Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 07:48

"Des noces éternelles, un moine à la synagogue", par Didier Long , à paraître le 23 janvier 2014 aux éditions Lemieux (lien). L'auteur anime un blog personnel intitulé "Spiritualités sans frontières" (lien).

didier_long_des-noces-eternelles.jpgtexte de 4ème de couverture :

Didier Long, moine bénédictin pendant dix ans, dit les psaumes dans le silence d’une forêt. Un jour, coup de foudre, il quitte le monastère pour la journaliste de télévision venue l’interviewer.
Quinze ans plus tard, alors qu’il enterre son meilleur ami emporté par une avalanche, les mots des psaumes viennent à ses lèvres… en hébreu. Tel un amnésique, sa mémoire familiale remonte lentement à la surface. L’ancien moine découvre en Jésus un simple homme juif, commence à pratiquer le shabbat, et se résout à pousser la porte de la synagogue au bout de sa rue. Depuis, le moine bénédictin y prie encore.
On croise bien d’autres figures dans ce livre : un Waffen SS français, un bénédictin érudit amoureux d’Israël, un rabbin de conte oriental né dans le Mellah de Marrakech, Jacques Chirac, le Grand rabbin Haïm Korsia, une communauté de juifs séfarades magnifiques…
De la Corse à l’Alsace en passant par l’Algérie, Gênes, Amsterdam et Jérusalem, Didier Long nous entraîne dans une émouvante aventure spirituelle.
À travers cette épopée singulière et fourmillante, Didier Long témoigne aussi du « bricolage religieux » né dans la mondialisation, et phénomène émergent d’un XXIè siècle de plus en plus spirituel.

Repost 0
Published by Didier Long - dans le judaïsme
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 14:58

dossier réalisé par Pascal Acker, novembre 2012


Les noachides, ou fils de Noé, sont des non juifs qui reconnaissent le Dieu d'Israël. Autrefois nommés craignant-Dieu ou ger toshav, ils fréquentaient les synagogues avec les juifs et les prosélytes (convertis). 20 siècles après, et 1 demi siècle après le noachide Aimé Palière, écrivain et journaliste français 1868-1949 (lien), une mouvance noachide contemporaine apparaît au sein du courant juif orthodoxe.

 

arc_en_ciel_sur_fb.jpg

 

Le symbole des noachides est l'arc-en-ciel, symbole de l'alliance entre Dieu et Noé, Dieu et l'Humanité, symbole des 7 lois noachides : 1. établir des tribunaux 2. interdiction du blasphème 3. interdiction de l'idolâtrie 4. interdiction des unions illicites 5. interdiction du meurtre 6. interdiction du vol 7. interdiction de manger la chair arrachée à un animal vivant. Les noachides observent ces 7 lois et facultativement les fêtes ou les lois juives par volonté de croissance spirituelle.


Aux Etats-Unis, des noachides (parfois d'anciens évangéliques) ont fondé des associations, soutenus par des rabbins orthodoxes, comme Noahide Nations (Nations noachides) (lien) ou encore la First Covenant Foundation (Fondation de la Première Alliance) (lien). Un archéologue américain, Vendyl Jones, aujourd'hui décédé, était un promoteur de la mouvance aux Etats-Unis. Un groupe local de noachides de l'Oklahoma,  Oklahoma B'nai Noah Society (lien), fondé en 2002, a rédigé un sidour (livre de prières) et des liturgies pour les fêtes juives adaptés aux noachides et agréés par des rabbins orthodoxes (Rabbi Yoel Schwartz et Rabbi Yechiel Sitzman de Jérusalem).


En Israël, les rabbins orthodoxes du nouveau Sanhédrin (Rabbi Yoel Schwartz, Rabbi Yeshayahu HaKohen Hollander et Rabbi Dov Avraham Ben-Shorr) ont établi un beit din pour les noachides à Jérusalem en 2005 parallèlement à un Haut Conseil des B'nei Noah en 2006 où siégeaient des noachides (en sommeil actuellement) (lien). Des noachides se sont formellement engagés dans la voie du noachisme devant ce beit din et le statut de noachide va être reconnu par le grand rabbinat d'Israël.


