nom personnel, j'ai écrit à l'ambassade de France à La Paz. J'ai reçu un message d'Olga me disant qu'elles avaient cessé leur grève afin de ne pas mettre leur santé en danger. Elles ont du être hospitalisées  afin de pouvoir récupérer. Le président bolivien n'a pas bronché. Elles entendent bien entendu continuer leur action sous d'autres formes.

"Ya salí de la huelga, pero AGRADEZCO profundamente tu carta a la embajada de Francia porque es importante mantener la preocupación sobre el tema ya que el gobierno ha pretendido ignorarnos. No pude escribir antes porque estuve en el hospital recuperándome. Muchas gracias, sigamos adelante en nuestra caminata por la justicia". Olga (11 juin 09)


Partager cet article

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans la non-violence
commenter cet article

commentaires

Articles Récents