Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:50

Pour ceux qui croyaient qu’Amnesty International (AI) s’occupait des conditions de vie des prisonniers, c’est encore vrai, mais ce n’est pas que cela. L’organisation s’érige désormais en Dame patronnesse de nos sociétés civiles au nom de la Liberté : elle vient de tirer les oreilles à nos voisins belges pour cause de voile intégral, et la France va bientôt y passer . Le Pakistan, dont le parti majoritaire commence déjà à critiquer la France sur cette question, trouvera en John Dalhuisen, l'expert de l'organisation en ce qui concerne la défense des droits de l'homme sur la discrimination en Europe, un relais tout indiqué.


Dans un long communiqué du 21 avril 2010 « Toute interdiction du voile intégral constituerait une violation du droit international relatif aux droits humains » , Dame AI nous explique que ce n’est pas bien du tout d’interdire ce voile. Mais de quoi se mêle-t-elle ? Maintenant que les Eglises et autres communautés religieuses ne font plus trop de politique, respectant la laïcité de nos Etats modernes, voilà qu’arrive sur le marché de nouveaux directeurs de conscience : des Ong humanitaires qui donnent des leçons tout azimut en écologie, en droits de l’homme, en politique étrangère, etc. Que je sache, nos Etats démocratiques ont des députés élus et c’est à eux, réunis au sein d’assemblées délibérantes, de décider de nos lois et non à des groupes de pression fussent-ils humanitaires d’en décider.

 

Autant les Ong sont utiles sur le terrain lorsqu’il faut y dénoncer des situations catastrophiques ou scandaleuses, autant elles ne sont pas outillées pour proposer des solutions politiques d’ensemble.


Et puis, disons le franchement, çà la fout mal de voir une Ong célèbre se mettre à rouler pour les islamistes les plus anti-féministes, les plus machistes, les plus ringards, les plus réactionnaires, les plus fascistes. En fait, AI tombe dans le même travers que nombre de mondialistes qui ont des vues d’ensemble certes généreuses mais qui sont complètement myopes pour voir les réalités particulières : une religion pour eux constitue un ensemble homogène, une communauté religieuse mondiale et ils ne prêtent guère attention aux mouvements qui y grouillent, aux fissures qui apparaissent, aux intégrismes dangereux qui s’affirment, aux différences à faire. L’islamophilie (tout est bon dans l'islam) rejoint en cela l’islamophobie (tout y est mauvais) : aucune distinction, n’est faite entre les musulmans. On parle de la diversité en général, de la nécessaire cohabitation pacifique en général, de la liberté en général, et patati et patata. C'est la langue de bois dans toute sa splendeur.

 

Alors que tout condamné a le droit à être respecté dans sa personne, fut-il nazi, fasciste, islamiste terroriste, autant il en est tout autrement des mouvements dont ceux, qui sont sectaires et dangereux, n’ont pas à être tolérés au sein de nos sociétés Il y a là une carence d’analyse, sinon un grave déni des réalités.


satanic-verses.jpg Une Ong internationale devenue aveugle ? C’est ce que dit Salman Rusdie dans un coup de colère en date du 22 février 2010 (lien ) où il dénonce la collusion entre AI et le groupe Cageprisoners, formé par un ancien détenu de Guantanamo Bay, Moazzam Begg.

 

L’auteur des Versets sataniques qui, lui, à l’habitude de repérer les extrémistes islamistes, a vu rouge. Au comble de l’ingratitude – car AI l’a beaucoup aidé – il dénonce ni plus ni moins une « faillite morale» de l’organisation qui aurait « perdu la capacité à distinguer le bien du mal ». « Amnesty et Begg ont révélé par leurs déclarations et leurs actions, qu'ils méritent notre mépris. ». Bigre ! Personnage rude que ce S. Rusdie ? Mais il n’est pas le seul puisqu’un responsable de la section britannique, Gita Sahgal, dénonce lui aussi ces « dangerous liaisons » dans un article du 18 avril 2010 (lien ). Il aurait été suspendu à la suite de ces déclarations ...


C’est le grand désarroi pour nombre de militants d’AI. Cette tentation du pouvoir d’opinion est-elle la rançon de la célébrité qui monte à la tête des dirigeants ? Ne fut-elle pas la grande tentation du Christ au désert ?


Et puis, plus généralement, n’y a-t-il pas une dérive islamophile des humanitaires ? Une Unesco qui prête une oreille complaisante à un entrisme de pays musulmans pour juguler les droits de l’homme pourtant élémentaires : liberté de culte, respect des homosexuels, etc. ; des mouvements anti-racistes en Belgique et en France qui ramènent tout à la seule dénonciation de l'islamophobie, et qui n’osent dénoncer l’émergence d’un anti-sémitisme « de Gauche » pourtant très virulent dans les milieux musulmans traumatisés (à juste titre) par la cause palestinienne, etc. Les mêmes qui ne veulent pas qu'on touche ni à la niqab, ni à la burka.

 

Sans doute roulent-ils tout seuls sans le besoin des fonds iraniens qui sont particulièrement généreux en ces temps de tension internationale ... de même que la défunte URSS soutenait financièrement les mouvements de la Paix, où l'on retrouvait, déjà, les mêmes militants dévoués

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article

commentaires

Articles Récents