Dans le monde entier, les hassidim du Chabad-Loubavitch communiquent activement sur les 7 lois noachides à partir de nombreux sites ; comme par exemple, en français :
http://bneinoah-lareparationdesnations.blogspot.fr/ (lien), http://www.7loispourlhumanite.org/ (lien)

Il en est de même des hassidim de la tendance Breslev (lien):
 

Très actif, le Centre Noachide Mondial (CNM) (lien), basé en Israël, dirigé par le rabbin Oury Cherki, promeut le noachisme, en français, en anglais et en russe, grâce à des questions/réponses, des vidéos, des conférences en ligne, en live et fédère des groupes locaux (USA, Russie, Pays-Bas, Canada et Philippines).  il y a 400 noachides et 9 synagogues noachides aux Philippines ; il y a des noachides en Indonésie (mais clandestins), en Turquie, et ... à Montréal. Le CNM a organisé le 3 octobre 2012 une rencontre pour la fête de Souccot qui rassemblait des juifs et des noachides d'Israël, de France, des USA et de Russie. Une prochaine rencontre est prévue le 12 novembre 2012 à Jérusalem.


En France, l'espace Sephria de Nice propose depuis 2010 des voyages en Israël pour les noachides (lien). Le dernier voyage comportait une conférence du rabbin Oury Cherki du CNM. Un prochain voyage est prévu en juillet 2013.

 

Voir sur Youtube, une conférence de Rav Cherki (sept 2011) qui parle de cette actualité du noachisme : Symposium "L'universel du judaïsme face aux Bnei Noah" (lien). 

 

ajout du 22 février 2013


Le grand rabbin ashkénaze d'Israël (il y a aussi un grand rabbin sepharade) a envoyé ses bénédictions aux noachides (lien).

LETTRE DE BENEDICTIONS DU RAV YONA METZGER, 15 Tevet 5772 (10 janvier 2012)

Chers Justes des Nations, Noachides du monde entier

Chalom,

Veuillez recevoir mes bénédictions du fond du coeur, à ce que votre esprit vous ait poussé à accepter sur vous la Parole de Dieu, Créateur du Ciel et de la Terre, qui se dévoile à travers la Thora de Moïse, Thora écrite interprétée par les sages d'Israël de génération en génération dans la loi orale.

Soyez heureux, vous qui avez pris sur vous les sept lois qui ont été données aux Bnei Noah, et qui désirez la réparation du monde. Car par votre intermédiaire se réalise la bénédiction de Dieu à Abraham: "Et seront bénies en toi toutes les familles de la terre" (Gen.XII,3).

Vous êtes la preuve vivante de la réalisation des paroles des prophètes: "De nombreux peuples iront dire: levons nous! Montons à la montagne de Dieu, à la maison du Dieu de Jacob, qu'il nous instruise de ses voies, que nous marchions dans ses sentiers" (Isaïe II,3).

Que votre initiative s'étende et que, grâce à vous, le Nom de Dieu soit sanctifié.

Yona Metzger, Grand Rabbin d'Israël

Repost 0
Published by Pascal Acker - dans le judaïsme
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 09:29

ldj_logo.gifLiberté du Judaïsme (LdJ) diffuse un bulletin bimestriel très bien documenté (déjà 115 numéros à la date de mai-juin 2012), sur l’histoire et les cultures juives. Dans une optique humaniste, il s’adresse non seulement à des juifs pratiquants, mais aussi à tout ceux qui, de près ou de loin, sont intéressés par leurs racines juives et, au-delà, bien entendu, à tous ceux qui qu’intéressent au judaïsme avec ses multiples courants et son histoire de plusieurs millénaires.


L.d..J. Siège social 13 rue du Cambodge 75020 Paris, courriel (lien), site (lien).
Directrice de la publication : Simone Simon. Comité de Rédaction : Flora Novodorsqui, Danièle Weill-Wolf, Michel Mohn, Simone Simon, Isidore Jacubowiez.


Information transmise au réseau de la Correspondance unitarienne par Samantha Fink, membre du conseil de l’Eglise unitarienne francophone.

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le judaïsme
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 19:05

Chaque champ religieux présente une très forte diversité, voire même un paysage fortement contrasté ! Parler des juifs, des chrétiens, des musulmans, etc., en général n'a guère de sens si on n'ajoute pas un qualificatif confessionnel ou si on ne précise pas le courant à qui on a affaire.

 

joel_anti-sioniste.jpgAlors que les juifs ultra-orthodoxes sont accusés de promouvoir le Grand Israël au détriment des Palestiniens, voici que des pieux juifs, au coeur de Jérusalem, dans un quartier à eux - les Naturei Karta - disent qu'Israël est avant tout une réalité spirituelle et n'a pas besoin d'une terre ! Ils attendent la venue du Messie - lequel doit tout arranger. C'est ce que j'ai cru comprendre en regardant ce surprenant reportage intitulé "Yoël, Israël et les pashkavils" (lien) :

http://www.dailymotion.com/video/x4pdpo_les-vrais-juifs-du-livre-saint_fun

 

Ils sont furieusement contre l'Etat d'Israël, n'ont pas de cartes d'identité et les refuseraient si on leur en proposerait. Ils souhaitent le désengagement des Juifs du pays. Ils vivent entre eux, consommant le lait de leurs vaches ; vivant le plus possible en autarcie ; ne demandant aucune aide à l'Etat, ni salaire ni allocation. C'est l'existence même de l'Etat "sioniste" qu'ils mettent en cause.

 

Ultra-orthodoxes, habillés en tenue traditionnelle comme tous les autres ultra-orthodoxes, ils accusent l'Etat d'Israël (pour eux les sionistes) de séculariser la religion. Ils sont contre le port des perruques, coupent les cheveux des femmes le jour de leur mariage. Accusent les autoroutes du pays de passer sur les tombes des morts. Ils déconseillent aux touristes de venir visiter la cité car c'est une ville sainte. 

 

Ils tirent des affichettes de protestation qu'on appelle "pashkavils" avec des slogans violemment anti-sionistes : "Nous sommes les âmes en deuil d'Israël brûlées dans les fours sionistes" ; "Tout l'Etat sioniste doit être déraciné !" ; "la peste sioniste". Avec métaphores animalières : " les sionistes mordent !" ; "Sionistes = chiens. Deux mots, un seul sens. L'animal sioniste n'appartient pas à la race humaine !". Fichtre, on se croirait à Téhéran avec les discours les plus sectaires de son actuel président !  A l'entrée de leur quartier, des inscriptions : "entrée interdite aux sionistes" ; "Sionistes dehors". Ils vont jusqu'à rendre les sionistes responsables de l'Holocauste !

 

Le mouvement existe aussi au Etats-Unis (lien)

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le judaïsme
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 14:02

Rivon Krygier, la cinquantaine, anime la petite communauté Adath Shalom à Paris dans le 15ème arrondissement. Il y côtoie la salle de prière musulmane de Javel et la paroisse catholique Saint-Léon, avec lesquelles il a su nouer de bonnes relations. Des prières communes ont eu lieu pour demander la paix au Moyen-Orient.

Le voici maintenant invité par l’archevêque de Paris et cardinal, Mgr.  Vingt-Trois pour participer au carême que ce dernier a voulu placer comme un rappel de Vatican II. La réaction hostile de traditionalistes qui ont refusé d’entendre sa conférence (préférant réciter un chapelet ! lien) lui a fait brusquement de la publicité.

Ce rabbin appartient au massortisme, connu dans le monde anglo-saxon sous l’appellation « conservative » et qui se situe entre le judaïsme orthodoxe et le judaïsme libéral. Ce courant souhaite allier tradition (les règles de cacherout et de chabbat sont respectées, l’étude des textes occupe une place prépondérante) et la modernité. Il accepte une contextualisation des textes de la Thora et prône une recherche libre. Il considère que des idées bibliques ne sont plus d’actualité : l’infériorité de la femme, le mépris des bâtards, l’homophobie, l’anti-christianisme (pour les massorati, un rabbin peut entrer dans une église), l’apostasie, etc.

En alliant la foi et le raison, ce mouvement n’est pas sans rappeler ce que fut le socinianisme aux chrétiens (lien)

rabbin_rivon_krygier.jpgRivon Krygier est également docteur en sciences des religions. Enseignant au Collège des études juives de l’Alliance israélite universelle ou au Centre Sèvres, il consacre une bonne part de ses recherches et publications aux questions d’éthique et de théologie, ainsi qu’au dialogue interreligieux. Il est l’auteur de « La Loi juive à l’aube du XXIe siècle » et de « À la limite de Dieu » et d’une traduction en français de « Épître de la vie : Guide des coutumes traditionnelle juives en situation de maladie grave et de deuil » écrit par le rabbin Jonathan Wittenberg.

Pour les juifs orthodoxes, il est en rupture avec la tradition rabbinique, comme quoi chaque religion a ses traditionalistes et ses progressistes !

 
Adath Shalom, 8, rue George Bernard Shaw, Paris 75015, M° Dupleix, ligne 6
http://www.adathshalom.org ; http://www.massorti.com  

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le judaïsme
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 03:20

Dans la mesure où les unitariens n’adhèrent pas au dogme trinitaire et se relient au rabbi Iéshoua de Nazareth en tant que prophète en son temps, mais simple homme (non " héros "antique mi-homme mi-dieu, ni devenu dieu, ni Dieu qui se serait incarné en lui), ils sont de plain pied avec les juifs et les musulmans. Il n’y a pour eux aucun obstacle d’ordre théologique pour prier ensemble, partager leurs rituels et leurs fêtes et louer le même Dieu.

Aux Etats-Unis, dans le contexte d’un multiculturalisme prôné par l’unitarisme-universalisme (UU) au sein des congrégations, des associations se sont constituées pour valoriser les divers héritages religieux. Il y a ainsi des associations de chrétiens, de bouddhistes, de juifs, de néo-païens, etc.

Les unitariens-universalistes d’origine et de culture juive sont nombreux (peut-être 10% des ministres du culte et des fidèles) et l’association " Unitariens universalistes pour une conscience juive " (Unitarian Universalists for Jewish Awareness)
milite depuis une vingtaine d’années pour valoriser cet apport du judaïsme.
http://www.uuja.org/history/history_bibliography.html

Elle travaille entre autres en collaboration avec la Fraternité des chrétiens unitariens-universalistes (
Unitarian Universalist Christian Fellowship
), avec laquelle elle partage la référence à personne de Jésus. Voir par exemple le sermon du révérend Amy Bowden Freedman du 4 avril 2004 " Jésus et le judaïsme " http://www.uuja.org/history/sermons/Jesus_and_Judaism.htm

L'unitarisme vous invite à un dépassement des clivages confessionnels, religieux, philosophiques et culturels. Gardons nos identités, mais ne soyons pas crispés !

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le judaïsme
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 14:26
En décrétant que les Juifs n’ont pas reconnu la messianité de Jésus, les chrétiens se sont habitués à penser que leur religion était nouvelle, différente. Certes, historiquement, mais qu’en est-il dès lors que l’on sort de la logique messianique et celle de sa divinisation de Jésus et qu’on ne fait plus de celui-ci le messie incontournable, le "Sauveur" du monde, mais un simple rabbin, voire un prophète parmi d’autres ?


Jésus était Juif, tous ses disciples aussi (sans exception), les premiers chrétiens aussi. C'étaient des judéo-chrétiens, des Juifs de secte chrétienne. Les Juifs, aujourd’hui, revendiquent Jésus à juste titre comme l’un des leurs. Rappelons que la communion chrétienne du pain et du vin est précisément calquée sur le geste du chef de famille louant Dieu avec le vin du kiddouch.


Nous redécouvrons aujourd’hui la continuité des deux champs religieux, mieux leur osmose, leur intrication intime au delà des styles et des cérémonies différentes. Dame Eglise et Dame Synode, représentées sur les portails de nos Eglises gothiques, peuvent désormais avancer main dans la main ; et la seconde n’a plus les yeux bandés.
 

l-Eglise-et-la-Synagogue--Saint-Martin-de-Zillis--en-Suisse--entre-1150-et-1200-.jpg
Synagogue (symbolisée par une femme à gauche) et Eglise représentée par un évêque,
Saint-Martin de Zillis (Suisse) vers 1150-1200


A son habitude toute " vaticane ", Rome fait des petits pas pour gommer les archaïsmes religieux contenu dans ses cultes. Il faut dire qu'avec la messe tridentine, elle revient de très loin ! Nous ne pouvons que l’encourager.


Lu ce mercredi 6 février 2008, sur un site israélien francophone : " Tensions entre l’Eglise de Rome et la communauté juive ", par Sophie Castella pour Guysen International News


"A la veille du début du Carême, le pape Benoît XVI a décidé de mettre fin à des tensions qui durent depuis des mois entre les catholiques et les Juifs. Une polémique née après la publication d’un décret papal, en juillet dernier, consistant à libéraliser le rite tridentin lequel comprend notamment une prière pour "la conversion des Juifs". Ce mercredi 6 février, Benoît XVI a donc ordonné la modification de cette prière récitée par les catholiques traditionalistes lors de la messe du Vendredi saint. Une réforme qui est loin d’être suffisante pour la communauté juive.


Afin de satisfaire les catholiques traditionalistes, le pape Benoît publiait le 7 juillet dernier, un décret autorisant et réglementant l’usage de la liturgie romaine antérieure à la réforme promulguée en 1970, à la suite du concile Vatican II, par le pape Paul VI, ou rite tridentin. Un évènement qui avait suscité de vives réactions au sein de la communauté juive. Dans le rituel du Vendredi-Saint propre à cette liturgie, figure en effet des allusions particulièrement désobligeantes à l’égard des juifs, et notamment l’expression "Oremus et pro perfidis Judaeis" devenue en français "Prions aussi pour les Juifs perfides".


Après des mois de polémiques, le pape Benoit XVI a finalement décidé de modifier cette prière, déjà quelque peu rectifiée en 1959 par le pape Jean XXIII. Une modification minime, puisque ce dernier n’avait fait que retirer l’adjectif "perfide" qualifiant les Juifs.


Aujourd’hui, Benoît XVI entend bien continuer cette réforme. Dans cette nouvelle version, publiée dans le journal du Vatican, 'l’Osservatore Romane', plus aucune référence à la "cécité" des Juifs vis-à-vis de Jésus ne figure. Le passage où les fidèles demandent à Dieu de "soustraire le voile de leur cœur (celui des Juifs) " a également disparu. Reste l’invitation à prier pour les Juifs "pour que Dieu notre Seigneur illumine leurs cœurs afin qu’ils reconnaissent Jésus Christ comme le sauveur de tous les hommes". Cette prière en appelle également à Dieu pour que celui-ci permette que "tout Israël soit sauvé en faisant entrer la foule des gens dans son Eglise".


Cette nouvelle version devrait être utilisée à compter du 21 mars prochain, lors du vendredi saint, qui commémore chaque année le décès de Jésus. Si ces modifications sont notables, elles n’ont tout de même pas satisfait les associations juives et les grands rabbins d’Israël, qui s’étaient largement opposés au décret papal du 7 juillet. Ces derniers avaient alors exigés des rectifications plus importantes, voire la suppression de cette prière, considérée comme inadaptée aux nouvelles relations qu’entretiennent les Juifs et l’Eglise du Vatican. Des relations beaucoup plus amicales quarante ans après le concile Vatican II, qui marqua une étape décisive dans le rapprochement de l’Eglise et des juifs.


Quoi qu’il en soit, pour les associations juives, le fait que le pape conserve cette prière pour la "conversion des Juifs" prouve que l’Eglise devient de plus en plus fondamentaliste, et que Benoît XVI ne cesse de favoriser les catholiques traditionalistes".

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier et Sophie Castella - dans le judaïsme
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 08:44

Le groupe "Genre en christianisme" animé par Femmes et Hommes en Eglise (FHE) organise à Paris, le lundi 30 avril 2007, à 18h 15 une conférence sur « Fondements et avancées des droits des femmes au sein du judaïsme français » par Sonia Sarah Lipsyc, à la salle Lacordaire, 20 rue des Tanneries - 75 013 Paris, participation aux frais.

Sonia Sarah Lipsyc est sociologue, exégète, membre associé au Groupe de sciences des religions et de la laïcité du CNRS. Elle a publié « L'exégèse juive au féminin » en collaboration avec Janine Elkouby, Revue Pardès, Ed. In Press ; et va faire paraître, sous sa direction, à la rentrée 2007 : « Femmes et judaïsme dans la société contemporaine », Ed. de l'Harmattan. Elle collabore aux émissions du rabbin Josy Eisenberg, le dimanche matin sur France 2.

participation des femmes à la Cène de Jésus, vu sur le site de la FHE

Femmes et Hommes en Eglise (FHE), 68 rue de Babylone - 75007 Paris www.fhe.asso.fr. Cette association est membre de la Fédération des réseaux du Parvis (voir le message du 28 février sur le site de l’AFCU http://afcu.over-blog.org)

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le judaïsme
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 16:20

Cela semble évident, du moins pour des unitariens, que, Jésus ayant été un rabbi juif, des Juifs puissent se revendiquer de lui en toute légitimité, sans que cela fasse d'histoire (ou une nouvelle histoire !). C’est le cas de ceux qu’on appelle les Juifs messianiques.

Mais voilà, pour certains, les diverses religions doivent rester bien séparées : Jésus c’est pour les chrétiens et non pour les Juifs ! Comme si on pouvait s’approprier une personne comme une chose. NON ! Jésus est pour tous ! Il est universel car il a su transcender son héritage religieux et parler au cœur de tous les hommes de bonne volonté. Pierre et Paul le comprirent fort bien, qui embrayèrent sur ce message d’universalité. Tant pis pour les tribalistes !

Or, certains Juifs fanatiques considèrent ces Juifs qui aiment Jésus comme des apostats et leur appliquent les méthodes anciennes. On ne traverse pas les frontières religieuses sans risque ! J’ai reçu ce jour le courrier ci-dessous que je ne peux garder sous le coude ; j’en extrais le passage suivant :

" Stephen Pacht, ex-directeur de Juifs pour Jésus en France, comme le leader actuel , Josué Turnil, ne vous diront pas qu’ils ont été eux aussi [par rapport à l’apôtre Paul] plusieurs fois agressés et battus par des jeunes de notre propre communauté [la communauté juive dont les Juifs messianiques continuent d’appartenir]. Lapidés, ils ont été sauvés par des Israélites qui n’ont pas hésité à dire aux jeunes extrémistes religieux : " Arrêtez ! Vous aller les tuer ! ". C’était il y a trois ans où ils se sont retrouvés à l’hôpital.

Une autre fois, ces mêmes jeunes sont venus saccager les ordinateurs du bureau de Juifs pour Jésus. Josué, présent à ce moment, fut frappé et battu violemment. Alors qu’ils s’enfuyaient après avoir tagué les murs, Josué leur a dit : " Que Dieu vous bénisse ".

A présent, car il y a un présent, les ennemis de l’Evangile s’en prennent au véhicule de l’Association à cause de l’inscription qui figure sur les portières : " Juifs pour Jésus ". Combien de fois les 4 pneus n’ont pas été crevés, les portières défoncées ou les vitres brisées (avec vol à l’intérieur dont GPS), mais rien ne nous découragera pour annoncer l’Evangile de Jésus-Christ à nos frères juifs, comme aux Gentils. Ce sont les risques du métier […].

Les chrétiens unitariens, pour qui Jésus est un maître spirituel au sens très fort du terme, qu’ils admirent et qu’ils aiment, se réjouissent de voir d’autres personnes - autres croyants, agnostiques ou athées – aimer elles aussi, chacune à sa façon, ce Juif du début du 1er millénaire dont le message nous touche toujours avec autant d’intensité.

Qu’on se le dise, avec Jésus, nous sommes du côté de ceux qui reçoivent les paroles de la haine, les pierres de la lapidation, le sort réservé aux hérétiques de tout bord.

Or vous regarderez à vous-mêmes : ils vous livreront aux sanhédrins et aux synagogues, vous serez battus et devant des gouverneurs et des rois vous comparaîtrez à cause de moi, en témoignage pour eux. […] " Marc 13, 9-13 (même thème dans Matthieu 24, 9-14, Luc 21, 12-19, et Jean 15, 20 et 27).

Un site à découvrir en toute liberté religieuse : Juifs pour Jésus, http://www.juifspourjesus.org

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le judaïsme
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 21:22

Les unitariens ne sont pas sans fantasmer sur les éboniens qui étaient des judéo-chrétiens rejetant (violemment) Paul car voulant préserver leur identité juive. Ce faisant, ils percevaient Jésus comme le Messie attendu mais sans participer semble-t-il à l'héroïsation populaire dont témoignent entre autres les hymnes christiques que Paul a inclus dans certaines de ses épîtres. Voilà que nos éboniens reviennent, cette fois-ci des Etats-Unis. L'Internet a cela de mirifique, c'est que peu de personnes, une seule même, peut faire croire à l'existence d'un mouvement. Le site anglophone a été (mal) traduit en français, mais on arrive quand même à lire. Jean-Claude Barbier

http://www.ebionite.org/otherlang/franctr.htm

Site signalé par Nicolas Semaille au sein du groupe de discussion "Unitariens francophones"

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le judaïsme
commenter cet article

Articles Récents